Ghana : Cette Néerlandaise ne veut plus quitter le pays pour cette raison


Video player

Une Néerlandaise parlant le twi confesse son obsession pour le Ghana. Elle s’appelle Marli Van Iwaarden. C’est une dame blanche née à Akwatia dans la région orientale et elle a révélé son amour pour le pays.

Marli Van Iwaarden a même choisi le Ghana plutôt que son pays d’origine, les Pays-Bas. Elle a souhaité obtenir la citoyenneté ghanéenne malgré les difficultés économiques actuelles du pays.

S’adressant à DJ Nyaami sur SVTV Africa dans une vidéo postée sur YouTube, la Néerlandaise a révélé que ses nombreuses tentatives pour obtenir la double nationalité ont échoué en raison de la nature des relations entre le Ghana et les Pays-Bas.

Elle est prête à tout pour rester au Ghana et obtenir la citoyenneté car le Ghana, contrairement à son pays d’origine, est libre.

 

La Néerlandaise prête à tout pour vivre au Ghana

« Je préfère le Ghana aux Pays-Bas parce que le Ghana est libre. Tout est question de rendez-vous, mais au Ghana, il suffit de rendre visite à la personne. Je sais que l’économie va mal, mais c’est plus difficile ici. Beaucoup de Ghanéens ici sont des nettoyeurs parce que leurs certificats n’ont pas de valeur ici à cause de la différence de langue », dit-elle.

Lire aussi : Voici ce que le Ghana prévoit faire avant la Coupe du monde 2022

Elle ajoute : « Chaque année, je dois demander un permis de séjour, une carte d’identité de non-résident et d’autres choses. L’aspect financier est également difficile. J’ai un emploi au Ghana, donc je prends des cedis, pas des euros. Je paie environ 6000 à 7000 cedis par an, selon le cours du dollar.

« D’après ma mère, elle a choisi les Pays-Bas pour être plus sûre au niveau de l’éducation, de la famille et de la possibilité de rentrer si quelque chose se passe au Ghana. Je souhaite qu’elle choisisse le Ghana maintenant. »

Marli et sa mère sont actuellement stationnées dans la région du Nord en raison de la nature de leur travail. Le comportement amical de la Néerlandaise lui a valu le surnom de Lamisi (un nom donné aux enfants nés le jeudi dans certaines régions du Nord).

→ A LIRE AUSSI : Mondial 2022 : le Ghana rencontre le 2e adversaire du Cameroun

--
Hey toi 👋 Partage ce contenu 👉

Laisser votre commentaire