Guinée : le colonel Doumbouya menace de sévères sanctions de la CEDEAO


Video player

Sans un calendrier électoral acceptable depuis un mois, la Guinée devra faire face à de sévères sanctions, notamment économiques et financières.

Lors de son 61ᵉ sommet à Accra, au Ghana, dimanche 3 juillet, la CEDEAO a réitéré sa position selon laquelle le calendrier de transition de 36 mois annoncé par les autorités guinéennes est inacceptable.

L’organisation a pris note de la décision de l’Autorité de transition d’entamer un dialogue national le lundi 27 juin 2022, sous les auspices du Premier ministre, et a également pris note de la démission du Dr Mohammed ibn Chabas en tant que médiateur de la CEDEAO en Guinée. Ainsi, les chefs d’État et de gouvernement de la CEDEAO ont désigné l’ancien président de la République du Bénin, Yai Boni, comme nouveau médiateur de la CEDEAO pour la Guinée.

--
groupe emploi whatsapp doingbuzz Cliquer ici pour les autres groupes👆

Laisser votre commentaire