Infidélité croissante en France, une étude suggère la génétique


Video player

L’infidélité est une pratique de plus en plus courante dans le monde. Une étude du site de rencontre extraConjugales.com montre que l’infidélité est bien une conséquence génétique. Dans cet article, on vous explique tout et partage un classement des villes les plus infidèles de France basé sur un échantillon de 1 000 femmes de 24 à 65 ans et 1 000 hommes.

Le gène Avpr1A, qui est le coupable. Une vaste étude australo-suédoise basée sur un échantillon de 7 378 jumeaux âgés de 18 à 49 ans qui étaient en couple depuis de nombreuses années a réussi à identifier le gène Avpr1A. Les fondateurs du site expliquent que le gène en question permet la production d’arginine vasopressine, une hormone qui influence le comportement social et affecte l’attachement entre partenaires sexuels.

 

L’étude est la première à quantifier le rôle de l’ADN dans l’infidélité. L’étude a rapporté que 63% des infidélités masculines étaient dues à la génétique et 37% à l’environnement et à l’éducation. Quant aux femmes, 40% des femmes succomberont à l’adultère à cause de l’hérédité.

Les scientifiques pensent que l’infidélité est héréditaire : 63 % des hommes sont infidèles à cause de leur héritage, et ce nombre atteint 40 % des femmes. Selon le site ExtraConjugales.com, 9,8 % des hommes et 6,4 % des femmes de l’échantillon examiné avaient eu des relations sexuelles avec un membre non syndiqué au cours de l’année précédente.

Extraconjugales.com révèle que l’infidélité est une tendance très forte en France. L’étude, qui comprenait un échantillon de 1 000 femmes et 1 000 hommes âgés de 24 à 65 ans, a révélé que 38 % des femmes et 58 % des hommes ont déclaré avoir été infidèles.

Parmi les villes les plus infidèles, on retrouve Paris en tête avec 65% de femmes et 77% d’hommes déclarant avoir été infidèles, Marseille en deuxième position avec 61% de femmes et 75% d’hommes. 59 % et les hommes 69 %.

Viennent ensuite Bordeaux (57% de femmes et 67% d’hommes), Nantes (46% et 66%), Lyon (33% et 60%), Dijon (32% et 60%), Toulouse (30% et 55%) »), Orléans (28 % et 54 %), Rennes (26 % et 52 %), Rouen (25 % et 45 %), Strasbourg (17 % et 39 %) et Ajaccio (15 % et 35 %).

Quel est ton avis sur le site ?

View Results

loading - Infidélité croissante en France, une étude suggère la génétique Loading ...
--
groupe emploi whatsapp doingbuzz Cliquer ici pour les autres groupes👆

Laisser votre commentaire