Entreprenariat

France : l’artiste Michel Sardou insulte ouvertement Emmanuel Macron

image 2
French singer Michel Sardou performs on the stage of the Palais Omnisport de Bercy, on December 12, 2012 in Paris. AFP PHOTO PIERRE VERDY / AFP PHOTO / PIERRE VERDY

Le chanteur Michel Sardou critique sévèrement le Président Macron dans une interview accordée au journal Le Point.

Le chanteur français âgé de 72 ans n’a pas mâché ses mots quand il a évoqué le président de la République. Michel Sardou, qui a précisé avoir voté par défaut pour Macron à la dernière présidentielle, a notamment souligné le manque de charisme du Chef d’Etat.

L’artiste s’est exprimé dans l’hebdomadaire Le Point sur la France d’aujourd’hui, et notamment sur la politique menée par le président français.

Lors de l’interview, la star explique avoir voté « par défaut » pour Emmanuel Macron lors des dernières élections présidentielles : « Il n’est pas charismatique, lâche le chanteur. C’est un très mauvais acteur, il est froid, il est plat, c’est une tanche », a-t-il martelé.

À lire aussi :   France : Justin Bieber et sa femme reçus par le Président Macron

En 2017, l’interprète parisien avait pourtant expliqué être selon lui « Macron-compatible ». Sans dénigrer les récentes réformes du président, aujourd’hui, Michel Sardou ne suit pas la politique du chef de l’État : « C’est intelligent ce qu’il dit, il a certainement raison de faire ses réformes, mais ça n’imprime pas », lâchait-il.

Par ailleurs, l’artiste qui se produit désormais au théâtre n’est plus fan de l’opposition, et plus particulièrement de Marine Le Pen. Dans ce même entretien, la présidente du Rassemblement National en prend également pour son grade. « Il est évident que je ne vais pas voter pour Le Pen, elle ne dit que des conneries », a-t-il précisé.

À lire aussi :   Affaire Benalla : 3 ans après le scandale, l’ex-collaborateur d’Emmanuel Macron jugé

Les politiques ne sont pas les seuls à se trouver dans le collimateur de Michel Sardou. Lors d’un passage sur les ondes de RTL, ce sont les Gilets jaunes qui ont été largement étrillés par l’artiste. « Et les Gilets jaunes, les Gilets rouges, les Gilets bleus, les Gilets verts… Et merde ! Merde, ça va », s’emportait-il après avoir expliqué tout bonnement détester « cette époque et ce siècle ».

--
Publicité 3vision-group
groupe emploi whatsapp doingbuzz> Cliquer ici pour les autres groupes👆

Abonne toi à la chaine Youtube

Laisser votre commentaire