Côte d’Ivoire/Affaire immeuble effondré : Le ministère de la construction fait de graves révélations


Video player

Après l’effondrement d’un immeuble à Anono (Côte d’Ivoire) qui a fait beaucoup de victime le vendredi 12 mars 2021, le ministère de la construction  sort et  fait de graves révélations.

L’effondrement de cet immeuble en construction a fait beaucoup de victime le vendredi dernier. Heureusement, il n’y a pas eu de perte en vie humaine.

Dans un communiqué rendu public, le ministère de Construction et de l’Urbanisme a fait savoir que cet immeuble ne disposait pas d’un permis de construire. Mieux, ledit chantier avait fait l’objet d’une mise en demeure pour arrêt immédiat des travaux. Et ce, depuis le 5 janvier 2021. Ci-dessous l’intégralité du communiqué du ministère.

« Le vendredi 12 mars 2021, aux environs de 14h, un bâtiment R+5, en construction sur le lot susmentionné, s’est effondré occasionnant des dégâts matériels ; mais, heureusement, il n’y a pas eu de perte en vie humaine.

Lire aussi : Côte d’Ivoire : l’explosion d’un entrepôt de gaz fait effondrer un immeuble habité

Il ressort du résultat des constats effectués sur le terrain, par les agents de la Brigade d’investigation et de contrôle du Ministère de la Construction, que l’immeuble effondré, propriété de Monsieur Anoh Alfred S/C et de Monsieur TOPE Jean Fortuné, ne disposait pas d’un PERMIS DE CONSTRUIRE ; et avait déjà fait l’objet d’une mise en demeure pour ARRÊT IMMÉDIAT, des travaux depuis, le 5 janvier 2021. .

Le Ministère de la Construction, du Logement et de l’Urbanisme voudrait en appeler au civisme des populations, et aux respects des règles en vigueur, en matière de construction.

Le Ministère rappelle, par ailleurs, que les contrevenants s’exposent aux sanctions prévues par la loi, et que celle-ci s’appliquera dans toute sa rigueur.

Il est bon de signaler, pour terminer, que le bâtiment effondré est situé dans le lotissement d’Anono Village, zone où le contrôle administratif des constructions, par le Service de la Brigade, est particulièrement difficile en raison des difficultés d’accès par les agents, dans l’exercice de leur fonction.

Le Ministère de la Construction invite les populations ivoiriennes dans leur ensemble, à favoriser une bonne collaboration avec les différentes entités du ministère, pour un cadre bâti sécurisé qui profite à tous ».

Lire aussi : Abidjan : Le phénomène “s3xe party” en vogue dans la capitale

--
groupe emploi whatsapp doingbuzz Cliquer ici pour les autres groupes👆

Laisser votre commentaire