Doingbuzz – Le pouvoir de l'information à votre portée
Gabon : le parti d’Ali Bongo sanctionne ses membres ayant voté contre l’homosexualité
02/08/2020 à 10h59 par Aimé AMSON

Le Parti démocratique gabonais (PDG) de Ali Bongo a pris la décision sévère à l’endroit de ses membres qui se sont abstenus ou qui ont voté contre la dépénalisation de l’homosexualité. C’est ce qu’a annoncé ce samedi le 1er août 2020 la Commission permanente de discipline du parti. Soit 25 cadres qui reçoivent une mise en demeure et un avertissement avec inscription au dossier, nous apprend RFI.

Lire aussi : Découvrez Vanessa Ehiwario, une ivoirienne douée en contorsion (Photos)

Tombée comme une bombe, cette décision est la première du genre que vient de prendre le PDG au pouvoir depuis 52 ans.

Parmi les grandes figures du parti sanctionnées on note l’actuel vice-président du Sénat, Léonard Andjembé, pourtant considéré comme l’un des gardiens du temple et qui occupe ce poste depuis une dizaine d’années. On note également plusieurs membres du bureau de l’Assemblée nationale, dont Malika Bongo Ondimba, la fille aînée du chef de l’État, et Idriss Ngari, un autre cacique de l’époque d'Omar Bongo, indique RFI.

Le Premier, Julien Nkoghe Békalé ministre au moment du vote du 25 juin, est également sanctionné pour n’avoir pas organisé des concertations des groupes parlementaires du parti à l’Assemblée nationale et au Sénat. Limogé de son poste de Premier ministre juste après le vote de cette loi controversée, il s’est pourtant présenté comme le principal défenseur de la cause homosexuelle au Gabon.

La sanction ne connait pas la chèvre du chef, David Ella Mintsa, un des porte-parole du parti a reçu des sanctions, tout comme l’actuel ministre des Affaires étrangères, Pacôme Moubelet Boubeya.

Lire aussi : Les cousines sont jalouses car elle a trouvé l’homme de sa vie (Témoignage)

Selon un cadre du parti, « ces personnes sanctionnées resteront tous en poste mais ne seront plus prioritaires à aucune nomination et ils risquent la radiation en cas de récidive ».

Voici les 22 parlementaires sanctionnés :

Alain Simplice BOUNGOUERES, MCPBP

 

Guy Bertrand MAPANGOU, MCPBP

 

Régis IMMONGAULT TATANGANI, MCPBP

 

Blaise LOUEMBE, MCPBP

 

Martin Fidèle MAGNAGA, MCCS

 

Firmin Idriss NGARI, MCCS

 

Flavien NZENGUI NZOUNDOU, MCCS

 

Josué MBADINGA, MBP

 

Charles OTANDO, MBP

 

Albert Richard ROYEMBO, MBP

 

Alphonse NZIENGUI, MBP

 

Malika BONGO ONDIMBA, MBP

 

Irène LISSENGUET épouse LINDZONDZO, MBP

 

Jean Bosco NDJOUNGA, MBP

 

David ELLA MINTSA, MBP

 

Romain MIKANGA SEMBA, MBP

 

Pacôme MOUBELET BOUBEYA, MBP

 

Barnabé INDOUMOU MAMBOUNGOU, MBP

 

Séverin NDONG EKOMIE, MBP

 

Louis Elvis ENGOZOGO

 

Léonard ANDJEMBE

 

Philibert NGAYIPE.

Lire aussi : 3ème Mandat : Alassane Ouattara bénéficiera-t-il du soutien de la communauté internationale ?

RECEVEZ NOTRE NEWSLETTER ET ALERTE MAIL

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à Doingbuzz et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.

Rejoignez les 83 571 autres abonnés

Ne partez pas sans partager :

Contenu sponsorisé

Doingbuzz TV

Partagez l'opportunité que représente la plateforme Togopapel.com autour de vous.
Le site de petites annonces 100% gratuit et togolais est un outil inclusif pour vendre et acheter partout au Togo.

togopapel
WHATSAPP:

Vous êtes sur whatsapp, intégrez et récevez nos articles depuis nos groupes disponible sur whatsapp

🚨 DOINGBUZZ ACTUALITE
(PLEIN) DOINGBUZZ ACTUALITE(PLEIN) DOINGBUZZ ACTUALITE (PLEIN) DOINGBUZZ ACTUALITE (PLEIN) DOINGBUZZ ACTUALITE .
groupe emploi whatsapp doingbuzz-🇧🇯 Bénin- 🇧🇯 Bénin - 🇧🇯 Bénin -🇧🇯 Bénin-🇳🇪 Niger - 🇸🇳 Sénégal - 🇸🇳 Sénégal - 🇸🇳 Sénégal - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo 🇨🇮- Côte d'Ivoire 🇨🇮- Côte d'Ivoire 🇨🇮- Côte d'Ivoire -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun - 🇫🇷 France - 🇫🇷 France - 🇲🇱 Mali - 🇧🇫 Burkina Faso - 🇧🇫 Burkina Faso -🇬🇦 Gabon -🇬🇳 Guinéé - 🇲🇱 Mali - 🇲🇱 Mali - 🇨🇩 Congo -Pour les autres pays

NB: NE PAYEZ AUCUN FRAIS DE DOSSIERS POUR UNE OFFRE D’EMPLOI

Plus de news

Crise cardiaque : Sidiki Diabaté est mort

23/10/2020

Crise cardiaque...

La mort d'une personnalité publique est souvent...
Sidiki Diakité est mort

23/10/2020

Sidiki Diakité...

  Sidiki Diabaté de la Côte d'Ivoire...
Violences policières au Nigeria : les femmes s'exposent seins nus

23/10/2020

Violences policières...

Les protestations contre les violences policières se...
Egypte/ Justice: 49 personnes exécutées en 10 jour

23/10/2020

Egypte/ Justice:...

La condamnation à mort est toujours effective...
Les internautes tournent en dérision la rencontre Bédié-Ouattara

23/10/2020

Les internautes...

    Pour apaiser la tension pré-électorale...
Burkina Faso : Roch Kaboré envisage le retour de Blaise Compaoré, s'il est réélu

23/10/2020

Burkina Faso...

  L'ancien président burkinabè Blaise Compaoré pourrait...
Mali: Après Sidiki Diabaté et sa mère, un autre membre de la famille jeté en prison

23/10/2020

Mali: Après...

Décidément, la famille de Sidiki Diabaté a...
Bamba Moriféré : ” Alassane Ouattara n’est pas un Ivoirien. C’est un homme dangereux “

23/10/2020

Bamba Moriféré...

L’opposant Bamba Moriféré a fait une adresse...
Côte d’Ivoire / Violences préélectorales : 8 morts et 41 blessés à Dabou

23/10/2020

Côte d’Ivoire...

La flambée de violences qui s’est emparée...
Main tendue du gouvernement ivoirien / Blé Guirao (UDPCI) : ” On n’est plus à ce niveau …”

23/10/2020

Main tendue...

Le Secrétaire Général de l’UDPCI, ex-allié du...
Mamadou Koulibaly : “Ouattara pense que c’est un droit pour lui de tuer les Ivoiriens

23/10/2020

Mamadou Koulibaly...

Le Professeur Mamadou Koulibaly garde toujours une...
Guinée / élection présidentielle : les observateurs de la Cedeao surpris en train de se partager de l’argent-(Source)

23/10/2020

Guinée /...

Dans la soirée du mercredi, des journalistes...
Côte d’Ivoire /Dialogue politique : Bédié et Affi dénoncent le jeu trouble de la CEDEAO

23/10/2020

Côte d’Ivoire...

Les candidats Henri Konan Bédié et Pascal...
Violences en Côte d'Ivoire : Kerozen arrête la musique

23/10/2020

Violences en...

  La Côte d'Ivoire est en train...
La Togolaise Gisèle Victoria Magbo brille dans la diaspora

22/10/2020

La Togolaise...

Elle s’appelle Gisèle Victoria Magbo et est...
Pape François défend le droit des couples homosexuels

22/10/2020

Pape François...

Pour Pape François, les personnes homosexuelles ont...
Alpha Condé : « si la victoire me revient, je reste ouvert au dialogue »

22/10/2020

Alpha Condé :...

Dans le cadre du processus électoral en...
Mali : l'ex-président IBK et son épouse sont de retour

22/10/2020

Mali :...

  Renversé du pouvoir, l'ancien président malien...
Guinée : des observateurs de la CEDEAO surpris avec d'importantes sommes d'argent

22/10/2020

Guinée :...

Cette nouvelle pourrait envenimer la situation post-électorale...
Trump aurait un bureau et un compte bancaire en Chine

22/10/2020

Trump aurait...

  Le président américain, Donald Trump dispose...

Le Parti démocratique gabonais (PDG) de Ali Bongo a pris la décision sévère à l’endroit de ses membres qui se sont abstenus ou qui ont voté contre la dépénalisation de l’homosexualité. C’est ce qu’a annoncé ce samedi le 1er août 2020 la Commission permanente de discipline du parti. Soit 25 cadres qui reçoivent une mise en demeure et un avertissement avec inscription au dossier, nous apprend RFI.

Lire aussi : Découvrez Vanessa Ehiwario, une ivoirienne douée en contorsion (Photos)

Tombée comme une bombe, cette décision est la première du genre que vient de prendre le PDG au pouvoir depuis 52 ans.

Parmi les grandes figures du parti sanctionnées on note l’actuel vice-président du Sénat, Léonard Andjembé, pourtant considéré comme l’un des gardiens du temple et qui occupe ce poste depuis une dizaine d’années. On note également plusieurs membres du bureau de l’Assemblée nationale, dont Malika Bongo Ondimba, la fille aînée du chef de l’État, et Idriss Ngari, un autre cacique de l’époque d'Omar Bongo, indique RFI.

Le Premier, Julien Nkoghe Békalé ministre au moment du vote du 25 juin, est également sanctionné pour n’avoir pas organisé des concertations des groupes parlementaires du parti à l’Assemblée nationale et au Sénat. Limogé de son poste de Premier ministre juste après le vote de cette loi controversée, il s’est pourtant présenté comme le principal défenseur de la cause homosexuelle au Gabon.

La sanction ne connait pas la chèvre du chef, David Ella Mintsa, un des porte-parole du parti a reçu des sanctions, tout comme l’actuel ministre des Affaires étrangères, Pacôme Moubelet Boubeya.

Lire aussi : Les cousines sont jalouses car elle a trouvé l’homme de sa vie (Témoignage)

Selon un cadre du parti, « ces personnes sanctionnées resteront tous en poste mais ne seront plus prioritaires à aucune nomination et ils risquent la radiation en cas de récidive ».

Voici les 22 parlementaires sanctionnés :

Alain Simplice BOUNGOUERES, MCPBP

 

Guy Bertrand MAPANGOU, MCPBP

 

Régis IMMONGAULT TATANGANI, MCPBP

 

Blaise LOUEMBE, MCPBP

 

Martin Fidèle MAGNAGA, MCCS

 

Firmin Idriss NGARI, MCCS

 

Flavien NZENGUI NZOUNDOU, MCCS

 

Josué MBADINGA, MBP

 

Charles OTANDO, MBP

 

Albert Richard ROYEMBO, MBP

 

Alphonse NZIENGUI, MBP

 

Malika BONGO ONDIMBA, MBP

 

Irène LISSENGUET épouse LINDZONDZO, MBP

 

Jean Bosco NDJOUNGA, MBP

 

David ELLA MINTSA, MBP

 

Romain MIKANGA SEMBA, MBP

 

Pacôme MOUBELET BOUBEYA, MBP

 

Barnabé INDOUMOU MAMBOUNGOU, MBP

 

Séverin NDONG EKOMIE, MBP

 

Louis Elvis ENGOZOGO

 

Léonard ANDJEMBE

 

Philibert NGAYIPE.

Lire aussi : 3ème Mandat : Alassane Ouattara bénéficiera-t-il du soutien de la communauté internationale ?

RECEVEZ NOTRE NEWSLETTER ET ALERTE MAIL

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à Doingbuzz et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.

Rejoignez les 83 571 autres abonnés

Ne partez pas sans partager :

Laisser votre commentaire