Doingbuzz – Le pouvoir de l'information à votre portée
Ghana : 22 personnes se rendant au Togo, arrêtées
18/04/2020 à 10h34 par Tritech Raheem

22 personnes en provenance du district d'Akatsi au Ghana, ont été interceptées à Ave-Hevi alors qu’il essayaient de franchir illégalement la frontière entre le Togo et le Ghana. Aussitôt que la traversée illégale a été stoppée, le groupe a été renvoyé au sud du district.

La fermeture des frontières ghanéennes indisposent bons nombres de personnes bloquées dans le pays. Cette mesure de riposte contre l'expansion du Covid-19 a d'ailleurs été prolongée de deux semaines. Cette décision des autorités ghanéennes gêne surtout ceux qui sont proches de la frontière entre le Ghana et le Togo. Ils se plaignent de l'arrêt des activités économiques, ce qui les expose donc à la faim.

Togo-Ghana : 170 ‘terroristes et criminels’ présumés arrêtés

Certaines personnes ne pouvant plus subvenir à leurs besoin optent donc pour une traversée illégale vers le Togo. Selon les informations, les 22 personnes dont 17 hommes et 5 femmes  interceptées conduisaient des motos non immatriculées. Les engins sans papiers ont été confisqués selon le chef du groupe de travail COVID-19 de l'Assemblée du district nord d'Akatsi.

Côte d'Ivoire/Coronavirus : Le gouvernement décide de fermer ses frontières et ses établissements scolaires

Lorsqu'ils ont été arrêtés, les voyageurs clandestins n'ont pas eu droit à une décision sévère. Ils ont tout simplement été raccompagnés dans leur district avec l’aide d’une escorte policière. Ils doivent surtout comprendre que cette décision vise leur propre bien.

RECEVEZ NOTRE NEWSLETTER ET ALERTE MAIL

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à Doingbuzz et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.

Rejoignez les 83 495 autres abonnés

Ne partez pas sans partager :

Contenu sponsorisé

DOINGBUZZ TV

Partagez l'opportunité que représente la plateforme Togopapel.com autour de vous.
Le site de petites annonces 100% gratuit et togolais est un outil inclusif pour vendre et acheter partout au Togo.

togopapel
WHATSAPP:

Vous êtes sur whatsapp, intégrez et récevez nos articles depuis nos groupes disponible sur whatsapp

🚨 DOINGBUZZ ACTUALITE
(PLEIN) DOINGBUZZ ACTUALITE(PLEIN) DOINGBUZZ ACTUALITE (PLEIN) DOINGBUZZ ACTUALITE (PLEIN) DOINGBUZZ ACTUALITE .
groupe emploi whatsapp doingbuzz-🇧🇯 Bénin- 🇧🇯 Bénin - 🇧🇯 Bénin -🇧🇯 Bénin-🇳🇪 Niger - 🇸🇳 Sénégal - 🇸🇳 Sénégal - 🇸🇳 Sénégal - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo 🇨🇮- Côte d'Ivoire 🇨🇮- Côte d'Ivoire 🇨🇮- Côte d'Ivoire -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun - 🇫🇷 France - 🇫🇷 France - 🇲🇱 Mali - 🇧🇫 Burkina Faso - 🇧🇫 Burkina Faso -🇬🇦 Gabon -🇬🇳 Guinéé - 🇲🇱 Mali - 🇲🇱 Mali - 🇨🇩 Congo -Pour les autres pays

NB: NE PAYEZ AUCUN FRAIS DE DOSSIERS POUR UNE OFFRE D’EMPLOI

22 personnes en provenance du district d'Akatsi au Ghana, ont été interceptées à Ave-Hevi alors qu’il essayaient de franchir illégalement la frontière entre le Togo et le Ghana. Aussitôt que la traversée illégale a été stoppée, le groupe a été renvoyé au sud du district.

La fermeture des frontières ghanéennes indisposent bons nombres de personnes bloquées dans le pays. Cette mesure de riposte contre l'expansion du Covid-19 a d'ailleurs été prolongée de deux semaines. Cette décision des autorités ghanéennes gêne surtout ceux qui sont proches de la frontière entre le Ghana et le Togo. Ils se plaignent de l'arrêt des activités économiques, ce qui les expose donc à la faim.

Togo-Ghana : 170 ‘terroristes et criminels’ présumés arrêtés

Certaines personnes ne pouvant plus subvenir à leurs besoin optent donc pour une traversée illégale vers le Togo. Selon les informations, les 22 personnes dont 17 hommes et 5 femmes  interceptées conduisaient des motos non immatriculées. Les engins sans papiers ont été confisqués selon le chef du groupe de travail COVID-19 de l'Assemblée du district nord d'Akatsi.

Côte d'Ivoire/Coronavirus : Le gouvernement décide de fermer ses frontières et ses établissements scolaires

Lorsqu'ils ont été arrêtés, les voyageurs clandestins n'ont pas eu droit à une décision sévère. Ils ont tout simplement été raccompagnés dans leur district avec l’aide d’une escorte policière. Ils doivent surtout comprendre que cette décision vise leur propre bien.

RECEVEZ NOTRE NEWSLETTER ET ALERTE MAIL

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à Doingbuzz et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.

Rejoignez les 83 495 autres abonnés

Ne partez pas sans partager :

Laisser votre commentaire