Doingbuzz – Le pouvoir de l'information à votre portée
Henri Konan Bédié exige la libération des détenus politiques
17/11/2020 à 10h10 par La redaction

Henri Konan Bédié exige la libération des détenus politiques

Henri Konan Bédié exige la libération des détenus politiques

 

L'ancien président Henri Konan Bédié exige la libération des prisonniers politiques arrêtés au lendemain de l'élection présidentielle que l'opposition ne reconnaît pas jusqu'alors.

Choisi par ses pairs à la tête du Conseil national de transition (CNT) le président du PDCI Henri Konan Bédié demande au régime Ouattara de libérer les détenus politiques.

Selon Henri Konan Bédié, toute la classe politique de l'opposition reste dans une dynamique de combat pour que les prusonniers politiques recouvrent de liberté.

""Nous continuons de nous battre pour la libération sans conditions des prisonniers politiques", a-t-il souligné.

En observant l'actuelle posture de Henri Konan Bédié face à la crise, apparemment sa rencontre avec le président Alassane Ouattara n'a rien changé en lui. Il exige malgré tout de relâcher les prisonniers politiques.

Lors des arrestations, l'un de ses collaborateurs à été arrêté après relâché. Il s'agit de Maurice Kakou Guikahué. Pour l'heure, Affi N'Guessan Pascal est toujours en détention, même si le blocus érigé dans sa résidence est levé.

Depuis la mise en place du Conseil national de transition (CNT), l'opposition ivoirienne fait l'objet de poursuite. Ils sont mis aux arrêts pour avoir dénoncé le cadre dans lequel l'élection présidentielle est organisé. On leur reproche également le non respect de la constitution selon lequel le président Alassane Ouattara a été reélu pour son troisième mandat.

L'opposition de son côté dit ne va jamais reculer face à ce régime. Selon les observateurs, Alassane joue au malin. Puisqu'il avait rejeté toute proposition de dialogue à la veille de l'élection. Après le scrutin qui lui donne la victoire, il demande le dialogue politique afin d'affaiblir l'opposition.

RECEVEZ NOTRE NEWSLETTER ET ALERTE MAIL

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à Doingbuzz et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.

Rejoignez les 55 417 autres abonnés

Ne partez pas sans partager :

Contenu sponsorisé

Doingbuzz sur Télégram: Si vous êtes sur Télégramme abonnez vous !!
😍 ACTUALITE via Telegram
😍 Offre d'emploi via Telegram .
groupe emploi whatsapp doingbuzz -🇧🇯 Bénin- 🇧🇯 Bénin - 🇧🇯 Bénin -🇧🇯 Bénin-🇳🇪 Niger -🇳🇪 Niger - 🇸🇳 Sénégal - 🇸🇳 Sénégal - 🇸🇳 Sénégal - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo 🇨🇮- Côte d'Ivoire 🇨🇮- Côte d'Ivoire 🇨🇮- Côte d'Ivoire -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun - 🇫🇷 France - 🇫🇷 France - 🇲🇱 Mali - 🇧🇫 Burkina Faso - 🇧🇫 Burkina Faso -🇬🇦 Gabon -🇬🇳 Guinéé - 🇲🇱 Mali - 🇲🇱 Mali - 🇨🇩 Congo RDC - 🇨🇬 Congo Brazzaville -🇲🇦 Maroc - 🇹🇩 Tchad -Pour les autres pays

NB: NE PAYEZ AUCUN FRAIS DE DOSSIERS POUR UNE OFFRE D’EMPLOI

Site de petites annonces/ site de vente et d'achat 100% Togo

togopapel Offre d'emploi et concours

 

L'ancien président Henri Konan Bédié exige la libération des prisonniers politiques arrêtés au lendemain de l'élection présidentielle que l'opposition ne reconnaît pas jusqu'alors.

Choisi par ses pairs à la tête du Conseil national de transition (CNT) le président du PDCI Henri Konan Bédié demande au régime Ouattara de libérer les détenus politiques.

Selon Henri Konan Bédié, toute la classe politique de l'opposition reste dans une dynamique de combat pour que les prusonniers politiques recouvrent de liberté.

""Nous continuons de nous battre pour la libération sans conditions des prisonniers politiques", a-t-il souligné.

En observant l'actuelle posture de Henri Konan Bédié face à la crise, apparemment sa rencontre avec le président Alassane Ouattara n'a rien changé en lui. Il exige malgré tout de relâcher les prisonniers politiques.

Lors des arrestations, l'un de ses collaborateurs à été arrêté après relâché. Il s'agit de Maurice Kakou Guikahué. Pour l'heure, Affi N'Guessan Pascal est toujours en détention, même si le blocus érigé dans sa résidence est levé.

Depuis la mise en place du Conseil national de transition (CNT), l'opposition ivoirienne fait l'objet de poursuite. Ils sont mis aux arrêts pour avoir dénoncé le cadre dans lequel l'élection présidentielle est organisé. On leur reproche également le non respect de la constitution selon lequel le président Alassane Ouattara a été reélu pour son troisième mandat.

L'opposition de son côté dit ne va jamais reculer face à ce régime. Selon les observateurs, Alassane joue au malin. Puisqu'il avait rejeté toute proposition de dialogue à la veille de l'élection. Après le scrutin qui lui donne la victoire, il demande le dialogue politique afin d'affaiblir l'opposition.

RECEVEZ NOTRE NEWSLETTER ET ALERTE MAIL

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à Doingbuzz et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.

Rejoignez les 55 417 autres abonnés

Ne partez pas sans partager :

Laisser votre commentaire