Le pouvoir de l'information à votre portée sur doingbuzz.com
Haïti : le gouvernement empêche une manifestation en hommage à George Floyd
07/06/2020 à 18h39 par Raheem Junior Geraldo

La mort tragique de l'Afro-américain George Floyd a déclenché une vague de protestation un peu partout aux États-Unis et aussi dans plusieurs autres pays. Voulant emboîter le pas de ceux-ci, un groupe de militants haïtiens a été stoppé par le gouvernement en raison de l'« état d’urgence sanitaire décrété dû à la Covid-19 ».

La lutte antiraciste a revu jour après l'arrestation meurtrière de George Floyd par un policier à Minnesota aux États-Unis. Alors que les autorités de certains pays assistent à des soulèvements, celles d'Haïti, par contre, empêchent ses habitants de dénoncer le racisme. Alors que les haïtiens sont ceux qui restent accrochés au respect de la dignité des Noirs depuis leur indépendance.

Lire aussi : George Floyd était également une star du p0rn0! C’est pourquoi il a peut-être été tué?

Le groupe de militants haïtiens avaient prévu d'organiser une manifestation le 9 juin prochain, la date des funérailles de George Floyd. Une manifestation en guise de soutien à la famille de l’Afro-américain lors de ses funérailles. Mais en raison d'un « état d’urgence sanitaire dû à la Covid-19 », le gouvernement s'est opposé à l'organisation du groupe.

En effet, ce 21 mai, le président Jovenel Moise a signé un décret qui interdit tout Rassemblement. Cette mesure prise pour éviter l'expansion de la Covid-19 a été prolongée de deux mois supplémentaires. Ainsi, les militants haïtiens n'ont plus le droit de gagner les rues pour dénoncer l'acte raciste dont a été victime George Floyd.

Lire aussi : Le premier ministre canadien, Justin Trudeau s'agenouille pour rendre hommage à George Floyd

RECEVEZ NOTRE NEWSLETTER ET ALERTE MAIL

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à Doingbuzz et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.

Rejoignez les 79 631 autres abonnés

Ne partez pas sans partager :

Contenu sponsorisé

DOINGBUZZ TV

Si vous êtes au Togo, on vous recommande ce site pour mieux vendre et acheter

togopapel

Vous êtes sur whatsapp, intégrez et récevez nos articles depuis nos groupes disponible sur whatsapp

🚨 DOINGBUZZ ACTUALITE
(PLEIN) DOINGBUZZ ACTUALITE(PLEIN) DOINGBUZZ ACTUALITE (PLEIN) DOINGBUZZ ACTUALITE (PLEIN) DOINGBUZZ ACTUALITE groupe emploi whatsapp doingbuzz-🇧🇯 Bénin- 🇧🇯 Bénin - 🇧🇯 Bénin -🇧🇯 Bénin-🇳🇪 Niger - 🇸🇳 Sénégal - 🇸🇳 Sénégal - 🇸🇳 Sénégal - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo 🇨🇮- Côte d'Ivoire 🇨🇮- Côte d'Ivoire 🇨🇮- Côte d'Ivoire -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun - 🇫🇷 France - 🇫🇷 France - 🇲🇱 Mali - 🇧🇫 Burkina Faso - 🇧🇫 Burkina Faso -🇬🇦 Gabon -🇬🇳 Guinéé - 🇲🇱 Mali - 🇲🇱 Mali - 🇨🇩 Congo -Pour les autres pays

NB: NE PAYEZ AUCUN FRAIS DE DOSSIERS POUR UNE OFFRE D’EMPLOI

La mort tragique de l'Afro-américain George Floyd a déclenché une vague de protestation un peu partout aux États-Unis et aussi dans plusieurs autres pays. Voulant emboîter le pas de ceux-ci, un groupe de militants haïtiens a été stoppé par le gouvernement en raison de l'« état d’urgence sanitaire décrété dû à la Covid-19 ».

La lutte antiraciste a revu jour après l'arrestation meurtrière de George Floyd par un policier à Minnesota aux États-Unis. Alors que les autorités de certains pays assistent à des soulèvements, celles d'Haïti, par contre, empêchent ses habitants de dénoncer le racisme. Alors que les haïtiens sont ceux qui restent accrochés au respect de la dignité des Noirs depuis leur indépendance.

Lire aussi : George Floyd était également une star du p0rn0! C’est pourquoi il a peut-être été tué?

Le groupe de militants haïtiens avaient prévu d'organiser une manifestation le 9 juin prochain, la date des funérailles de George Floyd. Une manifestation en guise de soutien à la famille de l’Afro-américain lors de ses funérailles. Mais en raison d'un « état d’urgence sanitaire dû à la Covid-19 », le gouvernement s'est opposé à l'organisation du groupe.

En effet, ce 21 mai, le président Jovenel Moise a signé un décret qui interdit tout Rassemblement. Cette mesure prise pour éviter l'expansion de la Covid-19 a été prolongée de deux mois supplémentaires. Ainsi, les militants haïtiens n'ont plus le droit de gagner les rues pour dénoncer l'acte raciste dont a été victime George Floyd.

Lire aussi : Le premier ministre canadien, Justin Trudeau s'agenouille pour rendre hommage à George Floyd

RECEVEZ NOTRE NEWSLETTER ET ALERTE MAIL

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à Doingbuzz et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.

Rejoignez les 79 631 autres abonnés

Ne partez pas sans partager :

Laisser votre commentaire