Doingbuzz – Le pouvoir de l'information à votre portée
Gabon : Des postes de dépistages du VIH/SIDA en milieu scolaire
06/01/2020 à 15h55 par Le Boy

Selon une étude publiée en 2017 au Gabon, 28% des filles scolarisées  âgées entre 15 à 19 ans ont déjà commencé leur vie féconde. Ledit rapport confirme  que 23% ont déjà un enfant et 5% sont enceintes pour la première fois.

En effet, selon l’enquête démographique et de santé du Gabon (EDSG) de 2018, le taux a été majoré à 1,5% sur le territoire. Il est judicieux de préciser que cette statistique entretiendrait un lien étroit avec le taux de fréquentation sexuelle prononcée entre les adolescents compris entre 15 et 19 ans.

Lire aussi : Drame d’une vie: “je dois payer mon épouse pour faire l’amour… Que faire?”

Lire aussi : « Les Américains vont payer le prix de la mort du général Soleimani » Hezbollah libanais

Déçus par cet indicateur négatif, le programme national de la lutte contre les infections sexuellement transmissibles (PNLIST) et le Fonds des nations unies pour l’enfance (UNICEF) ont mis en place des points de dépistage volontaire et anonyme au sein des établissements d’enseignement secondaire dans les communes Libreville, Akanda et Owendo. C’est donc soucieux de ces paramètres que L’UNICEF et le PNLIST ont entrepris d’intensifier leur guerre contre le sida en milieu scolaire.

Ainsi, une opération prochaine prévoir la mise à disposition des postes de dépistages du VIH/SIDA dans chaque établissement des 3 communes : Libreville, Akanda et Owendo. Ces points de dépistage seront volontaires et anonyme. Un acte fort et ciblé pour cette jeunesse qui navigue en roue libre sur l’autoroute de la perdition.

Cette volonté affichée de combattre farouchement le phénomène identifié qu’est le VIH/SIDA en milieu scolaire est en outre assumée par la responsable du PNLIST au Gabon. « Ces postes de dépistages sont accessibles tant aux adolescents de ces établissements qu’aux personnes vivant dans les alentours. C’est un projet pilote pour lequel nous allons mener un plaidoyer, afin de le généraliser sur toute l’étendue du territoire national », a précisé Dr Raïssa Okouyi Ndong Assapi.

Pour rappel, le PNLIST a initié des ateliers d’échanges avec les acteurs éducatifs et les partenaires sociaux en son siège social.

 

 

RECEVEZ NOTRE NEWSLETTER ET ALERTE MAIL

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à Doingbuzz et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.

Rejoignez les 83 501 autres abonnés

Ne partez pas sans partager :

Contenu sponsorisé

DOINGBUZZ TV

Partagez l'opportunité que représente la plateforme Togopapel.com autour de vous.
Le site de petites annonces 100% gratuit et togolais est un outil inclusif pour vendre et acheter partout au Togo.

togopapel
WHATSAPP:

Vous êtes sur whatsapp, intégrez et récevez nos articles depuis nos groupes disponible sur whatsapp

🚨 DOINGBUZZ ACTUALITE
(PLEIN) DOINGBUZZ ACTUALITE(PLEIN) DOINGBUZZ ACTUALITE (PLEIN) DOINGBUZZ ACTUALITE (PLEIN) DOINGBUZZ ACTUALITE .
groupe emploi whatsapp doingbuzz-🇧🇯 Bénin- 🇧🇯 Bénin - 🇧🇯 Bénin -🇧🇯 Bénin-🇳🇪 Niger - 🇸🇳 Sénégal - 🇸🇳 Sénégal - 🇸🇳 Sénégal - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo 🇨🇮- Côte d'Ivoire 🇨🇮- Côte d'Ivoire 🇨🇮- Côte d'Ivoire -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun - 🇫🇷 France - 🇫🇷 France - 🇲🇱 Mali - 🇧🇫 Burkina Faso - 🇧🇫 Burkina Faso -🇬🇦 Gabon -🇬🇳 Guinéé - 🇲🇱 Mali - 🇲🇱 Mali - 🇨🇩 Congo -Pour les autres pays

NB: NE PAYEZ AUCUN FRAIS DE DOSSIERS POUR UNE OFFRE D’EMPLOI

Selon une étude publiée en 2017 au Gabon, 28% des filles scolarisées  âgées entre 15 à 19 ans ont déjà commencé leur vie féconde. Ledit rapport confirme  que 23% ont déjà un enfant et 5% sont enceintes pour la première fois.

En effet, selon l’enquête démographique et de santé du Gabon (EDSG) de 2018, le taux a été majoré à 1,5% sur le territoire. Il est judicieux de préciser que cette statistique entretiendrait un lien étroit avec le taux de fréquentation sexuelle prononcée entre les adolescents compris entre 15 et 19 ans.

Lire aussi : Drame d’une vie: “je dois payer mon épouse pour faire l’amour… Que faire?”

Lire aussi : « Les Américains vont payer le prix de la mort du général Soleimani » Hezbollah libanais

Déçus par cet indicateur négatif, le programme national de la lutte contre les infections sexuellement transmissibles (PNLIST) et le Fonds des nations unies pour l’enfance (UNICEF) ont mis en place des points de dépistage volontaire et anonyme au sein des établissements d’enseignement secondaire dans les communes Libreville, Akanda et Owendo. C’est donc soucieux de ces paramètres que L’UNICEF et le PNLIST ont entrepris d’intensifier leur guerre contre le sida en milieu scolaire.

Ainsi, une opération prochaine prévoir la mise à disposition des postes de dépistages du VIH/SIDA dans chaque établissement des 3 communes : Libreville, Akanda et Owendo. Ces points de dépistage seront volontaires et anonyme. Un acte fort et ciblé pour cette jeunesse qui navigue en roue libre sur l’autoroute de la perdition.

Cette volonté affichée de combattre farouchement le phénomène identifié qu’est le VIH/SIDA en milieu scolaire est en outre assumée par la responsable du PNLIST au Gabon. « Ces postes de dépistages sont accessibles tant aux adolescents de ces établissements qu’aux personnes vivant dans les alentours. C’est un projet pilote pour lequel nous allons mener un plaidoyer, afin de le généraliser sur toute l’étendue du territoire national », a précisé Dr Raïssa Okouyi Ndong Assapi.

Pour rappel, le PNLIST a initié des ateliers d’échanges avec les acteurs éducatifs et les partenaires sociaux en son siège social.

 

 

RECEVEZ NOTRE NEWSLETTER ET ALERTE MAIL

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à Doingbuzz et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.

Rejoignez les 83 501 autres abonnés

Ne partez pas sans partager :

Laisser votre commentaire