Doingbuzz – Le pouvoir de l'information à votre portée
Il prend des images de sa collègue pour faire des montages p0rn0graphiques
04/03/2020 à 11h07 par Tritech Raheem

Un Burkinabè photographiait et filmait sa collègue à son insu. Avec ces images, il faisait des montages p0rn0graphiques pour satisfaire ses fantasmes. Il a donc été condamné pour atteinte à la vie privée de sa collègue.

 

D’après les informations de Burkinaonline, les faits se se sont déroulés à Ouagadougou au CWA et la victime est la secrétaire de direction du cabinet. Elle aurait donc supris un de ses collègues en flagrant délit qui la filmait lors d’un moment de malaise. Cet admirateur monte ensuite les images prises de sa collègue sur des photos de femmes nues.

Lire aussi : Cameroun: «Il faut une vraie industrie pornographique en Afrique», Christelle Fotso

Le coupable devant le tribunal ne nie pas les faits. Il a déclaré qu’il s’est permis de faire de telles choses parce que sa collègue le provoquait. Il faut croire que sa collègue le provoquait depuis une belle lurette. En fouillant son ordinateur de service, la victime se rend compte que son collègue a recueilli 317 photos et 07 vidéos d’elle. Sur ces images, la « tête c’est moi, mais le reste du corps, c’est quelqu’un d’autre », affirme la victime.

 

La perversité du prévenu semble avoir dépassé les limites puisqu'il aurait même en sa possession un caleçon de sa victime. Il avait même filmé pour ses fantasmes, plus précisément « pour se masturber ». A la barre, la secrétaire a déclaré qu'effectivement, elle laissait quelques affaires au bureau pour ses besoins.

 

En fin de compte, l'administrateur pervers de la secrétaire a été condamné à trois mois de prison ferme et 350 000 francs comme amende pour atteinte à la vie privée de sa collègue.

RECEVEZ NOTRE NEWSLETTER ET ALERTE MAIL

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à Doingbuzz et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.

Rejoignez les 83 502 autres abonnés

Ne partez pas sans partager :

Contenu sponsorisé

DOINGBUZZ TV

Partagez l'opportunité que représente la plateforme Togopapel.com autour de vous.
Le site de petites annonces 100% gratuit et togolais est un outil inclusif pour vendre et acheter partout au Togo.

togopapel
WHATSAPP:

Vous êtes sur whatsapp, intégrez et récevez nos articles depuis nos groupes disponible sur whatsapp

🚨 DOINGBUZZ ACTUALITE
(PLEIN) DOINGBUZZ ACTUALITE(PLEIN) DOINGBUZZ ACTUALITE (PLEIN) DOINGBUZZ ACTUALITE (PLEIN) DOINGBUZZ ACTUALITE .
groupe emploi whatsapp doingbuzz-🇧🇯 Bénin- 🇧🇯 Bénin - 🇧🇯 Bénin -🇧🇯 Bénin-🇳🇪 Niger - 🇸🇳 Sénégal - 🇸🇳 Sénégal - 🇸🇳 Sénégal - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo 🇨🇮- Côte d'Ivoire 🇨🇮- Côte d'Ivoire 🇨🇮- Côte d'Ivoire -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun - 🇫🇷 France - 🇫🇷 France - 🇲🇱 Mali - 🇧🇫 Burkina Faso - 🇧🇫 Burkina Faso -🇬🇦 Gabon -🇬🇳 Guinéé - 🇲🇱 Mali - 🇲🇱 Mali - 🇨🇩 Congo -Pour les autres pays

NB: NE PAYEZ AUCUN FRAIS DE DOSSIERS POUR UNE OFFRE D’EMPLOI

Un Burkinabè photographiait et filmait sa collègue à son insu. Avec ces images, il faisait des montages p0rn0graphiques pour satisfaire ses fantasmes. Il a donc été condamné pour atteinte à la vie privée de sa collègue.

 

D’après les informations de Burkinaonline, les faits se se sont déroulés à Ouagadougou au CWA et la victime est la secrétaire de direction du cabinet. Elle aurait donc supris un de ses collègues en flagrant délit qui la filmait lors d’un moment de malaise. Cet admirateur monte ensuite les images prises de sa collègue sur des photos de femmes nues.

Lire aussi : Cameroun: «Il faut une vraie industrie pornographique en Afrique», Christelle Fotso

Le coupable devant le tribunal ne nie pas les faits. Il a déclaré qu’il s’est permis de faire de telles choses parce que sa collègue le provoquait. Il faut croire que sa collègue le provoquait depuis une belle lurette. En fouillant son ordinateur de service, la victime se rend compte que son collègue a recueilli 317 photos et 07 vidéos d’elle. Sur ces images, la « tête c’est moi, mais le reste du corps, c’est quelqu’un d’autre », affirme la victime.

 

La perversité du prévenu semble avoir dépassé les limites puisqu'il aurait même en sa possession un caleçon de sa victime. Il avait même filmé pour ses fantasmes, plus précisément « pour se masturber ». A la barre, la secrétaire a déclaré qu'effectivement, elle laissait quelques affaires au bureau pour ses besoins.

 

En fin de compte, l'administrateur pervers de la secrétaire a été condamné à trois mois de prison ferme et 350 000 francs comme amende pour atteinte à la vie privée de sa collègue.

RECEVEZ NOTRE NEWSLETTER ET ALERTE MAIL

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à Doingbuzz et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.

Rejoignez les 83 502 autres abonnés

Ne partez pas sans partager :

Laisser votre commentaire