Doingbuzz – Le pouvoir de l'information à votre portée
Ghana : une statue de Gandhi démolie à cause du racisme
05/03/2020 à 10h11 par Tritech Raheem

Au campus de l’université de Legon, à Accra, une statue du Mahatma Gandhi a été retirée par des professeurs et étudiants. La raison de ce retrait est que l’icône mondiale de la non-violence, a été accusé de «racisme» envers les africains noirs.

 

Pour les professeurs et étudiants de l'université de Legon, Gandhi, l'icône de la non-violence ne mérite pas un tel honneur. En effet, les professeurs à l’origine d’une pétition qui avait recueilli des milliers de signatures accusent Gandhi de racisme envers les Africains. Ils se basent sur des citations extraites d’un livre publié en 2015, “The South African Gandhi, Stretcher-Bearer of Empire”, par deux écrivains sud-africains, Ashwin Desai et Goolam Vahed. A travers ces citations,il semblerait en effet, que Mahatma Gandhi, percevait les Indiens comme des hommes infiniment supérieurs aux « kaffirs », un terme péjoratif utilisé pour désigner les Africains noirs, a rapporté « France TV info ».

 

Rajmohan Gandhi, petit-fils du Mahatma n'a pas hésité à réagir pour éclaircir cette situation. "Le jeune Gandhi était sans doute parfois ignorant avec certains préjugés sur les Noirs en Afrique du Sud", a-t-il stipulé dans "The Indian Express". Il rappelle par ailleurs que Nelson Mandela avait pardonné à Gandhi "ces préjugés dans le contexte de l'époque et des circonstances".

Lire aussi : Ghana: Gandhi accusé de ”racisme”, une statue à son hommage retirée d’une université

Les professeurs de l’université de Legon, réclament par ailleurs que les héros du continent africain soient mis à l’honneur dans les lieux publics et non des personnalités historiques étrangères. "Si nous montrons que nous n'avons aucun respect pour nous-mêmes, que nous méprisons nos propres héros et que nous louons ceux qui n'avaient aucun respect pour nous, alors il y a un problème", a déclaré à l’AFP Obadele Kambon, directeur des langues, littérature et théâtre à l’Institut d’études africaines.

La statue de Gandhi, avait été offerte en 2016 au Ghana, par l’ancien président indien Pranab Mukherjee. Placée au sein du campus de l’université de Legon, elle a été démolie dans l'attente de l'installation d'un héro africain.

RECEVEZ NOTRE NEWSLETTER ET ALERTE MAIL

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à Doingbuzz et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.

Rejoignez les 83 486 autres abonnés

Ne partez pas sans partager :

Contenu sponsorisé

DOINGBUZZ TV

Partagez l'opportunité que représente la plateforme Togopapel.com autour de vous.
Le site de petites annonces 100% gratuit et togolais est un outil inclusif pour vendre et acheter partout au Togo.

togopapel
WHATSAPP:

Vous êtes sur whatsapp, intégrez et récevez nos articles depuis nos groupes disponible sur whatsapp

🚨 DOINGBUZZ ACTUALITE
(PLEIN) DOINGBUZZ ACTUALITE(PLEIN) DOINGBUZZ ACTUALITE (PLEIN) DOINGBUZZ ACTUALITE (PLEIN) DOINGBUZZ ACTUALITE .
groupe emploi whatsapp doingbuzz-🇧🇯 Bénin- 🇧🇯 Bénin - 🇧🇯 Bénin -🇧🇯 Bénin-🇳🇪 Niger - 🇸🇳 Sénégal - 🇸🇳 Sénégal - 🇸🇳 Sénégal - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo 🇨🇮- Côte d'Ivoire 🇨🇮- Côte d'Ivoire 🇨🇮- Côte d'Ivoire -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun - 🇫🇷 France - 🇫🇷 France - 🇲🇱 Mali - 🇧🇫 Burkina Faso - 🇧🇫 Burkina Faso -🇬🇦 Gabon -🇬🇳 Guinéé - 🇲🇱 Mali - 🇲🇱 Mali - 🇨🇩 Congo -Pour les autres pays

NB: NE PAYEZ AUCUN FRAIS DE DOSSIERS POUR UNE OFFRE D’EMPLOI

Au campus de l’université de Legon, à Accra, une statue du Mahatma Gandhi a été retirée par des professeurs et étudiants. La raison de ce retrait est que l’icône mondiale de la non-violence, a été accusé de «racisme» envers les africains noirs.

 

Pour les professeurs et étudiants de l'université de Legon, Gandhi, l'icône de la non-violence ne mérite pas un tel honneur. En effet, les professeurs à l’origine d’une pétition qui avait recueilli des milliers de signatures accusent Gandhi de racisme envers les Africains. Ils se basent sur des citations extraites d’un livre publié en 2015, “The South African Gandhi, Stretcher-Bearer of Empire”, par deux écrivains sud-africains, Ashwin Desai et Goolam Vahed. A travers ces citations,il semblerait en effet, que Mahatma Gandhi, percevait les Indiens comme des hommes infiniment supérieurs aux « kaffirs », un terme péjoratif utilisé pour désigner les Africains noirs, a rapporté « France TV info ».

 

Rajmohan Gandhi, petit-fils du Mahatma n'a pas hésité à réagir pour éclaircir cette situation. "Le jeune Gandhi était sans doute parfois ignorant avec certains préjugés sur les Noirs en Afrique du Sud", a-t-il stipulé dans "The Indian Express". Il rappelle par ailleurs que Nelson Mandela avait pardonné à Gandhi "ces préjugés dans le contexte de l'époque et des circonstances".

Lire aussi : Ghana: Gandhi accusé de ”racisme”, une statue à son hommage retirée d’une université

Les professeurs de l’université de Legon, réclament par ailleurs que les héros du continent africain soient mis à l’honneur dans les lieux publics et non des personnalités historiques étrangères. "Si nous montrons que nous n'avons aucun respect pour nous-mêmes, que nous méprisons nos propres héros et que nous louons ceux qui n'avaient aucun respect pour nous, alors il y a un problème", a déclaré à l’AFP Obadele Kambon, directeur des langues, littérature et théâtre à l’Institut d’études africaines.

La statue de Gandhi, avait été offerte en 2016 au Ghana, par l’ancien président indien Pranab Mukherjee. Placée au sein du campus de l’université de Legon, elle a été démolie dans l'attente de l'installation d'un héro africain.

RECEVEZ NOTRE NEWSLETTER ET ALERTE MAIL

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à Doingbuzz et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.

Rejoignez les 83 486 autres abonnés

Ne partez pas sans partager :

Laisser votre commentaire