Australie : un  homme inonde le véhicule de son ex avec de l’essence

L’histoire fait pitié.  Un  homme inonde le véhicule de son ex avec de l’essence.  Le meurtre d’Hannah et de ses enfants a bouleversé l’Australie.

Hannah Clarke 31 ans avait quitté Rowan Charles Baxter 42 ans son mari et père de leurs 3 enfants (Aaliyah 6 ans, Laianah 4 ans et Trey 3 ans) après dix ans de violences domestiques. Quelques mois plus tard, elle est tombée dans un piège tendu par son époux.

Selon les informations,  il a répandu le contenu du jerrican dans le véhicule de son ex-femme et les arrose d’essence, puis met le feu à la voiture. Les voisins entendent une explosion comme une fuite de gaz. Tandis que des témoins tentent de sauver les passagers de la voiture en flammes, le meurtrier de son côté tente de les en empêcher.

À lire aussi :
Trois femmes arrêtées pour dissimulation d'essence dans des sacs

Lire aussi : Aisne: un jeune de 26 ans meurt après avoir été éjecté de sa voiture, à Saint-Aubin

La maman parvient à s’extraire et crie : « Il nous a aspergés d’essence ! » Encerclé, acculé, l’assassin se suicide à coups de poignard en pleine rue. Brûlée à 97 %, Hannah succombera à ses blessures à l’hôpital. Le meurtre d’Hannah et de ses enfants a bouleversé l’Australie.

À lire aussi :
Côte d’Ivoire/ Bouaké : des prisonniers séquestrent la juge et s’enfuient avec son véhicule

Depuis Lloyd et Suzanne Clarke, les parents de la jeune femme, et son frère, Nathaniel, militent pour sensibiliser les Australiens aux multiples visages de la violence domestique. Tous les abus domestiques ne sont pas physiques », explique la famille.

« Un jour, ma fille m’a dit : Je pensais que ce n’était pas des abus parce qu’il ne me frappait jamais », confie Suzanne. Isolée de sa famille, qu’elle ne voyait pas autant qu’elle l’aurait souhaité, Hannah vivait sous le joug psychologique d’un tyran qui contrôlait même ses tenues vestimentaires, Jusqu’au jour où la courageuse maman s’est enfuie avec ses enfants.

À lire aussi :
Préparation Tokyo 2021 : l’Australie freine le Nigeria 108-69

Une liberté retrouvée qu’elle revendiquait encore dans son dernier post sur Instagram : « Je suis une femme forte, et je ne laisserai plus personne me maltraiter. Je suis une survivante, pas une victime. Je contrôle ma vie ».

Lire aussi : Cameroun: une jeune femme meurt dans un accident de voiture à 5 jours de son mariage

--
groupe emploi whatsapp doingbuzz Cliquer ici pour les autres groupes👆

Laisser votre commentaire