Doingbuzz – Le pouvoir de l'information à votre portée
Génocide au Rwanda : suspecté, Félicien Kabuga nie avoir joué un rôle dans les massacres
29/05/2020 à 10h41 par La redaction

Un tribunal français a refusé la libération sous caution au Rwandais Felicien Kabuga, accusé de génocide

Après des décennies de fuite, Félicien Kabuga a qualifié les accusations portées contre lui de “mensonges” et son avocat doutait qu’il bénéficierait d’un procès équitable devant un tribunal international.

Mercredi, le suspect du génocide rwandais, Félicien Kabuga, a déclaré que les charges retenues contre lui se trouvaient dans une salle d’audience française. Après que le juge président eut donné lecture des délits dont Kabuga était accusé, notamment le génocide, la persécution et l’extermination contre la minorité tutsie du Rwanda, Kabuga a nié les accusations.

“Ce ne sont que des mensonges”, a déclaré Kabuga par l’intermédiaire d’un interprète. “Tout cela n’est que mensonge. Je n’ai tué aucun Tutsi. Je travaillais avec eux”

Kabuga a comparu devant une cour d’appel de Paris qui décidera s’il sera transféré à un tribunal international. Le tribunal français a refusé de libérer Kabuga sous caution, malgré l’argument de son avocat selon lequel il était en mauvaise santé. Kabuga a comparu devant le tribunal dans un fauteuil roulant, les mains sur ses genoux, portant un masque facial. Aucun problème médical immédiat n’était connu.

L’avocat de la défense a déclaré que Kabuga ne bénéficierait pas d’un procès équitable devant un tribunal de l’ONU. Le tribunal français déterminera s’il sera remis à un tribunal international lors de sa prochaine session, prévue le 3 juin.

Kabuga, qui a été arrêté plus tôt ce mois-ci dans une banlieue parisienne, était considéré comme le suspect le plus recherché lié au génocide de 1994 des Tutsis au Rwanda. Il était en fuite depuis 25 ans pour son rôle présumé dans des crimes commis pendant la guerre civile rwandaise.

Magnat du thé et du café, Kabuga était l’une des personnes les plus riches du Rwanda menant au génocide.

Les procureurs ont accusé Kabuga d’utiliser sa richesse pour importer des machettes et des outils de jardinage qui seraient utilisés comme armes dans le génocide de 100 jours qui a tué plusieurs centaines de milliers de Tutsis et de Hutus modérés. Kabuga était également copropriétaire de la Radio Télévision Libre des Milles Collines (RTLM), qui propageait la haine ethnique contre les Tutsis.

Publicité 2

En 1997, il a été inculpé par le Tribunal pénal international pour le Rwanda (TPIR) pour sept chefs d’accusation, notamment de génocide et de crimes contre l’humanité.

Le tribunal des Nations unies a mis fin à ses activités en 2015 et ses fonctions ont été transférées à un organe de La Haye qui traite les affaires de crimes de guerre en suspens et fait pression pour l’extradition de M. Kabuga.

Kabuga a réussi à échapper à la capture pendant des années en vivant sous de faux noms et en se déplaçant fréquemment. La police française avait précédemment déclaré avoir vécu dans plusieurs pays européens et africains – dont l’Allemagne, la Belgique et le Kenya – au cours du quart de siècle depuis le génocide.

Ne partez pas sans partager :

Contenu sponsorisé

Doingbuzz TV

Un outil inclusif pour vendre et acheter partout au Togo.

togopapel groupe emploi whatsapp doingbuzz-🇧🇯 Bénin- 🇧🇯 Bénin - 🇧🇯 Bénin -🇧🇯 Bénin-🇳🇪 Niger - 🇸🇳 Sénégal - 🇸🇳 Sénégal - 🇸🇳 Sénégal - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo 🇨🇮- Côte d'Ivoire 🇨🇮- Côte d'Ivoire 🇨🇮- Côte d'Ivoire -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun - 🇫🇷 France - 🇫🇷 France - 🇲🇱 Mali - 🇧🇫 Burkina Faso - 🇧🇫 Burkina Faso -🇬🇦 Gabon -🇬🇳 Guinéé - 🇲🇱 Mali - 🇲🇱 Mali - 🇨🇩 Congo -Pour les autres pays

NB: NE PAYEZ AUCUN FRAIS DE DOSSIERS POUR UNE OFFRE D’EMPLOI

Plus de news

Soro depuis Paris prévient encore: “Le peuple ivoirien n’acceptera JAMAIS le 3ème mandat de Ouattara”

19/11/2020

Soro depuis...

Le découragement peut gagner bien des esprits...
Affi N’guessan aidé dans sa cavale par un gendarme ?/ Pourquoi le Général Apalo Touré “dément formellement”

19/11/2020

Affi N’guessan...

Le Commandant Supérieur de la Gendarmerie nationale...
Message politique à Laurent Gbagbo/ Bédié reconnait désormais Affi comme président du FPI

19/11/2020

Message politique...

Lentement mais surement, les dissensions qui minent...
Côte d’Ivoire-ONU/ Selon l’Ong UN Watch, “Le pays est au bord de la guerre civile”

19/11/2020

Côte d’Ivoire-ONU/...

UN Watch appuie sur la sonnette d’alarme....
Incroyable/ Le Pape François aime une photo d’une fille presque nue sur internet

19/11/2020

Incroyable/ Le...

C’est le buzz people du moment dans...
“7 femmes tuées à Abobo”/ Souley de Paris (proche de Soro) accuse le RDR: “Quand vous avez fait tuer des femmes à Abobo, c’était à cause de quoi ?

19/11/2020

“7 femmes...

Proche de Guillaume Soro et militant actif...
Nathalie Yamb était-elle la femme cachée de Jerry Rawlings ?

19/11/2020

Nathalie Yamb...

C'est la rumeur qui enfle sur internet...
Michael B. Jordan, l'homme le plus sexy de l'année

19/11/2020

Michael B....

Michael Bakari Jordan, l'homme le plus sexy...
Secteur de la pêche : Macky donne une batterie d’instructions à Alioune Ndoye

19/11/2020

Secteur de...

En ces temps de vagues d’émigration clandestine...
[Profil] Marième Dial : La provocatrice !

19/11/2020

Marième...

Halima Gadji est un personnage particulier. Après...
Le mannequin Adja Diallo dément avoir tenu de tels propos à l'encontre d'Adebayor

19/11/2020

Le mannequin...

Depuis quelques jours, des propos blessants contre...
Cette photo de Cardi B provoque l’indignation des internautes, la chanteuse s’excuse

19/11/2020

Cette photo...

Pour la couverture du magazine “Footwear News”,...
Etrange maladie chez des pêcheurs sénégalais : Ce que révèle le rapport d’investigation

19/11/2020

Etrange maladie...

La maladie mystérieuse qui a touché plusieurs...
Le promoteur de Diamniadio Lake City convoqué à la DIC !

19/11/2020

Le promoteur...

L’homme d’affaires Diène Marcel Diagne, promoteur de...
Cyber-criminalité : Un « Kocc » peut en cacher un autre

19/11/2020

Cyber-criminalité :...

Célèbre sur les réseau sociaux, Kocc est...
Trafic de passeports et séjours Schengen: Le réseau du Point E démantelé

19/11/2020

Trafic de...

Ils étaient trois  à travailler dans une...
Trafic de faux billets: 2 nigérians et un malien tombent au… Sénégal

19/11/2020

Trafic de...

Ils viennent du Nigeria et du Mali...
Mort de Rawlings : Une décision de Nana Akufo-Addo en serait la cause

19/11/2020

Mort de...

  Pour Salifu Maase, Rawlings serait encore...
Les résultats du concours de la gendarmerie 2020 disponibles : voici le lien pour les consulter

19/11/2020

Les résultats...

Les résultats du concours de la gendarmerie...
Présidentielle burkinabè le 22 novembre 2020 : 13 candidats à l’assaut du palais de Kossyam

19/11/2020

Présidentielle burkinabè...

Qui sera le président du Burkina ?...

Un tribunal français a refusé la libération sous caution au Rwandais Felicien Kabuga, accusé de génocide

Après des décennies de fuite, Félicien Kabuga a qualifié les accusations portées contre lui de “mensonges” et son avocat doutait qu’il bénéficierait d’un procès équitable devant un tribunal international.

Mercredi, le suspect du génocide rwandais, Félicien Kabuga, a déclaré que les charges retenues contre lui se trouvaient dans une salle d’audience française. Après que le juge président eut donné lecture des délits dont Kabuga était accusé, notamment le génocide, la persécution et l’extermination contre la minorité tutsie du Rwanda, Kabuga a nié les accusations.

“Ce ne sont que des mensonges”, a déclaré Kabuga par l’intermédiaire d’un interprète. “Tout cela n’est que mensonge. Je n’ai tué aucun Tutsi. Je travaillais avec eux”

Kabuga a comparu devant une cour d’appel de Paris qui décidera s’il sera transféré à un tribunal international. Le tribunal français a refusé de libérer Kabuga sous caution, malgré l’argument de son avocat selon lequel il était en mauvaise santé. Kabuga a comparu devant le tribunal dans un fauteuil roulant, les mains sur ses genoux, portant un masque facial. Aucun problème médical immédiat n’était connu.

L’avocat de la défense a déclaré que Kabuga ne bénéficierait pas d’un procès équitable devant un tribunal de l’ONU. Le tribunal français déterminera s’il sera remis à un tribunal international lors de sa prochaine session, prévue le 3 juin.

Kabuga, qui a été arrêté plus tôt ce mois-ci dans une banlieue parisienne, était considéré comme le suspect le plus recherché lié au génocide de 1994 des Tutsis au Rwanda. Il était en fuite depuis 25 ans pour son rôle présumé dans des crimes commis pendant la guerre civile rwandaise.

Magnat du thé et du café, Kabuga était l’une des personnes les plus riches du Rwanda menant au génocide.

Les procureurs ont accusé Kabuga d’utiliser sa richesse pour importer des machettes et des outils de jardinage qui seraient utilisés comme armes dans le génocide de 100 jours qui a tué plusieurs centaines de milliers de Tutsis et de Hutus modérés. Kabuga était également copropriétaire de la Radio Télévision Libre des Milles Collines (RTLM), qui propageait la haine ethnique contre les Tutsis.

Publicité 2

En 1997, il a été inculpé par le Tribunal pénal international pour le Rwanda (TPIR) pour sept chefs d’accusation, notamment de génocide et de crimes contre l’humanité.

Le tribunal des Nations unies a mis fin à ses activités en 2015 et ses fonctions ont été transférées à un organe de La Haye qui traite les affaires de crimes de guerre en suspens et fait pression pour l’extradition de M. Kabuga.

Kabuga a réussi à échapper à la capture pendant des années en vivant sous de faux noms et en se déplaçant fréquemment. La police française avait précédemment déclaré avoir vécu dans plusieurs pays européens et africains – dont l’Allemagne, la Belgique et le Kenya – au cours du quart de siècle depuis le génocide.

Ne partez pas sans partager :

Laisser votre commentaire