Doing Buzz: Emploi, Actualité, Concours,Tech, People, Télécharger etc..
George Floyd / Adama Traore: nous ne sommes plus en voix d’extinction
06/06/2020 à 10h55 par La redaction

Un peu plus d'une semaine,après l’arrestation mortelle de l’afro-américain George Floyd par un policier blanc Dereck Chauvin ; un constat « encourageant » est à faire : ce nouveau crime a eu la résonance qu’il mérite.

 

Mardi 26 mai 2020, des images insoutenables font le tour du monde : celles de la mort du conducteur de poids lourds afro-américain George Floyd, agonisant de longues minutes sous le poids du corps et de l’indifférence de l’officier blanc Dereck Chauvin. Le motif avancé : un achat réglé avec un faux billet de 20 dollars. Cette tragédie fait tristement écho à deux autres décès similaires : ceux d' Eric Garner et Adama Traoré. En 2014 Eric Garner, quarantenaire noir père de six enfants, décède à New York par asphyxie suite à une technique d'étranglement pratiquée par un officier de police pour un supposé trafic de cigarettes . En 2016, Adama Traoré un jeune homme de 24 ans originaire du Mali meurt d'un arrêt cardiaque après avoir subi un plaquage ventral par des gendarmes. Trois drames et une même plainte glaçante : "Je ne peux pas respirer".

 © Iris Lambert© Iris Lambert

Mardi 26 mai 2020, ces mots ont été ceux de trop. Les brutalités policières sur la communauté noire ont souvent fait l'objet de contestations. Rappelons nous des émeutes qui ont embrasé le sud de Los Angeles en 1991 après le passage à tabac de l'automobiliste Rodney King par cinq policiers californiens. Ces soulèvements, bien qu'aujourd'hui "historiques" sont demeurés locaux. Les violences dont ont fait l'objet Eric Garner, qui ont été le catalyseur du mouvement #BlackLivesMatter#*1,et Adama Traoré avaient quant à elles ému tout un pays.

La portée de la mort, ou plutôt de l'exécution, de George Floyd a eu ceci d'exceptionnel qu'elle est d'une toute autre ampleur. L'inhumanité de son bourreau (impassible, un genou écrasant le cou de sa victime et une main dans la poche) et le déploiement de violence injustifié ( aucune résistance n'a été opposée aux officiers) ont soulevé la colère mondiale. En Europe, des manifestations ont eu lieu en Angleterre, en Irlande, en Allemagne,au Danemark et en France.

AFPAFP

Alors, n'en déplaise aux adeptes du racialisme, trop frileux de qualifier le racisme tel quel et aux"négationnistes" qui se refusent à voir que la communauté noire, à laquelle je suis fière d'appartenir, en voit de toutes les couleurs : nous avons une voix (et pas que la nôtre comme en témoignent les images ci-dessus), elle est désormais largement entendue et n'est pas prête de s'éteindre.

UNE REVOLTE QUI PUISE SA FORCE DANS DES RACINES INSOUPCONNEES

Je ne compte plus le nombre de fois où la simple évocation d'un fait de racisme anti-noirs a automatiquement été requalifiée, au pire de racisme anti-blancs au mieux de victimisation. Outre le déni, j'ai pu remarquer que l'étonnement a souvent suivi ce type de dénonciation.

Et pour cause, si le phénomène migratoire d'Afrique noire a trouvé sa place il y a maintenant plusieurs décennies dans notre pays et que les anecdotes racistes faisaient déjà loi (mes parents m'ont en d'ailleurs partagé plus d'une "à leur arrivée sous Giscard" ); elles restaient le plus souvent dans le secret du coeur des principaux concernés ne se sentant pas la légitimité de les contester sur
ce sol étranger.

Il y a aujourd'hui un facteur non négligeable mais pourtant trop souvent occulté par les premiers surpris (et déçus) de l'ampleur de la révolte actuelle. Ce ne sont pas pas des immigrés mais des fils et filles d'immigrés, nés sur le sol de tous ces méfaits, qui revendiquent à juste titre à travers les décès de George, d'Eric ou d'Adama justice et égalité. Et aussi grandes seront l'indifférence et l'incompréhension; aussi fortes et infatigables seront nos voix car elles sont dans leur bon droit.

SPEAK LOUD !*2

*1 #Lesviesdesnoirscomptent#
*2 Parlons haut et fort

Service commercial

RECEVEZ NOTRE NEWSLETTER ET ALERTE MAIL

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à Doingbuzz et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.

Rejoignez les 75 351 autres abonnés

DOINGBUZZ TV

pub
Ne partez pas sans partager :

Vous êtes sur whatsapp, intégrez et récevez nos articles depuis nos groupes disponible sur whatsapp

🚨 DOINGBUZZ ACTUALITE
(PLEIN) DOINGBUZZ ACTUALITE (PLEIN) DOINGBUZZ ACTUALITE (PLEIN) DOINGBUZZ ACTUALITE - OFFRE D'EMPLOI - BOURSE D'ETUDES - ANNONCE -BUSINESS - GODOGODOO groupe emploi whatsapp doingbuzz-🇧🇯 Bénin- 🇧🇯 Bénin - 🇧🇯 Bénin -🇧🇯 Bénin-🇳🇪 Niger - 🇸🇳 Sénégal - 🇸🇳 Sénégal - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo 🇨🇮- Côte d'Ivoire 🇨🇮- Côte d'Ivoire 🇨🇮- Côte d'Ivoire -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun - 🇫🇷 France - 🇫🇷 France - 🇲🇱 Mali - 🇧🇫 Burkina Faso - 🇧🇫 Burkina Faso -🇬🇦 Gabon -🇬🇳 Guinéé - 🇲🇱 Mali - 🇲🇱 Mali - 🇨🇩 Congo -Pour les autres pays

NB: NE PAYEZ AUCUN FRAIS DE DOSSIERS POUR UNE OFFRE D’EMPLOI

Un peu plus d'une semaine,après l’arrestation mortelle de l’afro-américain George Floyd par un policier blanc Dereck Chauvin ; un constat « encourageant » est à faire : ce nouveau crime a eu la résonance qu’il mérite.

 

Mardi 26 mai 2020, des images insoutenables font le tour du monde : celles de la mort du conducteur de poids lourds afro-américain George Floyd, agonisant de longues minutes sous le poids du corps et de l’indifférence de l’officier blanc Dereck Chauvin. Le motif avancé : un achat réglé avec un faux billet de 20 dollars. Cette tragédie fait tristement écho à deux autres décès similaires : ceux d' Eric Garner et Adama Traoré. En 2014 Eric Garner, quarantenaire noir père de six enfants, décède à New York par asphyxie suite à une technique d'étranglement pratiquée par un officier de police pour un supposé trafic de cigarettes . En 2016, Adama Traoré un jeune homme de 24 ans originaire du Mali meurt d'un arrêt cardiaque après avoir subi un plaquage ventral par des gendarmes. Trois drames et une même plainte glaçante : "Je ne peux pas respirer".

 © Iris Lambert© Iris Lambert

Mardi 26 mai 2020, ces mots ont été ceux de trop. Les brutalités policières sur la communauté noire ont souvent fait l'objet de contestations. Rappelons nous des émeutes qui ont embrasé le sud de Los Angeles en 1991 après le passage à tabac de l'automobiliste Rodney King par cinq policiers californiens. Ces soulèvements, bien qu'aujourd'hui "historiques" sont demeurés locaux. Les violences dont ont fait l'objet Eric Garner, qui ont été le catalyseur du mouvement #BlackLivesMatter#*1,et Adama Traoré avaient quant à elles ému tout un pays.

La portée de la mort, ou plutôt de l'exécution, de George Floyd a eu ceci d'exceptionnel qu'elle est d'une toute autre ampleur. L'inhumanité de son bourreau (impassible, un genou écrasant le cou de sa victime et une main dans la poche) et le déploiement de violence injustifié ( aucune résistance n'a été opposée aux officiers) ont soulevé la colère mondiale. En Europe, des manifestations ont eu lieu en Angleterre, en Irlande, en Allemagne,au Danemark et en France.

AFPAFP

Alors, n'en déplaise aux adeptes du racialisme, trop frileux de qualifier le racisme tel quel et aux"négationnistes" qui se refusent à voir que la communauté noire, à laquelle je suis fière d'appartenir, en voit de toutes les couleurs : nous avons une voix (et pas que la nôtre comme en témoignent les images ci-dessus), elle est désormais largement entendue et n'est pas prête de s'éteindre.

UNE REVOLTE QUI PUISE SA FORCE DANS DES RACINES INSOUPCONNEES

Je ne compte plus le nombre de fois où la simple évocation d'un fait de racisme anti-noirs a automatiquement été requalifiée, au pire de racisme anti-blancs au mieux de victimisation. Outre le déni, j'ai pu remarquer que l'étonnement a souvent suivi ce type de dénonciation.

Et pour cause, si le phénomène migratoire d'Afrique noire a trouvé sa place il y a maintenant plusieurs décennies dans notre pays et que les anecdotes racistes faisaient déjà loi (mes parents m'ont en d'ailleurs partagé plus d'une "à leur arrivée sous Giscard" ); elles restaient le plus souvent dans le secret du coeur des principaux concernés ne se sentant pas la légitimité de les contester sur
ce sol étranger.

Il y a aujourd'hui un facteur non négligeable mais pourtant trop souvent occulté par les premiers surpris (et déçus) de l'ampleur de la révolte actuelle. Ce ne sont pas pas des immigrés mais des fils et filles d'immigrés, nés sur le sol de tous ces méfaits, qui revendiquent à juste titre à travers les décès de George, d'Eric ou d'Adama justice et égalité. Et aussi grandes seront l'indifférence et l'incompréhension; aussi fortes et infatigables seront nos voix car elles sont dans leur bon droit.

SPEAK LOUD !*2

*1 #Lesviesdesnoirscomptent#
*2 Parlons haut et fort

Service commercial

RECEVEZ NOTRE NEWSLETTER ET ALERTE MAIL

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à Doingbuzz et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.

Rejoignez les 75 351 autres abonnés

DOINGBUZZ TV

pub
Ne partez pas sans partager :
0 0 vote
Note l'article
S’abonner
Notifier de
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires
0
Veuillez émettre un commentaire sur cet articlex
()
x