Géorgie : Joe Biden toujours vainqueur après le recomptage


Video player

Même après recomptage manuel des bulletins, Joe Biden est toujours vainqueur dans l’Etat de Géorgie. Dans cet Etat composé de 16 grands électeurs, le démocrate a remporté le duel avec 12.284 voix d’avance face à Donald Trump. Cependant, le camp du président américain semble vouloir à tout prix bloquer le processus d’officicialisation des résultats.

« Le premier audit historique dans tout l’Etat de Géorgie a confirmé les résultats de l’élection présidentielle, avec Joe Biden en tête devant Donald Trump », a écrit le secrétaire d’Etat républicain Brad Raffensperger. Ce recomptage a permis d’identifier près de 5.000 bulletins qui n’avaient pas été pris en compte lors du dernier comptage. Même si Donald Trump a progressé de 496 voix, son adversaire remporte toujours la manche.

Lire aussi : Donald Trump insiste : « J’ai gagné »

D’un autre côté, il semblerait que le camp républicain tente de retarder l’officialisation des résultats de la présidentielle américaine. Alors que la certification des résultats du « Peach State » est prévue sur ce vendredi, l’avocat personnel de Donald Trump compte déposer un recours pour bloquer le processus en exigeant probablement un recomptage à la machine. Le recours de Rudolf Giuliani intervient après celui d’un avocat plaidant pour la campagne du président américain, mais qui a été rejeté.

La Géorgie n’est pas le seul Etat où Donald Trump et les siens tentent d’empêcher l’officialisation des résultats. Dans le Michigan, la campagne du président sortant semble chercher à empêcher les résultats d’être validés. En effet, deux responsables républicains estiment avoir été soumis à des pressions pour certifier les résultats à Detroit. Et selon le Washington Post, le camp du président américain œuvrerait aussi dans un troisième Etat.

Lire aussi : États-Unis/présidentielle 2020 : le message de Barack Obama à Donald Trump après sa défaite

Par ailleurs, Rudolf Giulianilors  d’une conférence de presse, a dénoncé sans preuve palpable un « complot national » et « une fraude massive ». Alors que leurs arguments peinent à être validés devant la justice, il semblerait que les adversaires de Joe Biden veuillent court-circuiter le verdict populaire lors du vote des grands électeurs au collège électoral, le 14 décembre.

--
groupe emploi whatsapp doingbuzz Cliquer ici pour les autres groupes👆

Laisser votre commentaire