...

Inondations au Pakistan : Un grand lac pour sauver la situation


Video player

Les autorités pakistanaises se sont retrouvées mardi en difficulté après l’échec d’une troisième tentative de vidange du plus grand lac d’eau douce du pays. Après des semaines d’inondations dévastatrices, le lac Manchar, dans la province du Sindh, est dangereusement proche du débordement, ce qui pourrait détruire les villages environnants.

Lire aussi : Inondations au Pakistan : un millier de morts, des millions touchés par la « terreur du changement climatique »

« Des milliers de personnes sont menacées par le lac », a déclaré le porte-parole du gouvernement provincial, Murtaza Wahab. Wahab a ajouté que malgré tous leurs efforts pour abaisser les niveaux d’eau en brisant les digues, l’afflux continu rendait les progrès impossibles.

Quelque 100 000 personnes ont été priées de quitter la zone, a-t-il dit. Si le lac déborde, des centaines de milliers d’autres devront fuir.

Au moins 1 300 personnes ont été tuées et des millions déplacées au milieu de mois de pluies torrentielles au Pakistan. Environ un tiers du pays a été inondé.

Lire aussi : La Saint-Valentin interdite au Pakistan

Les Pakistanais peinent à recoller les morceaux après les inondations
Les maladies d’origine hydrique se multiplient
La région est déjà confrontée aux dangers des maladies hydriques et cutanées, de la dengue, des morsures de serpent et des problèmes respiratoires, a déclaré Azra Fazal Pechuho, ministre de la Santé de la province du sud, lors d’un point de presse.

Elle a déclaré que 856 000 patients avaient été traités depuis le début des inondations en juillet, principalement dans des hôpitaux de campagne et mobiles.

« Plus de 1 200 de nos établissements de santé sont sous l’eau », a-t-elle déclaré, ajoutant que les hôpitaux de campagne recevaient quotidiennement près de 20 000 cas de diarrhée et 16 000 cas de paludisme.

Lire aussi : Pakistan : ajournement de la motion de censure contre Khan

Bien que de nombreuses personnes aient pu évacuer avant que les eaux de crue du lac n’atteignent leurs maisons, les services de secours continuent d’utiliser des avions pour rechercher les personnes bloquées dans la région.

Bien que l’ONU et certains gouvernements étrangers aient promis des centaines de millions d’aide au Pakistan, Islamabad estime qu’il en coûtera au moins 10 milliards de dollars pour reconstruire tout ce qui a été détruit.

→ A LIRE AUSSI : Burkina Faso : 35 morts dans une explosion de mine artisanale

→ A LIRE AUSSI : L’Ukraine soutient l’appel de l’ONU pour la sécurité des centrales nucléaires

→ A LIRE AUSSI : Poutine assiste à des exercices militaires en Extrême-Orient russe

  👉 Rejoindre le groupe Télégram d'information d'actualité
👉 Rejoindre le groupe Télégram d'offre d'emploi & Bourses d'études
👉Vendez vos produits et vos services sur Togopapel
👉 3Vision-Group Agence Web:Création & Hébergment de Site internet, Appli Mobile , Community Manager , Seo Referencement
--
Hey toi 👋 Partage ce contenu 👉
Mots clés:, ,

Laisser votre commentaire