Doingbuzz – Le pouvoir de l'information à votre portée
Gabon : un locataire atteint du covid-19 expulsé d’une maison  
16/06/2020 à 11h26 par Georges Traore

Un locataire a été victime d’une situation de discrimination. Son propriétaire a décidé de son gré de le virer de sa maison. Il a donc commis une erreur du moment où aucune loi ne l’autorise. Cette décision du propriétaire qui espère ainsi éviter la contagion a été vivement condamnée par les membres du comité de riposte contre la Covid-19 au Gabon.

Le Comité de pilotage du plan de veille et de riposte contre la pandémie du Coronavirus au Gabon (COPIL), a tenu mardi 9 juin 2020, son 68e point de presse sur la situation de la pandémie du Covid-19 au Gabon. Le sujet central a été un cas un peu insolite de stigmatisation de personnes atteintes de Covid-19.

« Nous avons été saisis par un compatriote vivant à Mindoubé (dans le 5e arrondissement de Libreville, ndlr), chassé de son domicile locatif par un propriétaire sous prétexte que son locataire a été contaminé par le Covid-19. Il s’agit d’un comportement irresponsable et indigne. Il n’est pas normal qu’un tel acte soit posé. Nous le condamnons fermement », a expliqué le docteur Guy Patrick Obiang Ndong, porte-parole du COPIL.

Pour lui, il n’est pas question que les citoyens s’adonnent à de tels actes de discrimination. En voulant continuer sur ce chemin, ils risquent d’engendrer d’autres formes de violences qui n’aideront personne en ces temps de crise déjà assez difficiles pour des millions de personnes.

« Nous devons changer de mentalité, nous entraider, nous soutenir pendant ces moments difficiles où le virus frappe notre pays et non repousser son prochain. Repousser son prochain peut entraîner des drames, d’autres types de violences dont nous n’avons pas besoin dans notre pays. C’est pourquoi, nous exhortons les compatriotes à faire preuve de plus d’empathie à l’endroit des personnes contaminées par le Covid-19 », a poursuivi le porte-parole.

De ce pas, il revient à chacun de faire la part des choses en comprenant que la maladie bien que contagieuse n’est pas une fatalité. Il faut que savoir que le covid-19 a surpris l’Afrique et montrer son sens d’empathie envers les personnes malades. Elles en ont besoin pour renforcer leurs systèmes immunitaires.

 

Lire aussi : Affaire Covid-19 : Wizkid se moque ouvertement des pasteurs nigérians

RECEVEZ NOTRE NEWSLETTER ET ALERTE MAIL

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à Doingbuzz et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.

Rejoignez les 79 770 autres abonnés

Ne partez pas sans partager :

Contenu sponsorisé

DOINGBUZZ TV

Si vous êtes au Togo, on vous recommande ce site pour mieux vendre et acheter

togopapel
WHATSAPP:

Vous êtes sur whatsapp, intégrez et récevez nos articles depuis nos groupes disponible sur whatsapp

🚨 DOINGBUZZ ACTUALITE
(PLEIN) DOINGBUZZ ACTUALITE(PLEIN) DOINGBUZZ ACTUALITE (PLEIN) DOINGBUZZ ACTUALITE (PLEIN) DOINGBUZZ ACTUALITE .
groupe emploi whatsapp doingbuzz-🇧🇯 Bénin- 🇧🇯 Bénin - 🇧🇯 Bénin -🇧🇯 Bénin-🇳🇪 Niger - 🇸🇳 Sénégal - 🇸🇳 Sénégal - 🇸🇳 Sénégal - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo 🇨🇮- Côte d'Ivoire 🇨🇮- Côte d'Ivoire 🇨🇮- Côte d'Ivoire -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun - 🇫🇷 France - 🇫🇷 France - 🇲🇱 Mali - 🇧🇫 Burkina Faso - 🇧🇫 Burkina Faso -🇬🇦 Gabon -🇬🇳 Guinéé - 🇲🇱 Mali - 🇲🇱 Mali - 🇨🇩 Congo -Pour les autres pays

NB: NE PAYEZ AUCUN FRAIS DE DOSSIERS POUR UNE OFFRE D’EMPLOI

Un locataire a été victime d’une situation de discrimination. Son propriétaire a décidé de son gré de le virer de sa maison. Il a donc commis une erreur du moment où aucune loi ne l’autorise. Cette décision du propriétaire qui espère ainsi éviter la contagion a été vivement condamnée par les membres du comité de riposte contre la Covid-19 au Gabon.

Le Comité de pilotage du plan de veille et de riposte contre la pandémie du Coronavirus au Gabon (COPIL), a tenu mardi 9 juin 2020, son 68e point de presse sur la situation de la pandémie du Covid-19 au Gabon. Le sujet central a été un cas un peu insolite de stigmatisation de personnes atteintes de Covid-19.

« Nous avons été saisis par un compatriote vivant à Mindoubé (dans le 5e arrondissement de Libreville, ndlr), chassé de son domicile locatif par un propriétaire sous prétexte que son locataire a été contaminé par le Covid-19. Il s’agit d’un comportement irresponsable et indigne. Il n’est pas normal qu’un tel acte soit posé. Nous le condamnons fermement », a expliqué le docteur Guy Patrick Obiang Ndong, porte-parole du COPIL.

Pour lui, il n’est pas question que les citoyens s’adonnent à de tels actes de discrimination. En voulant continuer sur ce chemin, ils risquent d’engendrer d’autres formes de violences qui n’aideront personne en ces temps de crise déjà assez difficiles pour des millions de personnes.

« Nous devons changer de mentalité, nous entraider, nous soutenir pendant ces moments difficiles où le virus frappe notre pays et non repousser son prochain. Repousser son prochain peut entraîner des drames, d’autres types de violences dont nous n’avons pas besoin dans notre pays. C’est pourquoi, nous exhortons les compatriotes à faire preuve de plus d’empathie à l’endroit des personnes contaminées par le Covid-19 », a poursuivi le porte-parole.

De ce pas, il revient à chacun de faire la part des choses en comprenant que la maladie bien que contagieuse n’est pas une fatalité. Il faut que savoir que le covid-19 a surpris l’Afrique et montrer son sens d’empathie envers les personnes malades. Elles en ont besoin pour renforcer leurs systèmes immunitaires.

 

Lire aussi : Affaire Covid-19 : Wizkid se moque ouvertement des pasteurs nigérians

RECEVEZ NOTRE NEWSLETTER ET ALERTE MAIL

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à Doingbuzz et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.

Rejoignez les 79 770 autres abonnés

Ne partez pas sans partager :

Laisser votre commentaire