Doing Buzz: Emploi, Actualité, Concours,Tech, People, Télécharger etc..
France/ Confinement : un ressortissant togolais raconte l’enfer qu’il vit
08/04/2020 à 09h46 par Raheem Junior Geraldo

Contrairement aux pays africains qui hésitent toujours à opter pour le confinement en cette période de crise sanitaire, les pays occidentaux en ont rapidement fait recours. Bien évidemment, c'est un expérience difficile surtout pour les ressortissants africains plus précisement les Togolais.

En France, le confinement bat son plein et les Togolais s'en sortent avec difficulté. Loin de leur famille en cette période de crise, les ressortissants doivent rester constamment chez eux sans activités génératrices de revenu. Une expérience beaucoup trop pénible pour la plupart d'après le témoignage d'un togolais sur le site Le Tablaoid.

Lire aussi : Non-respect du confinement : Un homme condamné à de la prison ferme en France

Selon le ressortissant togolais, « le confinement est une vie que je n’ai jamais imaginé vivre un jour. Un vrai changement de rythme sur fond de routine. Ce sont de longues journées qu’on passe à tourner en rond à la maison. D’ailleurs, je trouve qu’elles sont plus fatigantes que lorsque je suis au travail, à force de ne rien faire, à part manger et dormir ! C’est triste, mais nous avons le choix entre survivre ou mourir.»

Lire aussi : Togo : la France rapatrie ses ressortissants

« C’est la plus lourde contrainte ! Le confinement a été imposé du jour au lendemain, devant les ravages du Covid-19. On n’y attendait pas trop, on croyait qu’au vu de l’avancée de la médecine en Europe et particulièrement en France, un remède serait vite trouvé et que l’on poursuivrait allègrement nos activités. Mais, hélas ! La progression rapide du virus, le nombre de foyers, de personnes contrôlées positives, puis les morts par-ci et par-là ont amené le gouvernement à cette mesure complémentaire qui a des conséquences désastreuses en termes économique, financier et social », a-t-il confié.

Avec toute cette anxiété, s'ajoutent les humeurs d'une compagne. « Le comble, c’est que tu n’as plus d’excuse à donner à ta compagne, pour des heures de distraction que tu t’offrais après le travail. Un tour chez un pot ou une tierce personne pour papoter ou encore prendre ensemble de l’apéro, ce n’est plus à l’ordre du jour.»

« Je vais faire un aveu : excédé par les demandes sans cesse d’une copine qui déprimait seule chez elle, j’ai tenté de braver l’interdiction de sortie avec une dérogation. Sauf que j’ai été contrôlé sur un axe qui était loin de ma destination réglementaire. Les flics n’ont pas hésité à m’infliger un PV de 135 €, avec injonction de faire demi-tour », a poursuivi le Togolais vivant en France.

coronavirus

RECEVEZ NOTRE NEWSLETTER ET ALERTE MAIL

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à Doingbuzz et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.

Rejoignez les 50 601 autres abonnés

DOINGBUZZ TV

Ne partez pas sans partager :

Vous êtes sur whatsapp, intégrez et récevez nos articles depuis nos groupes disponible sur whatsapp

🚨 DOINGBUZZ ACTUALITE
(PLEIN) DOINGBUZZ ACTUALITE (PLEIN) DOINGBUZZ ACTUALITE (PLEIN) DOINGBUZZ ACTUALITE - OFFRE D'EMPLOI - BOURSE D'ETUDES - ANNONCE -BUSINESS - GODOGODOO groupe emploi whatsapp doingbuzz -🇧🇯 Bénin- 🇧🇯 Bénin - 🇧🇯 Bénin -🇧🇯 Bénin-🇳🇪 Niger - 🇸🇳 Sénégal - 🇸🇳 Sénégal - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo 🇨🇮- Côte d'Ivoire 🇨🇮- Côte d'Ivoire 🇨🇮- Côte d'Ivoire -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun - 🇫🇷 France - 🇫🇷 France - 🇲🇱 Mali - 🇧🇫 Burkina Faso - 🇧🇫 Burkina Faso -🇬🇦 Gabon -🇬🇳 Guinéé - 🇲🇱 Mali - 🇲🇱 Mali - 🇨🇩 Congo -Pour les autres pays

NB: NE PAYEZ AUCUN FRAIS DE DOSSIERS POUR UNE OFFRE D’EMPLOI

Contrairement aux pays africains qui hésitent toujours à opter pour le confinement en cette période de crise sanitaire, les pays occidentaux en ont rapidement fait recours. Bien évidemment, c'est un expérience difficile surtout pour les ressortissants africains plus précisement les Togolais.

En France, le confinement bat son plein et les Togolais s'en sortent avec difficulté. Loin de leur famille en cette période de crise, les ressortissants doivent rester constamment chez eux sans activités génératrices de revenu. Une expérience beaucoup trop pénible pour la plupart d'après le témoignage d'un togolais sur le site Le Tablaoid.

Lire aussi : Non-respect du confinement : Un homme condamné à de la prison ferme en France

Selon le ressortissant togolais, « le confinement est une vie que je n’ai jamais imaginé vivre un jour. Un vrai changement de rythme sur fond de routine. Ce sont de longues journées qu’on passe à tourner en rond à la maison. D’ailleurs, je trouve qu’elles sont plus fatigantes que lorsque je suis au travail, à force de ne rien faire, à part manger et dormir ! C’est triste, mais nous avons le choix entre survivre ou mourir.»

Lire aussi : Togo : la France rapatrie ses ressortissants

« C’est la plus lourde contrainte ! Le confinement a été imposé du jour au lendemain, devant les ravages du Covid-19. On n’y attendait pas trop, on croyait qu’au vu de l’avancée de la médecine en Europe et particulièrement en France, un remède serait vite trouvé et que l’on poursuivrait allègrement nos activités. Mais, hélas ! La progression rapide du virus, le nombre de foyers, de personnes contrôlées positives, puis les morts par-ci et par-là ont amené le gouvernement à cette mesure complémentaire qui a des conséquences désastreuses en termes économique, financier et social », a-t-il confié.

Avec toute cette anxiété, s'ajoutent les humeurs d'une compagne. « Le comble, c’est que tu n’as plus d’excuse à donner à ta compagne, pour des heures de distraction que tu t’offrais après le travail. Un tour chez un pot ou une tierce personne pour papoter ou encore prendre ensemble de l’apéro, ce n’est plus à l’ordre du jour.»

« Je vais faire un aveu : excédé par les demandes sans cesse d’une copine qui déprimait seule chez elle, j’ai tenté de braver l’interdiction de sortie avec une dérogation. Sauf que j’ai été contrôlé sur un axe qui était loin de ma destination réglementaire. Les flics n’ont pas hésité à m’infliger un PV de 135 €, avec injonction de faire demi-tour », a poursuivi le Togolais vivant en France.

coronavirus

RECEVEZ NOTRE NEWSLETTER ET ALERTE MAIL

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à Doingbuzz et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.

Rejoignez les 50 601 autres abonnés

DOINGBUZZ TV

Ne partez pas sans partager :

Laisser votre commentaire