Doingbuzz – Le pouvoir de l'information à votre portée
Guinée : Des coups de feu à kipé et d’autres localités
23/03/2020 à 20h35 par Le Boy

 

En Guinée, des tirs de feu ont été entendus à kipé et ses environs.  Les faits se sont survenus juste après le double scrutin hautement controversé couplant législatives et référendum constitutionnel ce dimanche en Guinée.

Dans la nuit du dimanche 22 à lundi 23 mars 2020, au environ de 22 h (heure locale), des coups de feu ont été entendu à kipé et dans  d’autres localités en Guinée, a-t-on appris.

Il faut aussi rappeler qu’à moins de deux jours du double scrutin couplant législatives et référendum ce dimanche en Guinée, des tirs ont été entendus au niveau d’un camp militaire vendredi matin.  Le ministère de la Défense a toutefois assuré que la situation est sous contrôle.

 

Le vendredi vers  9 heures plusieurs coups de feu ont retenti dans le camp militaire Alpha Yaya Diallo en banlieue de la capitale selon des riverains. Des sources évoquent le Bataillon spécial de Conakry.

Lire aussi : Référendum: Une journée d’une violence d’Etat insoutenable en Guinée

 

A en croire des sources, des renforts ont quitté le camp Samory Touré de Kaloum. Des armes lourdes et des éléments de la garde présidentielle ont été déployés aux entrées du centre-ville.  Autours du camp, les tirs ont cessé rapidement. « Les forces déployées sur les lieux ont procédé à l’arrestation de deux parmi eux. La situation est sous contrôle et des enquêtes sont ouvertes », indique un communiqué signé du ministre de la Défense, qui invite également la population au calme.

 

Selon diverses sources, ce sont des militaires « mécontents de leur traitement » qui ont tiré ces coups de feu dans l’espoir d’entraîner avec eux d’autres soldats dans leurs revendications. N’ayant pas trouvé d’adhérents, ils ont préféré prendre la fuite, expliquent ces mêmes sources. Les complices en fuite sont activement recherchés par les services de sécurité. Un ratissage serait en cours et les contrôles renforcées aux sorties de Conakry.

Lire aussi : Deux imams guinnéens se battent pour diriger une prière

 

RECEVEZ NOTRE NEWSLETTER ET ALERTE MAIL

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à Doingbuzz et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.

Rejoignez les 83 494 autres abonnés

Ne partez pas sans partager :

Contenu sponsorisé

DOINGBUZZ TV

Partagez l'opportunité que représente la plateforme Togopapel.com autour de vous.
Le site de petites annonces 100% gratuit et togolais est un outil inclusif pour vendre et acheter partout au Togo.

togopapel
WHATSAPP:

Vous êtes sur whatsapp, intégrez et récevez nos articles depuis nos groupes disponible sur whatsapp

🚨 DOINGBUZZ ACTUALITE
(PLEIN) DOINGBUZZ ACTUALITE(PLEIN) DOINGBUZZ ACTUALITE (PLEIN) DOINGBUZZ ACTUALITE (PLEIN) DOINGBUZZ ACTUALITE .
groupe emploi whatsapp doingbuzz-🇧🇯 Bénin- 🇧🇯 Bénin - 🇧🇯 Bénin -🇧🇯 Bénin-🇳🇪 Niger - 🇸🇳 Sénégal - 🇸🇳 Sénégal - 🇸🇳 Sénégal - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo 🇨🇮- Côte d'Ivoire 🇨🇮- Côte d'Ivoire 🇨🇮- Côte d'Ivoire -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun - 🇫🇷 France - 🇫🇷 France - 🇲🇱 Mali - 🇧🇫 Burkina Faso - 🇧🇫 Burkina Faso -🇬🇦 Gabon -🇬🇳 Guinéé - 🇲🇱 Mali - 🇲🇱 Mali - 🇨🇩 Congo -Pour les autres pays

NB: NE PAYEZ AUCUN FRAIS DE DOSSIERS POUR UNE OFFRE D’EMPLOI

 

En Guinée, des tirs de feu ont été entendus à kipé et ses environs.  Les faits se sont survenus juste après le double scrutin hautement controversé couplant législatives et référendum constitutionnel ce dimanche en Guinée.

Dans la nuit du dimanche 22 à lundi 23 mars 2020, au environ de 22 h (heure locale), des coups de feu ont été entendu à kipé et dans  d’autres localités en Guinée, a-t-on appris.

Il faut aussi rappeler qu’à moins de deux jours du double scrutin couplant législatives et référendum ce dimanche en Guinée, des tirs ont été entendus au niveau d’un camp militaire vendredi matin.  Le ministère de la Défense a toutefois assuré que la situation est sous contrôle.

 

Le vendredi vers  9 heures plusieurs coups de feu ont retenti dans le camp militaire Alpha Yaya Diallo en banlieue de la capitale selon des riverains. Des sources évoquent le Bataillon spécial de Conakry.

Lire aussi : Référendum: Une journée d’une violence d’Etat insoutenable en Guinée

 

A en croire des sources, des renforts ont quitté le camp Samory Touré de Kaloum. Des armes lourdes et des éléments de la garde présidentielle ont été déployés aux entrées du centre-ville.  Autours du camp, les tirs ont cessé rapidement. « Les forces déployées sur les lieux ont procédé à l’arrestation de deux parmi eux. La situation est sous contrôle et des enquêtes sont ouvertes », indique un communiqué signé du ministre de la Défense, qui invite également la population au calme.

 

Selon diverses sources, ce sont des militaires « mécontents de leur traitement » qui ont tiré ces coups de feu dans l’espoir d’entraîner avec eux d’autres soldats dans leurs revendications. N’ayant pas trouvé d’adhérents, ils ont préféré prendre la fuite, expliquent ces mêmes sources. Les complices en fuite sont activement recherchés par les services de sécurité. Un ratissage serait en cours et les contrôles renforcées aux sorties de Conakry.

Lire aussi : Deux imams guinnéens se battent pour diriger une prière

 

RECEVEZ NOTRE NEWSLETTER ET ALERTE MAIL

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à Doingbuzz et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.

Rejoignez les 83 494 autres abonnés

Ne partez pas sans partager :

Laisser votre commentaire