Doingbuzz – Le pouvoir de l'information à votre portée
France: Ce village trop riche où on risque de ne plus payer d’impôts
24/07/2018 à 22h10 par La redaction

A la frontière franco-espagnole, le village Perthus est en passe de ne plus prélever des impôts des habitants. C’est ce sur quoi travaille la chambre régionale des comptes d’Occitanie, parce que le village est “trop riche”.

Ce village, qui est une des communes des Pyrénées-Orientales est au coeur des discussions depuis plusieurs jours. En effet, c’est depuis l’avis insolite de la chambre régionale des comptes, qui leur a fait part d’un “suréquilibre” car les “excédents s’accumulent”.

Déjà, en 2017, les crédits étaient à hauteur de 268.000 euros (environ 175,5 millions FCFA) alors qu’ils n’en ont dépensé que 5.280 euros (3,5 millions FCFA).

Pour corriger cette situation, vu que le Perthus ne dépense pas tout cet argent, la commune a reçu la suggestion de ne plus réclamer d’impôt aux populations.

La raison, c’est que la commune vit en ce moment une situation de conflit politique avec la maire en tête d’affiche.

Depuis plusieurs mois, la majorité et l’opposition se lancent des piques et le vote du budget n’a donc pas eu lieu faute de consensus.

« La chambre régionale des Comptes envoie un message fort à ces élus en disant: un peu de sérieux! Vous prélevez chaque année des impôts en matière de taxe foncière et taxe d’habitation, mais au moins mettez-vous d’accord sur un programme d’investissement », a fait savoir Dominique Joubert, président de la 3e section de la chambre régionale des comptes, à La Dépêche du Midi.

Avec un total de 586 habitants, les parkings du villages, à eux seuls, rapportent 800.000 euros par an (près de 524 millions FCFA).

« Et exercice après exercice, Le Perthus reporte des excédents sur son budget (…) alors que le conseil municipal ne parvient pas à se mettre d’accord pour dépenser cet argent au service des citoyens. (…) On a voulu marquer le coup et les mettre en face de leurs responsabilités ».

Pour sa part, la maire du Perthus réfute cette allégation pour laquelle la commune serait trop riche. « La commune du Perthus n’est pas riche mais a un excédent », explique Marie-Hélène Ruart-Lucquin. « Huit personnes de l’opposition bloquent le budget et les investissements. Il n’y a pas trop d’argent. Ce n’est pas de la richesse, c’est pour faire des investissements ».

RECEVEZ NOTRE NEWSLETTER ET ALERTE MAIL

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à Doingbuzz et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.

Rejoignez les 83 541 autres abonnés

Ne partez pas sans partager :

Contenu sponsorisé

DOINGBUZZ TV

Partagez l'opportunité que représente la plateforme Togopapel.com autour de vous.
Le site de petites annonces 100% gratuit et togolais est un outil inclusif pour vendre et acheter partout au Togo.

togopapel
WHATSAPP:

Vous êtes sur whatsapp, intégrez et récevez nos articles depuis nos groupes disponible sur whatsapp

🚨 DOINGBUZZ ACTUALITE
(PLEIN) DOINGBUZZ ACTUALITE(PLEIN) DOINGBUZZ ACTUALITE (PLEIN) DOINGBUZZ ACTUALITE (PLEIN) DOINGBUZZ ACTUALITE .
groupe emploi whatsapp doingbuzz-🇧🇯 Bénin- 🇧🇯 Bénin - 🇧🇯 Bénin -🇧🇯 Bénin-🇳🇪 Niger - 🇸🇳 Sénégal - 🇸🇳 Sénégal - 🇸🇳 Sénégal - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo 🇨🇮- Côte d'Ivoire 🇨🇮- Côte d'Ivoire 🇨🇮- Côte d'Ivoire -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun - 🇫🇷 France - 🇫🇷 France - 🇲🇱 Mali - 🇧🇫 Burkina Faso - 🇧🇫 Burkina Faso -🇬🇦 Gabon -🇬🇳 Guinéé - 🇲🇱 Mali - 🇲🇱 Mali - 🇨🇩 Congo -Pour les autres pays

NB: NE PAYEZ AUCUN FRAIS DE DOSSIERS POUR UNE OFFRE D’EMPLOI

A la frontière franco-espagnole, le village Perthus est en passe de ne plus prélever des impôts des habitants. C’est ce sur quoi travaille la chambre régionale des comptes d’Occitanie, parce que le village est “trop riche”.

Ce village, qui est une des communes des Pyrénées-Orientales est au coeur des discussions depuis plusieurs jours. En effet, c’est depuis l’avis insolite de la chambre régionale des comptes, qui leur a fait part d’un “suréquilibre” car les “excédents s’accumulent”.

Déjà, en 2017, les crédits étaient à hauteur de 268.000 euros (environ 175,5 millions FCFA) alors qu’ils n’en ont dépensé que 5.280 euros (3,5 millions FCFA).

Pour corriger cette situation, vu que le Perthus ne dépense pas tout cet argent, la commune a reçu la suggestion de ne plus réclamer d’impôt aux populations.

La raison, c’est que la commune vit en ce moment une situation de conflit politique avec la maire en tête d’affiche.

Depuis plusieurs mois, la majorité et l’opposition se lancent des piques et le vote du budget n’a donc pas eu lieu faute de consensus.

« La chambre régionale des Comptes envoie un message fort à ces élus en disant: un peu de sérieux! Vous prélevez chaque année des impôts en matière de taxe foncière et taxe d’habitation, mais au moins mettez-vous d’accord sur un programme d’investissement », a fait savoir Dominique Joubert, président de la 3e section de la chambre régionale des comptes, à La Dépêche du Midi.

Avec un total de 586 habitants, les parkings du villages, à eux seuls, rapportent 800.000 euros par an (près de 524 millions FCFA).

« Et exercice après exercice, Le Perthus reporte des excédents sur son budget (…) alors que le conseil municipal ne parvient pas à se mettre d’accord pour dépenser cet argent au service des citoyens. (…) On a voulu marquer le coup et les mettre en face de leurs responsabilités ».

Pour sa part, la maire du Perthus réfute cette allégation pour laquelle la commune serait trop riche. « La commune du Perthus n’est pas riche mais a un excédent », explique Marie-Hélène Ruart-Lucquin. « Huit personnes de l’opposition bloquent le budget et les investissements. Il n’y a pas trop d’argent. Ce n’est pas de la richesse, c’est pour faire des investissements ».

RECEVEZ NOTRE NEWSLETTER ET ALERTE MAIL

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à Doingbuzz et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.

Rejoignez les 83 541 autres abonnés

Ne partez pas sans partager :

Motsclés

france riche village

Laisser votre commentaire