USA Actualités

Afghanistan : frappe américaine contre une cible du groupe EI, 1mort

Frappe Américaine

En Afghanistan, la frappe américaine contre une cible du groupe État islamique (EI), fait un  mort.  Depuis l’attentat survenu jeudi à l’aéroport de Kaboul, c’est la première opération officialisée contre le groupe État islamique au Khorasan (EI-K), qui l’avait revendiqué. Dans son communiqué, le commandement central affirme n’avoir connaissance « d’aucune victime civile », mais il estime avoir atteint sa cible.

« Nous vous pourchasserons et nous vous ferons payer. Nous répondrons avec force et précision quand nous le déciderons, où et quand nous le choisirons », avait affirmé Joe Biden, au lendemain de l’attaque suicide a fait au moins 85 morts, dont 28 talibans et 13 soldats américains.

À lire aussi :   Togo: Mort de Togbui Ahouawoto LAWSON 8; roi d'ANEHO

Frappe américaine contre une cible du groupe EI

Frappe

Frappe Américaine

Vendredi, l’armée américaine a annoncé avoir mené une frappe de drone contre un “organisateur” du groupe djihadiste Etat islamique en Afghanistan. Il s’agit de la première opération officialisée depuis l’attentat à l’aéroport de Kaboul contre ce groupe qui l’a revendiqué.

A en croire le commandement central des États-Unis, « Washington avait mené une frappe de drones à Nangahar contre un membre de l’EI qui serait impliqué dans la planification d’attaques contre les États-Unis à Kaboul ».

La frappe a été lancée depuis l’extérieur de l’Afghanistan et a tué un individu. Le porte-parole de la défense William Urban a déclaré qu’il n’avait connaissance d’aucune victime civile.

À lire aussi :   Afghanistan: un musicien populaire tué par les talibans

Pour information,  la frappe, lancée depuis l’extérieur de l’Afghanistan, s’est produite alors que les évacuations se poursuivent à l’aéroport de Kaboul, placé sous haute surveillance.

Plus de 5400 personnes sont actuellement réfugiées dans l’enceinte de l’aéroport, attendant de monter dans un avion, a dit le général américain Hank Taylor, précisant que les exfiltrations se dérouleraient jusqu’au dernier moment.

Au total, environ 109 000 personnes ont été évacuées depuis le 14 août, veille de la prise de pouvoir des talibans à Kaboul, selon les derniers chiffres du gouvernement américain.

--
Publicité 3vision-group

Cliquer ici pour les autres groupes👆

Abonne toi à la chaine Youtube

Laisser votre commentaire