Guinée : le colonel Doumbouya dit « non » à la Cédéao

La désignation du diplomate ghanéen Mohamed Ibn Chambas par la conférence des chefs d’État de la CEDEAO comme Envoyé spécial en Guinée, en marge du sommet extraordinaire du 7 novembre 2021, ne passe pas.

Non seulement au sein d’une partie de la classe politique qui le recuse, mais aussi du côté du président de la transition, le Colonel Mamadi Doumbouya, qui ne veut pas en entendre parler.

A Conakry, les autorités guinéennes estiment qu’il n’y a pas de crise interne et que le processus de transition est sur de bons rails. C’est pourquoi le colonel Mamadi Doumbouya, l’homme fort de Conakry a écrit au chef de l’État ghanéen, président en exercice de la Cédéao.

À lire aussi :
CEDEAO recrute 01 Chargé principal du Protocole

Dans ce courrier, le président de la transition et chef de l’État guinéen a écrit : « J’ai particulièrement noté la reconnaissance par le sommet des avancées enregistrées dans le déroulement du processus de transition en Guinée ».

Il ajoute : « Je tiens à vous réitérer mon engagement à tout mettre en œuvre pour poursuivre ce processus de manière inclusive et concertée conformément aux dispositions de la charte de la transition, qui sert de constitution provisoire ».

À lire aussi :
"La CEDEAO est disqualifiée pour condamner les coups d’Etat militaires"

Le colonel Doumbouya souligne « la disponibilité du gouvernement guinéen à entretenir un dialogue constant et une coopération étroite avec la Cédéao durant cette phase transitoire ».

Cependant, écrit-il « la nomination d’un envoyé spécial ne nous parait ni opportun, ni urgent dans la mesure où aucune crise de nature à compromettre le cours normal de la transition n’est observée ».

Néanmoins, la Guinée reste disposée à recevoir des missions ponctuelles de la Cédéao pour travailler avec le gouvernement sur « les axes d’accompagnements techniques en vue d’un retour à l’ordre constitutionnel normal », pouvait-on enfin lire dans ce courrier.

À lire aussi :
Guinée : le superbe geste de Naby Keita

En clair, le leader de la junte au pouvoir en Guinée écarte ainsi toute idée d’ingérence directe de la CEDEAO dans la transition guinéenne.

--
groupe emploi whatsapp doingbuzz Cliquer ici pour les autres groupes👆

Laisser votre commentaire