Interdiction d’entrée en Suisse : le message envoyé à Paul Biya


Video player

Le Grand conseil genevois s’est enfin réuni pour se pencher sur le sujet. En réalité, le président camerounais est visé par une procédure d’interdiction d’entrée sur le territoire suisse.

Le Canton de Genève s’est finalement prononcé sur la pétition lancée par le député Sylvain Thevoz visant à interdire le chef d’Etat camerounais de fouler son sol. Un journaliste suisse avait été agressé par la garde rapprochée du président camerounais Paul Biya. Il couvrait une manifestation anti- Biya des activistes camerounais à l’hôtel Intercontinental.

La pétition visant à déclarer Paul Biya « persona non grata » en Suisse a recueilli 43 voix contre et seulement 27 pour informe le journaliste Emma Farge sur son compte Twitter.

« Le Grand conseil genevois a refusé la pétition déclarant Paul Biya persona non Grata par 43 voix contre 27 » explique Sylvain Thevoz.

Selon l’initiateur de la pétition, la droite n’a pas compris l’importance de « condamner les pratiques de vol et de recel de biens mal acquis ». Il reconnaît au moins que « l’écho politique a été important, et ces pratiques d’un autre temps condamnées ».

--
groupe emploi whatsapp doingbuzz Cliquer ici pour les autres groupes👆

Laisser votre commentaire