Hong Kong : La statue du « massacre de Tiananmen » déboulonnée


Video player

Une statue à l’université de Hong Kong qui commémore le massacre de la place Tiananmen en 1989 a été enlevée par des travailleurs tôt ce 23 décembre malgré les objections de son créateur.

Le pilier de la honte de 8 mètres, qui représente 50 corps déchirés et tordus empilés les uns sur les autres, a été réalisé par le sculpteur danois Jens Galschiot pour symboliser les vies perdues lors de la répression militaire sanglante contre les manifestants pro-démocratie à Pékin sur la Place Tiananmen le 4 juin 1989.

Mais la statue est devenue un sujet de controverse depuis octobre, l’université exigeant qu’elle soit retirée, alors même que la décision a suscité l’opposition des militants et des groupes de défense des droits.

Galschiot a proposé de l’envoyer au Danemark, à condition qu’il bénéficie de l’immunité juridique lui permettant de ne pas être persécuté en vertu de la loi sur la sécurité nationale de Hong Kong, mais n’a pas réussi jusqu’à présent.

Les travailleurs ont barricadé la statue à l’Université de Hong Kong (HKU). Des bruits de forage et des cliquetis puissants pouvaient être entendus en provenance du site barricadé, qui était encerclé par des gardes. HKU a confirmé que la statue avait été retirée et stockée.
En octobre, l’université a informé l’ancien organisateur de la veillée aux chandelles, l’Alliance de Hong Kong pour le soutien des mouvements patriotiques démocratiques de Chine, qu’elle devait retirer la statue à la suite de la dernière évaluation des risques et des conseils juridiques.

La statue « Pillar of Shame » a été érigée pendant plus de deux décennies et se trouvait initialement dans le parc Victoria de Hong Kong avant d’être finalement transférée à l’Université de Hong Kong.

Chaque année, le 4 juin, les membres de l’ancien syndicat étudiant lavaient la statue pour commémorer le massacre de Tiananmen. La ville, avec Macao, était auparavant les seuls endroits sur le sol chinois où la commémoration de la répression de Tiananmen était autorisée.
Au cours des deux dernières années, la veillée annuelle aux chandelles à Hong Kong avait été interdite par les autorités, qui ont cité les risques sanitaires liés à la pandémie du coronavirus.
de

Quel est ton avis sur le site ?

View Results

loading - Hong Kong : La statue du « massacre de Tiananmen » déboulonnée Loading ...
--
groupe emploi whatsapp doingbuzz Cliquer ici pour les autres groupes👆

Laisser votre commentaire