Guillaume Soro s’exprime depuis Paris sur son deal avec Alassane Ouattara


Video player

Guillaume Soro s’exprime depuis Paris sur son deal avec Alassane Ouattara

Guillaume Soro, président de Générations et Peuples Solidaires (GPS), en exil en France depuis son retour manqué en Côte d’Ivoire le 23 décembre dernier était en compagnie de ses avocats Français face à la presse ce mardi 28 janvier 2020 dans un hôtel parisien.

Le député de Ferkessédougou, sous le coup d’un mandat international lancé par la justice ivoirienne, a, devant ses invités, réaffirmé sa volonté d’être candidat à l’élection présidentielle de 2020 comme plus tôt rapporté.

L’ancien président de l’Assemblée nationale ivoirienne a saisi la tribune du jour pour révéler un deal passé avec le chef de l’Etat Alassane Ouattara qui aurait mal tourné.

Lire aussi :  » Ouattara a bel et bien été élu à la présidentielle 2010″ affirme Guillaume Soro

Guillaume Soro qui soutient avoir été très proche d’Alassane Ouattara, a affirmé depuis Paris que le chef de l’Etat avait devant Blaise Compaoré, président à l’époque du Burkina Faso et un guide religieux pris des engagements.

M. Ouattara m’a fait 3 promesses devant Blaise Compaoré, si je venais à le faire Président :

« 1- il devrait me reconduire comme Premier Ministre jusqu’en 2015. Il n’a pas tenu.
2- Il devrait me faire N°2 du RDR. D’ailleurs le poste de vice-président crée en 2008 m’était réservé. Il n’a pas tenu.
3- Il devrait faire 1 seul mandat et me soutenir à être Président en 2015. Il n’a pas tenu. »

Lire aussi : Succession de Ouattara: Soro avait fait la même requête à Gbagbo

« Sur les trois engagements pris, le premier n’a pas été respecté, le second et visiblement le troisième ne le sera pas non plus. C’est pourquoi, il y a quelques jours, j’ai dit que j’avais un sentiment de trahison et ces engagements avaient été pris devant Blaise Compaoré à l’époque, président du Burkina Faso et ces engagements ont été renouvelés devant un guide religieux Ivoirien » déclare Guillaume Soro.

Avant d’ajouter, « ceux qui m’ont empêché de fouler la terre de mon pays ne m’empêcheront pas de m’adresser à vous et d’être candidat à la magistrature suprême », a-t-il dit lors d’une conférence de presse à Paris.

« Je suis candidat à l’élection présidentielle de mon pays. Je le demeure définitivement, j’ai même envie de dire que je le suis davantage », clame t-il.

Cette figure de la vie politique ivoirienne et très populaire parmi la jeunesse, ambitionne de bousculer l’échiquier politique ivoirien.

--
groupe emploi whatsapp doingbuzz Cliquer ici pour les autres groupes👆

Laisser votre commentaire