Doingbuzz – Le pouvoir de l'information à votre portée
G20: Les négociations sur la production de pétrole n’aboutissent pas
11/04/2020 à 11h24 par La redaction

G20: Les négociations sur la production de pétrole n’aboutissent pas

G20: Les négociations sur la production de pétrole n’aboutissent pas

ENERGIE Malgré une nuit de discussions et un accord entre le Mexique et les Etats-Unis, les pays producteurs n’arrivent pas à s’attendre sur la baisse de l’offre

De nombreux analystes voulaient y croire mais finalement rien n’est fait. Les ministres de l’Energie des pays du G20 ne sont pas parvenus à se mettre d’accord sur une baisse de la production pétrolière. Le communiqué publié samedi à l’issue de longues négociations ne mentionne en effet aucune réduction.

Une déclaration à minima

C’est donc une douche froide pour les investisseurs qui pensaient que les marchés financiers auraient au moins cette bonne nouvelle dans le marasme économique mondial généré par le coronavirus. Le communiqué final publié après le sommet virtuel organisé par l’Arabie saoudite est à minima. Il ne comporte que des engagements de coopération future dans le cadre de la lutte contre le coronavirus, mais rien de précis.

« Nous nous engageons à faire en sorte que le secteur de l’énergie continue à fournir une contribution pleine et effective en vue de vaincre le Covid-19 et de permettre le rétablissement (économique) mondial qui doit suivre », déclarent les ministres. Ils s’engagent également « à prendre toutes les mesures nécessaires et immédiates pour assurer la stabilité du marché de l’énergie ».

Lire aussi: Confinement: les règles de déplacements assouplies pour l’adoption d’animaux en refuge

Une demande en chute libre

En raison du confinement de la moitié de la population mondiale, la demande de pétrole est en chute libre, alors même que l’offre était déjà en excédent. L’Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) avait évoqué vendredi matin une entente préalable sur une diminution de l’offre mondiale de 10 millions de barils de brut par jour en mai et juin. Cette entente avait été obtenue lors d’une réunion des principaux pays producteurs de pétrole dont la Russie, non-membre du cartel mais deuxième producteur mondial.

Toutefois, le Mexique, lui aussi non-membre de l’Opep, n’avait pas donné son approbation, indispensable pour entériner l’accord. Mexico trouvait en effet excessif l’effort qui lui était réclamé (réduction de production de 400.000 barils par jour), comparé à d’autres pays. Quelques heures plus tard, le président mexicain, Andrés Manuel Lopez Obrador, indiquait cependant être parvenu à un accord avec son homologue américain, Donald Trump. Le Mexique va ainsi réduire ses pompages de 100.000 barils par jour et les Etats-Unis vont diminuer les leurs de 250.000 supplémentaires par rapport à leurs engagements précédents.

Discussions entre Trump et Poutine

Mais même cet accord n’a pas permis de parvenir à une décision de baisse de la production par le G20. Les efforts diplomatiques s’étaient pourtant multipliés. Donald Trump avait discuté vendredi avec son homologue russe Vladimir Poutine sur « les derniers efforts faits pour combattre la pandémie de coronavirus et maintenir la stabilité sur les marchés énergétiques mondiaux », selon la Maison-Blanche.

Pour le moment personne n’est pointé du doigt comme responsable de l’échec. Il reste donc encore une possible marge de négociations.

RECEVEZ NOTRE NEWSLETTER ET ALERTE MAIL

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à Doingbuzz et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.

Rejoignez les 55 429 autres abonnés

Ne partez pas sans partager :

Contenu sponsorisé

Doingbuzz sur Télégram: Si vous êtes sur Télégramme abonnez vous !!
😍 ACTUALITE via Telegram
😍 Offre d'emploi via Telegram .
groupe emploi whatsapp doingbuzz -🇧🇯 Bénin- 🇧🇯 Bénin - 🇧🇯 Bénin -🇧🇯 Bénin-🇳🇪 Niger -🇳🇪 Niger - 🇸🇳 Sénégal - 🇸🇳 Sénégal - 🇸🇳 Sénégal - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo 🇨🇮- Côte d'Ivoire 🇨🇮- Côte d'Ivoire 🇨🇮- Côte d'Ivoire -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun - 🇫🇷 France - 🇫🇷 France - 🇲🇱 Mali - 🇧🇫 Burkina Faso - 🇧🇫 Burkina Faso -🇬🇦 Gabon -🇬🇳 Guinéé - 🇲🇱 Mali - 🇲🇱 Mali - 🇨🇩 Congo RDC - 🇨🇬 Congo Brazzaville -🇲🇦 Maroc - 🇹🇩 Tchad -Pour les autres pays

NB: NE PAYEZ AUCUN FRAIS DE DOSSIERS POUR UNE OFFRE D’EMPLOI

Site de petites annonces/ site de vente et d'achat 100% Togo

togopapel Offre d'emploi et concours

Plus sur Doingbuzz

Extraterrestres : 2700 documents déclassifiés pour prouver leur existence

23/01/2021

Extraterrestres :...

2700 documents déclassifiés pour prouver l'existence  des...
Singuila, un homme à la voix d'or, au timbre envoûtant, et aux mots ensorcelant.

23/01/2021

Singuila, un...

  Quand on parle de Singuila, la...
Tonto Dikeh , un modèle pour les femmes africaines.

23/01/2021

Tonto Dikeh...

Aujourd'hui tu es connu grâce à ton...
Jude littler, une femme qui doit sa renommée à son ex-mari.

23/01/2021

Jude littler,...

  Jude littler est surtout connu comme...
Garder le sourire, l'un des remèdes les plus efficaces pour guérir certains maux

23/01/2021

Garder le...

  Le sourire est l'un des remèdes...
Belle Fille, un film aussi drôle que interressant.

23/01/2021

Belle Fille,...

  D'après le dictionnaire universel, une Belle...
Ashish Kumar Pandey, un homme froid qui assasina sa femme sans arrière pensée.

23/01/2021

Ashish Kumar...

  On rencontre parfois et cela paraît...
Actualités du jour sur Doingbuzz: Vendredi le 22 Janvier 2021

23/01/2021

Actualités du...

Nous vous proposons  un condensé des articles du...
Togo : vers un nouveau couvre-feu dans le grand Lomé

22/01/2021

Togo : vers...

La lutte contre la Covid-19 est loin de prendre...
Sciences : un journaliste togolais décroche un prix mondial

22/01/2021

Sciences : un journaliste...

Le département scientifique de la sphère journalistique togolaise est...
Côte d'Ivoire : Alassane Ouattara veut négocier avec Guillaume Soro (révélations)

22/01/2021

Côte d’Ivoire...

Le président Alassane Ouattara après l'élection présidentielle...
Togo : 5  enseignants arrêtés, le ton monte

22/01/2021

Togo :...

La STT engage un bras de fer...
eudoxie Yao,grand P

22/01/2021

Eudoxie Yao...

Dans un couple, les choses ne vont...
Covid-19 : Les trois leçons à tirer de cette crise sanitaire (Deloitte)

22/01/2021

Covid-19 :...

  De nombreuses personnes ont été surprises...
enceinte

22/01/2021

« Je suis...

Quand tu épouses une femme, tu épouses...
Disparition de la Sénégalaise Diary Sow, voici ce que révèle l’historique de ses recherches internet

22/01/2021

Diary Sow...

On en sait un peu plus sur...
Togo : La STT envisage de poursuivre le SCRIC

22/01/2021

Togo :...

La  Synergie des travailleurs du Togo (STT) ...
CHAN 2021: le Congo-brazzaville et le Niger se sont séparés sur un match nul

22/01/2021

CHAN 2021:...

Les Diables rouges et les Mena du...
Côte d’ivoire : Tous les enseignants d’une école privée renvoyés

22/01/2021

Côte d’ivoire :...

L'information est rapportée par Opera News CI....
Bénin : Des élèves perdent la vie dans un grave accident

22/01/2021

Bénin :...

L’école béninoise est en deuil. C’est le...

ENERGIE Malgré une nuit de discussions et un accord entre le Mexique et les Etats-Unis, les pays producteurs n’arrivent pas à s’attendre sur la baisse de l’offre

De nombreux analystes voulaient y croire mais finalement rien n’est fait. Les ministres de l’Energie des pays du G20 ne sont pas parvenus à se mettre d’accord sur une baisse de la production pétrolière. Le communiqué publié samedi à l’issue de longues négociations ne mentionne en effet aucune réduction.

Une déclaration à minima

C’est donc une douche froide pour les investisseurs qui pensaient que les marchés financiers auraient au moins cette bonne nouvelle dans le marasme économique mondial généré par le coronavirus. Le communiqué final publié après le sommet virtuel organisé par l’Arabie saoudite est à minima. Il ne comporte que des engagements de coopération future dans le cadre de la lutte contre le coronavirus, mais rien de précis.

« Nous nous engageons à faire en sorte que le secteur de l’énergie continue à fournir une contribution pleine et effective en vue de vaincre le Covid-19 et de permettre le rétablissement (économique) mondial qui doit suivre », déclarent les ministres. Ils s’engagent également « à prendre toutes les mesures nécessaires et immédiates pour assurer la stabilité du marché de l’énergie ».

Lire aussi: Confinement: les règles de déplacements assouplies pour l’adoption d’animaux en refuge

Une demande en chute libre

En raison du confinement de la moitié de la population mondiale, la demande de pétrole est en chute libre, alors même que l’offre était déjà en excédent. L’Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) avait évoqué vendredi matin une entente préalable sur une diminution de l’offre mondiale de 10 millions de barils de brut par jour en mai et juin. Cette entente avait été obtenue lors d’une réunion des principaux pays producteurs de pétrole dont la Russie, non-membre du cartel mais deuxième producteur mondial.

Toutefois, le Mexique, lui aussi non-membre de l’Opep, n’avait pas donné son approbation, indispensable pour entériner l’accord. Mexico trouvait en effet excessif l’effort qui lui était réclamé (réduction de production de 400.000 barils par jour), comparé à d’autres pays. Quelques heures plus tard, le président mexicain, Andrés Manuel Lopez Obrador, indiquait cependant être parvenu à un accord avec son homologue américain, Donald Trump. Le Mexique va ainsi réduire ses pompages de 100.000 barils par jour et les Etats-Unis vont diminuer les leurs de 250.000 supplémentaires par rapport à leurs engagements précédents.

Discussions entre Trump et Poutine

Mais même cet accord n’a pas permis de parvenir à une décision de baisse de la production par le G20. Les efforts diplomatiques s’étaient pourtant multipliés. Donald Trump avait discuté vendredi avec son homologue russe Vladimir Poutine sur « les derniers efforts faits pour combattre la pandémie de coronavirus et maintenir la stabilité sur les marchés énergétiques mondiaux », selon la Maison-Blanche.

Pour le moment personne n’est pointé du doigt comme responsable de l’échec. Il reste donc encore une possible marge de négociations.

RECEVEZ NOTRE NEWSLETTER ET ALERTE MAIL

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à Doingbuzz et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.

Rejoignez les 55 429 autres abonnés

Ne partez pas sans partager :

Laisser votre commentaire