Le Général Camille Makosso accusé de violences conjugales


Video player

Dans l’un de nos précédents articles, nous évoquions la reprise des hostilités entre les familles Kosséré et Makosso. Le fils de l’une ayant épousé la fille de l’autre, on pouvait bien imaginer une entente cordiales entre leurs deux familles. Mais c’est au contraire une grande animosité qui y règne depuis plusieurs années. Le décès de Tatiana Kosséré le 28 Mars 2020 dernier n’a fait que raviver les tensions.

En bref, Le Général Camille Makosso est accusé par sa belle famille d’avoir tué sa femme. Ce que ce dernier a toujours démenti de toutes ces forces. Cependant, l’étau semble se resserrer autour du Général qui doit faire face à de très graves accusations.
Toujours par le biais de la porte parole de la famille Agnès Lorougnon qui est très active ces derniers jours, des révélations graves ont été faites.

Lire aussi : Le Général Camille Makosso accusé de meurtre prémédité par la mère de sa défunte femme

Selon la famille Tatiana Kosséré serait morte des suites de violences conjugales. «  »La famille biologique de Tatiana Kossere a relevé sur le corps et le visage de leur fille, soeur, Tatiana Kossere des signes de violences, de souffrances et de nombreuses blessures et pense visiblement que son décès est consécutif à une action violente » a t-elle écrit d’entrée.
Dans un long communiqué, elle rappelle plusieurs épisodes de violences faites à l’encontre de leur fille. Il est même question de Kidnapping dans le communiqué d’accusation de la belle famille.
«  »Pour rappel, monsieur Camille Makosso avait « enlevé, kidnappé » Tatiana Kossere alors qu’elle venait d’être reçue avec mention au baccalauréat. Il a réapparu avec Tatiana 10 ans après avec 2 enfants sous les bras et une grossesse en cours » peut-on aussi lire.

Et pour finir, la famille Kosséré ne compte pas faire payer le Général Makosso uniquement devant la justice ivoirienne. « Par ailleurs, nous avons adressé un courrier:
-Haut Commissariat des Nations Unies aux droits de l’homme à Genève ;
-Ligue des droits humains ;
International Alliance of Women ;
Fédération Nationale Solidarité femme
Et des structures continentales et locales des droits humains et une ampliation sera faite dans les médias pour expliquer notre détresse face au décès de Tatiana Kossere, notre fille, notre soeur » a t-elle conclu.

Lire aussi : Maître Gims attaqué par le Général Makosso

Le Général Makosso de son côté n’a pas perdu du temps pour répondre à ces accusations point par point. Il est fort probable que cette histoire ne s’arrête pas là. Nous vous informerons au rythme de l’évolution de la situation.

--
groupe emploi whatsapp doingbuzz Cliquer ici pour les autres groupes👆

Laisser votre commentaire