Doingbuzz – Le pouvoir de l'information à votre portée
Hamed Bakayoko à la Primature : que cache sa nomination ?
01/08/2020 à 11h00 par Aimé AMSON

Le ministre d’Etat, ministre de la défense Hamed Bakayoko a été nommé Premier ministre par le Président Alassane Ouattara le 30 juillet suite un décret présidentiel.

Lire aussi : Voici le fameux plus beau garçon du monde (Photos)

Nommé en remplaçant d’Amadou Gon Coulibaly, Hamed Bakayoko va assumer ce poste durant les deux mois conduisant le pays à l’élection présidentielle. Sa nomination suscite des réactions. Puisque après la mort de son aîné Amadou Gon Coulibaly, il assumait l’intérim. Ensuite, il est nommé Premier ministre, alors que certaines rumeurs l’annonçaient comme candidat de RHDP à l’élection présidentielle.

 

A cet effet, sa nomination à la  Primature est vue par certains observateurs comme une possibilité pour celui-ci d'être désigné en remplacement d'Amadou Gon Coulibaly. Surtout, dans un contexte où une troisième candidature du Président Ouattara n’est pas bien vue. Car lui-même avait décidé de céder le pouvoir à une « nouvelle génération' ».

« Notre grand parti est constitué d’hommes et de femmes compétents, de grande qualité, ayant en partage les valeurs de paix, de dialogue et de tolérance si chères au Président Félix Houphouët-Boigny », affirmait Alassane Ouattara, mercredi 29 juillet lors de la réunion du Conseil politique du RHDP, tenue à Abidjan.

Lire aussi : Togo : Découvrez le jeune talent qui a créé sa propre marque de véhicules

« Je tiens à la victoire du RHDP car ce sera le plus bel hommage que nous pourrions rendre à notre regretté Amadou qui avait une grande ambition pour notre beau pays », a-t-il rassuré face à des militants qui réclamaient sa candidature.

Même si rien n’est dit officiellement, des signes montrent que Hamed Bakayoko serait le prochain candidat du RHDP, d’autant plus que le nombre de mandat est limité à deux et la candidature de Ouattara serait anticonstitutionnelle. En plus, HamBak comme ses concitoyens ont l’habitude de l’appeler, a une popularité.

Lire aussi : Isaak Bakayoko : « Hamed Bakayoko na que le BAC mais il a été ministre »

Ne partez pas sans partager :

Contenu sponsorisé

Doingbuzz TV

U outil inclusif pour vendre et acheter partout au Togo.

togopapel groupe emploi whatsapp doingbuzz-🇧🇯 Bénin- 🇧🇯 Bénin - 🇧🇯 Bénin -🇧🇯 Bénin-🇳🇪 Niger - 🇸🇳 Sénégal - 🇸🇳 Sénégal - 🇸🇳 Sénégal - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo 🇨🇮- Côte d'Ivoire 🇨🇮- Côte d'Ivoire 🇨🇮- Côte d'Ivoire -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun - 🇫🇷 France - 🇫🇷 France - 🇲🇱 Mali - 🇧🇫 Burkina Faso - 🇧🇫 Burkina Faso -🇬🇦 Gabon -🇬🇳 Guinéé - 🇲🇱 Mali - 🇲🇱 Mali - 🇨🇩 Congo -Pour les autres pays

NB: NE PAYEZ AUCUN FRAIS DE DOSSIERS POUR UNE OFFRE D’EMPLOI

Le ministre d’Etat, ministre de la défense Hamed Bakayoko a été nommé Premier ministre par le Président Alassane Ouattara le 30 juillet suite un décret présidentiel.

Lire aussi : Voici le fameux plus beau garçon du monde (Photos)

Nommé en remplaçant d’Amadou Gon Coulibaly, Hamed Bakayoko va assumer ce poste durant les deux mois conduisant le pays à l’élection présidentielle. Sa nomination suscite des réactions. Puisque après la mort de son aîné Amadou Gon Coulibaly, il assumait l’intérim. Ensuite, il est nommé Premier ministre, alors que certaines rumeurs l’annonçaient comme candidat de RHDP à l’élection présidentielle.

 

A cet effet, sa nomination à la  Primature est vue par certains observateurs comme une possibilité pour celui-ci d'être désigné en remplacement d'Amadou Gon Coulibaly. Surtout, dans un contexte où une troisième candidature du Président Ouattara n’est pas bien vue. Car lui-même avait décidé de céder le pouvoir à une « nouvelle génération' ».

« Notre grand parti est constitué d’hommes et de femmes compétents, de grande qualité, ayant en partage les valeurs de paix, de dialogue et de tolérance si chères au Président Félix Houphouët-Boigny », affirmait Alassane Ouattara, mercredi 29 juillet lors de la réunion du Conseil politique du RHDP, tenue à Abidjan.

Lire aussi : Togo : Découvrez le jeune talent qui a créé sa propre marque de véhicules

« Je tiens à la victoire du RHDP car ce sera le plus bel hommage que nous pourrions rendre à notre regretté Amadou qui avait une grande ambition pour notre beau pays », a-t-il rassuré face à des militants qui réclamaient sa candidature.

Même si rien n’est dit officiellement, des signes montrent que Hamed Bakayoko serait le prochain candidat du RHDP, d’autant plus que le nombre de mandat est limité à deux et la candidature de Ouattara serait anticonstitutionnelle. En plus, HamBak comme ses concitoyens ont l’habitude de l’appeler, a une popularité.

Lire aussi : Isaak Bakayoko : « Hamed Bakayoko na que le BAC mais il a été ministre »

Ne partez pas sans partager :

Laisser votre commentaire