Doingbuzz – Le pouvoir de l'information à votre portée
IL Y A 150 ANS, LE PAPE DEVENAIT « INFAILLIBLE »
19/07/2020 à 10h47 par La redaction

C’est le lundi 18 juillet 1870, dans le cadre du concile Vatican I convoqué par le pape Pie IX (1792-1878), qu’a été publiée la constitution Pastor Æternus. Elle énonce un principe sujet à débats depuis des siècles chez les catholiques : l’infaillibilité pontificale.

Souvent perçu comme une sorte de super-pouvoir qui attribue au pape la capacité de définir des vérités s’imposant à tous les catholiques de façon absolue et irréversible, le principe d’infaillibilité pontificale mérite toutefois d’être précisé et nuancé.

Il est certain qu’il vient renforcer la primauté du pape dans le gouvernement de l’Eglise catholique. A tel point, souligne le théologien jésuite américain John O’Malley dans son livre Le concile Vatican I – Le pape est-il infaillible ? (Lessius, 2019), que d’après les experts de l’époque, il rendait de futurs conciles inutiles : « Désormais, le pape pourrait décider seul de tout, et ne se priverait pas de le faire. »

Cette infaillibilité, néanmoins, ne signifie pas que le pape soit exempt du péché, et est encadrée par des conditions qui en limitent la portée. Elle ne vaut en effet que pour les déclarations faites par le pape ex cathedra, c’est-à-dire en ayant préalablement consulté les évêques, obtenu auprès d’eux une majorité d’avis favorables et en en faisant l’annonce de façon solennelle. De plus, elle ne concerne que les domaines « de la foi et des mœurs » qui entrent dans le cadre des vérités révélées trouvant leur source dans l’Ecriture et la Tradition. En sont exclues les questions plus conjoncturelles qui relèveraient par exemple de la politique ou de l’économie.

  • Quel était le contexte lors du concile Vatican I ?

La tenue du concile Vatican I intervient dans une période qui voit l’Eglise catholique perdre de son influence dans toute l’Europe depuis plusieurs décennies avec l’avènement des Lumières, la Révolution française et la montée du libéralisme. Vatican I a constitué « une solennelle prise de position contre le libéralisme de ce siècle, dans la mesure surtout où ce mot a pu qualifier ce qui faisait la promotion d’une forme représentative de gouvernement, de la liberté religieuse, de la séparation de l’Eglise et de l’Etat, et de la laïcisation des programmes des écoles et autres lieux d’enseignement », souligne John O’Malley.

Se prolonge également, en cette fin du XIXe siècle, le bras de fer entre deux courants catholiques : le gallicanisme, qui prône la collégialité et la primauté des conciles sur le pape, et l’ultramontanisme, qui vise au contraire à réaffirmer la primauté du pape dans le gouvernement de l’Eglise et sur le pouvoir politique.

 

RECEVEZ NOTRE NEWSLETTER ET ALERTE MAIL

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à Doingbuzz et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.

Rejoignez les 83 502 autres abonnés

Ne partez pas sans partager :

Contenu sponsorisé

DOINGBUZZ TV

Partagez l'opportunité que représente la plateforme Togopapel.com autour de vous.
Le site de petites annonces 100% gratuit et togolais est un outil inclusif pour vendre et acheter partout au Togo.

togopapel
WHATSAPP:

Vous êtes sur whatsapp, intégrez et récevez nos articles depuis nos groupes disponible sur whatsapp

🚨 DOINGBUZZ ACTUALITE
(PLEIN) DOINGBUZZ ACTUALITE(PLEIN) DOINGBUZZ ACTUALITE (PLEIN) DOINGBUZZ ACTUALITE (PLEIN) DOINGBUZZ ACTUALITE .
groupe emploi whatsapp doingbuzz-🇧🇯 Bénin- 🇧🇯 Bénin - 🇧🇯 Bénin -🇧🇯 Bénin-🇳🇪 Niger - 🇸🇳 Sénégal - 🇸🇳 Sénégal - 🇸🇳 Sénégal - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo 🇨🇮- Côte d'Ivoire 🇨🇮- Côte d'Ivoire 🇨🇮- Côte d'Ivoire -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun - 🇫🇷 France - 🇫🇷 France - 🇲🇱 Mali - 🇧🇫 Burkina Faso - 🇧🇫 Burkina Faso -🇬🇦 Gabon -🇬🇳 Guinéé - 🇲🇱 Mali - 🇲🇱 Mali - 🇨🇩 Congo -Pour les autres pays

NB: NE PAYEZ AUCUN FRAIS DE DOSSIERS POUR UNE OFFRE D’EMPLOI

Plus de news

Au chômage, malgré trois Masters ce jeune homme émeut la toile

12/10/2020

Au chômage,...

Malgré un parcours académique, très riche, Bamba...
Affi N'guessan : "Là où c'est calé, nous allons décaler"

12/10/2020

Affi N’guessan...

« Là où c'est bouclé, nous allons...
Nécrologie: Décès de l’acteur Simon Pierre Nikiema dit BRIGA

12/10/2020

Nécrologie: Décès...

« Briga » de son vrai nom Simon Pierre...
L'opposition ivoirienne appelle l'ONU au secours

12/10/2020

L’opposition ivoirienne...

  Les membres de l'opposition ivoirienne se...
Faure Gnassingbé a présidé son premier séminaire gouvernemental

12/10/2020

Faure Gnassingbé...

Faure Gnassingbé, le père de la nation...
Soumaïla Cissé, prochain Président malien ?

12/10/2020

Soumaïla Cissé,...

Six mois après son kidnapping, le leader...
Côte d'Ivoire : Hamed Bakayoko vient d'avoir son doctorat

12/10/2020

Côte d’Ivoire...

Félicitations au Premier ministre pour ce nouveau...
Murielle Ahouré nommée ambassadrice nationale de l’UNICEF

12/10/2020

Murielle Ahouré...

La championne du monde s’engage pour l’éducation...
Malcolm X : un de ses assassins révèle le motif du meurtre-Vidéo

12/10/2020

Malcolm X...

Malcolm X s’exprimait lors d’une manifestation de...
Côte d'Ivoire : Debordo Leekunfa se prononce sur la situation sociopolitique

12/10/2020

Côte d’Ivoire...

  La tension sociopolitique qui sévit en...
Côte d’ivoire: ”Nous sommes prêts à mourir pour notre pays…”, les vérités d’Amon Tanoh à Alassane Ouattara

12/10/2020

Côte d’ivoire:...

S’il y a un homme dont le...
10 choses que vous ne saviez (peut-être) pas sur Osama Ben Laden

12/10/2020

10 choses...

Cela fait quatre ans qu’une opération du...
Le Sénégal veut inscrire son traditionnel ”Thiébou dieune” au patrimoine de l’Unesco

12/10/2020

Le Sénégal...

Le dossier complet de la candidature est...
Mali : Une otage Suisse tuée par des terroristes

11/10/2020

Mali :...

Le conseiller fédéral suisse des Affaires étrangères...
Présidentielle aux USA : Akon, conseiller du candidat Brock Pierce

11/10/2020

Présidentielle aux...

L'artiste et crypto entrepreneur Akon, deux fois...
Liban : 4 morts dans  l’explosion d’un entrepôt de carburant

11/10/2020

Liban :...

Encore une explosion qui frappe le Liban....
La France fait une incroyable demande à Guillaume Soro

11/10/2020

La France...

  L'Elysée vient de remettre l'ancien président...
Singapour va payer ses citoyens pour faire des bébés

11/10/2020

Singapour va...

Singapour offre un paiement unique pour encourager...
L'opposition ivoirienne appelle l'ONU au secours

11/10/2020

Meeting de...

Le Président du PDCI, Henri Konan Bédié...
Malcolm X : un de ses assassins révèle le motif du meurtre

11/10/2020

Malcolm X...

Malcolm X s’exprimait lors d’une manifestation de...

C’est le lundi 18 juillet 1870, dans le cadre du concile Vatican I convoqué par le pape Pie IX (1792-1878), qu’a été publiée la constitution Pastor Æternus. Elle énonce un principe sujet à débats depuis des siècles chez les catholiques : l’infaillibilité pontificale.

Souvent perçu comme une sorte de super-pouvoir qui attribue au pape la capacité de définir des vérités s’imposant à tous les catholiques de façon absolue et irréversible, le principe d’infaillibilité pontificale mérite toutefois d’être précisé et nuancé.

Il est certain qu’il vient renforcer la primauté du pape dans le gouvernement de l’Eglise catholique. A tel point, souligne le théologien jésuite américain John O’Malley dans son livre Le concile Vatican I – Le pape est-il infaillible ? (Lessius, 2019), que d’après les experts de l’époque, il rendait de futurs conciles inutiles : « Désormais, le pape pourrait décider seul de tout, et ne se priverait pas de le faire. »

Cette infaillibilité, néanmoins, ne signifie pas que le pape soit exempt du péché, et est encadrée par des conditions qui en limitent la portée. Elle ne vaut en effet que pour les déclarations faites par le pape ex cathedra, c’est-à-dire en ayant préalablement consulté les évêques, obtenu auprès d’eux une majorité d’avis favorables et en en faisant l’annonce de façon solennelle. De plus, elle ne concerne que les domaines « de la foi et des mœurs » qui entrent dans le cadre des vérités révélées trouvant leur source dans l’Ecriture et la Tradition. En sont exclues les questions plus conjoncturelles qui relèveraient par exemple de la politique ou de l’économie.

  • Quel était le contexte lors du concile Vatican I ?

La tenue du concile Vatican I intervient dans une période qui voit l’Eglise catholique perdre de son influence dans toute l’Europe depuis plusieurs décennies avec l’avènement des Lumières, la Révolution française et la montée du libéralisme. Vatican I a constitué « une solennelle prise de position contre le libéralisme de ce siècle, dans la mesure surtout où ce mot a pu qualifier ce qui faisait la promotion d’une forme représentative de gouvernement, de la liberté religieuse, de la séparation de l’Eglise et de l’Etat, et de la laïcisation des programmes des écoles et autres lieux d’enseignement », souligne John O’Malley.

Se prolonge également, en cette fin du XIXe siècle, le bras de fer entre deux courants catholiques : le gallicanisme, qui prône la collégialité et la primauté des conciles sur le pape, et l’ultramontanisme, qui vise au contraire à réaffirmer la primauté du pape dans le gouvernement de l’Eglise et sur le pouvoir politique.

 

RECEVEZ NOTRE NEWSLETTER ET ALERTE MAIL

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à Doingbuzz et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.

Rejoignez les 83 502 autres abonnés

Ne partez pas sans partager :

Laisser votre commentaire