Doingbuzz – Le pouvoir de l'information à votre portée
« Gon, l’homme d’État, qui réfléchit, analyse et prend en silence les décisions qui s’imposent face au coronavirus »
03/04/2020 à 18h40 par La redaction

Venance Konan salue les mesures prises par Gon pour lutter contre le coronavirus Covid-19 et pour soutenir les entreprises et les populations.

Dans une tribune publiée le mercredi dans les colonnes de ce journal, mon ami Michel Rustom écrivait ceci : « Les grands hommes se distinguent dans les moments de crise. Ils sont parfois ceux que l’on ne soupçonnait pas, tapis dans l’ombre en temps de paix (car oui, nous sommes en guerre), et ils sont parfois ceux qui sont « aux affaires », comme on dit, et que l’on savait dignes d’occuper les fonctions qu’ils occupent de manière ordinaire. L’inverse est également valable, mais tout ceci, seul le dénouement de la crise nous le dévoilera. »

Michel Rustom avait écrit ces lignes avant que le Premier ministre n’annonce la batterie de mesures qu’il a prises pour lutter contre le coronavirus Covid-19 et pour soutenir les entreprises et les populations.

C’est un plan de 1700 milliards de francs qui prend en compte aussi bien les entreprises qu’il convient de soutenir afin que notre économie ne sombre pas, que les ménages les plus vulnérables que l’État se doit d’assister. Les jours précédents, certaines personnes s’étonnaient de ce qu’elles appelaient le silence du Premier ministre, et s’amusaient à comparer les mesures prises par certains pays de la sous-région à celles avancées par nos autorités. Lorsqu’une mesure est adoptée par un pays voisin, l’on s’étonnait qu’elle n’était pas aussi prise par notre pays. Il ne s’agit pourtant pas du concours du pays qui aura le plus fait pour sa population. Il est vrai que dans une situation comme celle que nous vivons aujourd’hui, nous avons autant d’« experts » que d’habitants.

LIRE AUSSI: Amadou Gon met fin aux rumeurs : « j’ai été testé négatif à deux reprises au Covid-19 »

Tout le monde sait ce qu’il faut faire et ce qu’il ne faut pas faire. Et tout le monde sait mieux que les vrais experts et ceux qui nous gouvernent ce qu’il convient de faire. Les hommes d’État sont à distinguer des populistes. Ceux-là font beaucoup de bruit, brassent beaucoup d’air, promettent tout ce que leur auditoire veut entendre, dans l’unique but de plaire afin d’en tirer des dividendes. L’homme d’État, lui, réfléchit, analyse toutes les données, et prend en silence les décisions qui s’imposent dans une situation donnée, avec pour seul objectif l’intérêt supérieur du pays et de sa population.

Le Premier ministre Amadou Gon Coulibaly avait dû se confiner pour avoir été en contact avec une personne contrôlée positive au Covid-19. Il a mis à profit ce moment d’isolement pour réfléchir et faire des propositions autant audacieuses que réalistes, afin de faire face à la pandémie et ses conséquences sur nos populations. La gageure est de prendre les mesures qu’il faut pour lutter efficacement contre la maladie, sans que ce combat n’affecte trop l’économie du pays, ni la vie des citoyens, en particulier les plus vulnérables. Ainsi, des mesures ont été prises pour épauler les entreprises afin qu’elles préservent les emplois, et un soutien significatif a été apporté aux principales filières agricoles sur lesquelles repose une bonne partie de notre économie, à savoir le cacao, le café, l’huile de palme, l’hévéa, le coton, l’anacarde, sans oublier les productions vivrières, maraîchères et fruitières.

LIRE AUSSI: Coronavirus une apocalypse pour l’Afrique ! Une mise en scène de l’ONU et de l’OMS pour tester le vaccin de ce virus sur les Africains

Au plan social, des décisions ont été arrêtées pour différer le paiement des factures d’eau et d’électricité pour tous les abonnés, et l’État a aussi décidé de prendre en charge les factures des couches les plus défavorisées. Dans le même temps, des aides directes seront accordées aux populations les plus vulnérables, par l’élargissement des « filets sociaux » qui existent déjà et permettent à des milliers de nos compatriotes de vivre décemment.

Après l’annonce de toutes ces mesures, un journal qui est connu pour ne pas être du tout tendre avec le Premier ministre a titré : « Merci à Gon, mais ce n’est pas suffisant ! » Et parmi les insuffisances, ce journal a cité la presse pour laquelle rien n’a été prévu. Nous pouvons donc dire « bravo, Monsieur le Premier ministre ! »

En attendant que l’on voie le bout du tunnel, le débat qui nous agite est celui de savoir s’il faut aller ou non au confinement. De nombreux spécialistes pensent que c’est la meilleure solution pour stopper la circulation du virus. Et c’est ce qu’ont adopté la plupart des pays européens, après la Chine. Mais nos réalités sont très différentes ici en Afrique. Nombreuses sont les personnes dans nos pays qui vivent au jour le jour et pour qui être confiné revient à être condamné à mourir de faim. Aurions-nous les moyens de mettre en place des mécanismes qui permettront à la communauté nationale de nourrir ces personnes ? Sinon, que faudrait-il faire ?

LIRE AUSSI: Coronavirus/France : Pas d’examens écrits cette année; les élèves seront évalués sur les notes de classe

Des pays comme le Nigeria et l’Afrique du Sud sont en train d’expérimenter le confinement des populations. Il serait intéressant pour nous de voir comment ces pays, dont les réalités sociales sont presque identiques au nôtre, vont s’en sortir afin de nous inspirer de leurs expériences.

En attendant, vos propositions et suggestions sont toujours les bienvenues pour être publiées dans nos colonnes. En période de crise comme celle que nous vivons actuellement, les idées que l’on pourrait qualifier de prime abord de saugrenues sont parfois les meilleures.

Ne partez pas sans partager :

Contenu sponsorisé

Doingbuzz TV

U outil inclusif pour vendre et acheter partout au Togo.

togopapel groupe emploi whatsapp doingbuzz-🇧🇯 Bénin- 🇧🇯 Bénin - 🇧🇯 Bénin -🇧🇯 Bénin-🇳🇪 Niger - 🇸🇳 Sénégal - 🇸🇳 Sénégal - 🇸🇳 Sénégal - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo 🇨🇮- Côte d'Ivoire 🇨🇮- Côte d'Ivoire 🇨🇮- Côte d'Ivoire -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun - 🇫🇷 France - 🇫🇷 France - 🇲🇱 Mali - 🇧🇫 Burkina Faso - 🇧🇫 Burkina Faso -🇬🇦 Gabon -🇬🇳 Guinéé - 🇲🇱 Mali - 🇲🇱 Mali - 🇨🇩 Congo -Pour les autres pays

NB: NE PAYEZ AUCUN FRAIS DE DOSSIERS POUR UNE OFFRE D’EMPLOI

Plus de news

Sans s3xe, un couple peut-il survivre?

04/11/2020

Sans s3xe,...

Peut-on vivre heureux en couple sans avoir...
Émigration clandestine au Sénégal : Deux étudiants y ont perdu la vie

04/11/2020

Émigration clandestine...

Le nombre de candidats sénégalais au voyage...
Justice - Sénégal : Assane Diouf entendu ce 10 novembre

04/11/2020

Justice –...

Placé sous mandat de dépôt, depuis juin,...
COMMUNIQUE DE PRESSE DU COLLECTIF DES Avocats DE SEM HENRI KONAN BEDIE ET DES LEADERS DE L’OPPOSITION POLITIQUE IVOIRIENNE

04/11/2020

COMMUNIQUE DE...

Le lundi 02 novembre 2020, des personnes...
VIDEO-SENEGAL-les deals commencent : Des paroles décevantes du nouveau ministre de l’artisanat du Sénégal.

04/11/2020

VIDEO-SENEGAL-les deals...

Avec ce nouveau remaniement au Sénégal, de...
Togo/Communiqué sanctionnant le conseil des ministres du 4 novembre 2020

04/11/2020

Togo/Communiqué sanctionnant...

1. Le Conseil des Ministres s’est réuni...
Au Sénégal, la mer a tué en une semaine plus de personnes que le Covid-19

04/11/2020

Au Sénégal,...

C’est le catastrophe dans les côtes sénégalaises....
VIDEO (Triste) : Des images émouvantes des quelques rescapés du bateau  sénégalais.

04/11/2020

VIDEO (Triste)...

Une pirogue sénégalaise qui a quitté  Mbour ...
Eto’o : «Sadio Mané me fait plaisir, je veux qu’il remporte le BO européen...»

04/11/2020

Eto’o :...

Présent à Dakar (Sénégal) pour le pré-lancement...
ALASSANE OUATTARA DÉCAISSE 18 MILLIARDS DE FCFA AFIN DE SOUDOYER LES GÉNÉRAUX DE L’ARMÉE POUR ALLER EN GUERRE CONTRE LE PEUPLE.

04/11/2020

ALASSANE OUATTARA...

  Juste avant le scrutin du 31...
Coup de tonnerre: Les Forces spéciales menacent d'arrêter Alassane Ouattara

04/11/2020

Coup de...

Un militaire des forces spéciales d'Alassane Ouattara...
Alassane Ouattara coincé par ses propres éléments ?

04/11/2020

Alassane Ouattara...

Alassane Ouattara, le président ivoirien vient d’être...
Interview de Laurent Gbagbo sur la tension politique ivoirienne

04/11/2020

Interview de...

Question (TV5) : Depuis l'annonce de la...
Liverpool : Jota explique pourquoi c’est facile d’évoluer aux côtés de Mané et Salah

04/11/2020

Liverpool :...

Liverpool a humilié hier mardi Atalanta en...
Présidentielle en Côte d'Ivoire : KKB félicite Alassane Ouattara

04/11/2020

Présidentielle en...

Au lendemain des élections présidentielles tenues dans...
Gfm : Ndoye Bane donne le prénom de sa fille à Deguene Chimère

04/11/2020

Gfm :...

L’animateur de la Tfm, Ndoye Bane a...
Troubles à Bettié : retour au calme dans la localité

04/11/2020

Troubles à...

Trois jours après les troubles du scrutin...
Trump annonce avoir gagné l’élection avant même la fin du décompte des voix

04/11/2020

Trump annonce...

Donald Trump a annoncé mardi 3 novembre...
L’IMMIGRATION CLANDESTINE FAIT DES RAVAGES : Au Sénégal 480 morts en une semaine !

04/11/2020

L’IMMIGRATION CLANDESTINE...

L’IMMIGRATION CLANDESTINE FAIT DES RAVAGES : Au...
Que cache l’adresse à la Nation de Guillaume Soro ce 4 novembre 2020 ?

04/11/2020

Que cache...

Guillaume Soro, membre du Conseil National de...

Venance Konan salue les mesures prises par Gon pour lutter contre le coronavirus Covid-19 et pour soutenir les entreprises et les populations.

Dans une tribune publiée le mercredi dans les colonnes de ce journal, mon ami Michel Rustom écrivait ceci : « Les grands hommes se distinguent dans les moments de crise. Ils sont parfois ceux que l’on ne soupçonnait pas, tapis dans l’ombre en temps de paix (car oui, nous sommes en guerre), et ils sont parfois ceux qui sont « aux affaires », comme on dit, et que l’on savait dignes d’occuper les fonctions qu’ils occupent de manière ordinaire. L’inverse est également valable, mais tout ceci, seul le dénouement de la crise nous le dévoilera. »

Michel Rustom avait écrit ces lignes avant que le Premier ministre n’annonce la batterie de mesures qu’il a prises pour lutter contre le coronavirus Covid-19 et pour soutenir les entreprises et les populations.

C’est un plan de 1700 milliards de francs qui prend en compte aussi bien les entreprises qu’il convient de soutenir afin que notre économie ne sombre pas, que les ménages les plus vulnérables que l’État se doit d’assister. Les jours précédents, certaines personnes s’étonnaient de ce qu’elles appelaient le silence du Premier ministre, et s’amusaient à comparer les mesures prises par certains pays de la sous-région à celles avancées par nos autorités. Lorsqu’une mesure est adoptée par un pays voisin, l’on s’étonnait qu’elle n’était pas aussi prise par notre pays. Il ne s’agit pourtant pas du concours du pays qui aura le plus fait pour sa population. Il est vrai que dans une situation comme celle que nous vivons aujourd’hui, nous avons autant d’« experts » que d’habitants.

LIRE AUSSI: Amadou Gon met fin aux rumeurs : « j’ai été testé négatif à deux reprises au Covid-19 »

Tout le monde sait ce qu’il faut faire et ce qu’il ne faut pas faire. Et tout le monde sait mieux que les vrais experts et ceux qui nous gouvernent ce qu’il convient de faire. Les hommes d’État sont à distinguer des populistes. Ceux-là font beaucoup de bruit, brassent beaucoup d’air, promettent tout ce que leur auditoire veut entendre, dans l’unique but de plaire afin d’en tirer des dividendes. L’homme d’État, lui, réfléchit, analyse toutes les données, et prend en silence les décisions qui s’imposent dans une situation donnée, avec pour seul objectif l’intérêt supérieur du pays et de sa population.

Le Premier ministre Amadou Gon Coulibaly avait dû se confiner pour avoir été en contact avec une personne contrôlée positive au Covid-19. Il a mis à profit ce moment d’isolement pour réfléchir et faire des propositions autant audacieuses que réalistes, afin de faire face à la pandémie et ses conséquences sur nos populations. La gageure est de prendre les mesures qu’il faut pour lutter efficacement contre la maladie, sans que ce combat n’affecte trop l’économie du pays, ni la vie des citoyens, en particulier les plus vulnérables. Ainsi, des mesures ont été prises pour épauler les entreprises afin qu’elles préservent les emplois, et un soutien significatif a été apporté aux principales filières agricoles sur lesquelles repose une bonne partie de notre économie, à savoir le cacao, le café, l’huile de palme, l’hévéa, le coton, l’anacarde, sans oublier les productions vivrières, maraîchères et fruitières.

LIRE AUSSI: Coronavirus une apocalypse pour l’Afrique ! Une mise en scène de l’ONU et de l’OMS pour tester le vaccin de ce virus sur les Africains

Au plan social, des décisions ont été arrêtées pour différer le paiement des factures d’eau et d’électricité pour tous les abonnés, et l’État a aussi décidé de prendre en charge les factures des couches les plus défavorisées. Dans le même temps, des aides directes seront accordées aux populations les plus vulnérables, par l’élargissement des « filets sociaux » qui existent déjà et permettent à des milliers de nos compatriotes de vivre décemment.

Après l’annonce de toutes ces mesures, un journal qui est connu pour ne pas être du tout tendre avec le Premier ministre a titré : « Merci à Gon, mais ce n’est pas suffisant ! » Et parmi les insuffisances, ce journal a cité la presse pour laquelle rien n’a été prévu. Nous pouvons donc dire « bravo, Monsieur le Premier ministre ! »

En attendant que l’on voie le bout du tunnel, le débat qui nous agite est celui de savoir s’il faut aller ou non au confinement. De nombreux spécialistes pensent que c’est la meilleure solution pour stopper la circulation du virus. Et c’est ce qu’ont adopté la plupart des pays européens, après la Chine. Mais nos réalités sont très différentes ici en Afrique. Nombreuses sont les personnes dans nos pays qui vivent au jour le jour et pour qui être confiné revient à être condamné à mourir de faim. Aurions-nous les moyens de mettre en place des mécanismes qui permettront à la communauté nationale de nourrir ces personnes ? Sinon, que faudrait-il faire ?

LIRE AUSSI: Coronavirus/France : Pas d’examens écrits cette année; les élèves seront évalués sur les notes de classe

Des pays comme le Nigeria et l’Afrique du Sud sont en train d’expérimenter le confinement des populations. Il serait intéressant pour nous de voir comment ces pays, dont les réalités sociales sont presque identiques au nôtre, vont s’en sortir afin de nous inspirer de leurs expériences.

En attendant, vos propositions et suggestions sont toujours les bienvenues pour être publiées dans nos colonnes. En période de crise comme celle que nous vivons actuellement, les idées que l’on pourrait qualifier de prime abord de saugrenues sont parfois les meilleures.

Ne partez pas sans partager :

Laisser votre commentaire