Interdiction de Twitter : le Nigeria perd plus de 58,78 milliards de dollars


Video player

Les nouvelles ne sont pas bonnes pour le Nigeria. Chaque jour, le pays perd plus de 2,17 milliards de dollars depuis que l’interdiction du réseau social  Twitter  a été annoncée par les autorités du pays.

Plus de 58,78 milliards de dollars ont été perdus par les nigérians à cause de l’interdiction de Twitter, alors que le gouvernement fédéral et la chambre des représentants insistent sur la justesse de la fermeture.

L’interdiction de Twitter au Nigeria est entrée dans sa 30e journée et, malgré les implications financières pour les citoyens, le gouvernement fédéral ne semble pas prêt à lever l’interdiction.

Lire aussi : Inde : le compte twitter d’un ministre bloqué

Pour rappel, l’interdiction avait été annoncée au cours de la première semaine du mois de  juin, c’est-à-dire le 5 juin.

Le site de microblogging qui compte plus de 30 millions d’utilisateurs au Nigeria a été suspendu après la suppression d’un tweet du président Muhammadu  Buhari, mardi 02 juin 2021. L’oiseau bleu accuse le dirigeant d’avoir enfreint à ses règles.

La publication en question était destinée aux nigérians du sud-est se livrant aux pratiques de violences. Et  avait pour but de leur donner un message fort aux fins de les décourager à jamais.

Le tweet disait en partie : « Beaucoup de ceux qui se conduisent mal aujourd’hui sont trop jeunes pour se rendre compte des destructions et des pertes en vies humaines pendant la guerre civile nigériane. Ceux d’entre nous qui sont sur le terrain depuis 30 mois, qui ont vécu la guerre, les traiteront dans la langue que nous comprenons ».

Lire aussi : Nigeria : la Cour de justice de la CEDEAO se prononce sur la suspension de Twitter

--
groupe emploi whatsapp doingbuzz Cliquer ici pour les autres groupes👆

Laisser votre commentaire