Doingbuzz – Le pouvoir de l'information à votre portée
GOOGLE IMAGES SE DOTE AUSSI D’UNE FONCTIONNALITÉ CONTRE LES FAKE NEWS
24/06/2020 à 11h05 par La redaction

Le fact checking ou vérification de faits est l’une des solutions proposées par les plateformes en ligne afin de lutter contre la désinformation. En substance, celles-ci collaborent avec des organisations spécialisées dans la vérification, et lorsqu’un contenu est considéré comme trompeur, une étiquette est placée sur celui-ci afin de prévenir les utilisateurs. À l’instar d’autres entreprises, dont Facebook, Google utilise déjà le fact checking sur YouTube et sur son moteur de recherche. Et maintenant, les avertissements pourront également s’afficher dans Google Images lorsque l’internaute tombe sur des images modifiées de manière à tromper celui-ci.

« Les photos et les vidéos sont un moyen incroyable d’aider les gens à comprendre ce qui se passe dans le monde. Mais le pouvoir des médias visuels a ses pièges – surtout lorsqu’il y a des questions concernant l’origine, l’authenticité ou le contexte d’une image », explique Harris Cohen, Group Product Manager. « À partir d’aujourd’hui, nous fournissons des informations sur la vérification des faits dans Google Images à l’échelle mondiale pour aider les utilisateurs à explorer ces questions et à porter un jugement plus éclairé sur ce qu’ils voient sur le Web »

Une étiquette qui met en avant le travail de vérification

Comme vous pouvez le voir dans l’exemple ci-dessous, une étiquette « Fact Check » (sur la version anglophone) est placée dans la légende de l’une des images. Et lorsque vous cliquez sur la vignette, vous pouvez avoir plus de détail sur le travail de vérification autour de l’image en question.

Fact Checking sur Google Images

Fact Checking sur Google Images. Dans cet exemple fourni par Google, nous avons mis en avant les éléments de vérification (en rouge)

Google précise que comme c’est le cas avec ses autres services, la vérification des faits sur Google Images n’est pas faite par la firme de Mountain View, mais par des organisations spécialisées dans ce travail de vérification qui font autorité dans le domaine. Et si ces étiquettes peuvent informer l’internaute sur l’authenticité ou non d’un contenu, Google indique que la présence de cette étiquette « fact check » n’impacte pas sur le référencement des images.

Sinon dans son annonce, Google rappelle également qu’il a récemment fourni un financement de 6,5 millions de dollars, via la Google News Initiative, afin de soutenir le travail de vérification des faits dans le monde. Et actuellement, les vérifications de contenus qui apparaissent sur les produits et services de la firme totalisent déjà près de 4 milliards d’impressions par an.

RECEVEZ NOTRE NEWSLETTER ET ALERTE MAIL

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à Doingbuzz et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.

Rejoignez les 83 510 autres abonnés

Ne partez pas sans partager :

Contenu sponsorisé

DOINGBUZZ TV

Partagez l'opportunité que représente la plateforme Togopapel.com autour de vous.
Le site de petites annonces 100% gratuit et togolais est un outil inclusif pour vendre et acheter partout au Togo.

togopapel
WHATSAPP:

Vous êtes sur whatsapp, intégrez et récevez nos articles depuis nos groupes disponible sur whatsapp

🚨 DOINGBUZZ ACTUALITE
(PLEIN) DOINGBUZZ ACTUALITE(PLEIN) DOINGBUZZ ACTUALITE (PLEIN) DOINGBUZZ ACTUALITE (PLEIN) DOINGBUZZ ACTUALITE .
groupe emploi whatsapp doingbuzz-🇧🇯 Bénin- 🇧🇯 Bénin - 🇧🇯 Bénin -🇧🇯 Bénin-🇳🇪 Niger - 🇸🇳 Sénégal - 🇸🇳 Sénégal - 🇸🇳 Sénégal - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo 🇨🇮- Côte d'Ivoire 🇨🇮- Côte d'Ivoire 🇨🇮- Côte d'Ivoire -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun - 🇫🇷 France - 🇫🇷 France - 🇲🇱 Mali - 🇧🇫 Burkina Faso - 🇧🇫 Burkina Faso -🇬🇦 Gabon -🇬🇳 Guinéé - 🇲🇱 Mali - 🇲🇱 Mali - 🇨🇩 Congo -Pour les autres pays

NB: NE PAYEZ AUCUN FRAIS DE DOSSIERS POUR UNE OFFRE D’EMPLOI

Le fact checking ou vérification de faits est l’une des solutions proposées par les plateformes en ligne afin de lutter contre la désinformation. En substance, celles-ci collaborent avec des organisations spécialisées dans la vérification, et lorsqu’un contenu est considéré comme trompeur, une étiquette est placée sur celui-ci afin de prévenir les utilisateurs. À l’instar d’autres entreprises, dont Facebook, Google utilise déjà le fact checking sur YouTube et sur son moteur de recherche. Et maintenant, les avertissements pourront également s’afficher dans Google Images lorsque l’internaute tombe sur des images modifiées de manière à tromper celui-ci.

« Les photos et les vidéos sont un moyen incroyable d’aider les gens à comprendre ce qui se passe dans le monde. Mais le pouvoir des médias visuels a ses pièges – surtout lorsqu’il y a des questions concernant l’origine, l’authenticité ou le contexte d’une image », explique Harris Cohen, Group Product Manager. « À partir d’aujourd’hui, nous fournissons des informations sur la vérification des faits dans Google Images à l’échelle mondiale pour aider les utilisateurs à explorer ces questions et à porter un jugement plus éclairé sur ce qu’ils voient sur le Web »

Une étiquette qui met en avant le travail de vérification

Comme vous pouvez le voir dans l’exemple ci-dessous, une étiquette « Fact Check » (sur la version anglophone) est placée dans la légende de l’une des images. Et lorsque vous cliquez sur la vignette, vous pouvez avoir plus de détail sur le travail de vérification autour de l’image en question.

Fact Checking sur Google Images

Fact Checking sur Google Images. Dans cet exemple fourni par Google, nous avons mis en avant les éléments de vérification (en rouge)

Google précise que comme c’est le cas avec ses autres services, la vérification des faits sur Google Images n’est pas faite par la firme de Mountain View, mais par des organisations spécialisées dans ce travail de vérification qui font autorité dans le domaine. Et si ces étiquettes peuvent informer l’internaute sur l’authenticité ou non d’un contenu, Google indique que la présence de cette étiquette « fact check » n’impacte pas sur le référencement des images.

Sinon dans son annonce, Google rappelle également qu’il a récemment fourni un financement de 6,5 millions de dollars, via la Google News Initiative, afin de soutenir le travail de vérification des faits dans le monde. Et actuellement, les vérifications de contenus qui apparaissent sur les produits et services de la firme totalisent déjà près de 4 milliards d’impressions par an.

RECEVEZ NOTRE NEWSLETTER ET ALERTE MAIL

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à Doingbuzz et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.

Rejoignez les 83 510 autres abonnés

Ne partez pas sans partager :

Laisser votre commentaire