Le pouvoir de l'information à votre portée sur doingbuzz.com
Ce français est devenu pousseur de charrette après être ruiné par une camerounaise
13/01/2020 à 18h08 par Steven Ablam Kpoglo

Ce français est devenu pousseur de charrette après être ruiné par une camerounaise

L’histoire parait invraisemblable ! Un français en est réduit à devoir travailler comme pousseur après avoir été ruiné par sa petite amie camerounaise qu’il a rencontré en ligne il y a 6 mois. L’homme qui avait quitté l’hexagone pour venir au Cameroun rencontrer sa « reine africaine » après seulement 2 mois d’échanges en ligne, a eu le choc de sa vie quand il s’est retrouvé totalement dépourvu.

C’est un homme blanc découvert aux abords d’un carrefour populaire de Douala avec une poussette chargée de marchandises. Après échanges, il s’est avéré que c’était un européen de nationalité française. Son nom Francis Rougier. Il raconte qu’il était venu au Cameroun pour rencontrer Brenda une « très belle fille » qu’il a rencontré sur les réseaux sociaux.

« Après deux mois d’échanges, je me suis résigné à venir la rencontrer au Cameroun avec en poche environ 100.000 euros. Au début nous logions à l’hôtel Awka, Brenda et moi.

Nous voyagions beaucoup à travers le pays. Des jours durant, je m’était décidé à l’épouser » narra-il la sueur au front.

Il poursuit : « Les jours passent et après un mois passé un hôtel, elle m’a proposée d’acheter un terrain et de construire notre propre maison. LA maison devait coûter environ 50.000 euros. Une somme que j’ai pas hésité de sortir parce que je lui faisais désormais confiance. »

Un mois plus tard, elle m’a montré une maison en construction et qu’elle avait besoin de plus d’argent pour terminer les finitions du bâtiment. Je lui ai donné et il ne me restait plus que 3 000 euros. Quelques jours après, Brenda avait disparu et ne répondait plus à mes appels. C’est ainsi que je me suis rendu compte que j’ai été berné comme un débutant ».

Alors pour rentrer j’étais résigné à faire de petits boulots pour se tirer d’affaire, payer mon billet retour et rentrer en France. »

A LIRE AUSSI Des avocats de Guillaume Soro menacent de porter plainte contre Alassane Ouattara

RECEVEZ NOTRE NEWSLETTER ET ALERTE MAIL

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à Doingbuzz et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.

Rejoignez les 71 923 autres abonnés

DOINGBUZZ TV

Ne partez pas sans partager :

Vous êtes sur whatsapp, intégrez et récevez nos articles depuis nos groupes disponible sur whatsapp

🚨 DOINGBUZZ ACTUALITE
(PLEIN) DOINGBUZZ ACTUALITE (PLEIN) DOINGBUZZ ACTUALITE (PLEIN) DOINGBUZZ ACTUALITE groupe emploi whatsapp doingbuzz-🇧🇯 Bénin- 🇧🇯 Bénin - 🇧🇯 Bénin -🇧🇯 Bénin-🇳🇪 Niger - 🇸🇳 Sénégal - 🇸🇳 Sénégal - 🇸🇳 Sénégal - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo 🇨🇮- Côte d'Ivoire 🇨🇮- Côte d'Ivoire 🇨🇮- Côte d'Ivoire -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun - 🇫🇷 France - 🇫🇷 France - 🇲🇱 Mali - 🇧🇫 Burkina Faso - 🇧🇫 Burkina Faso -🇬🇦 Gabon -🇬🇳 Guinéé - 🇲🇱 Mali - 🇲🇱 Mali - 🇨🇩 Congo -Pour les autres pays

NB: NE PAYEZ AUCUN FRAIS DE DOSSIERS POUR UNE OFFRE D’EMPLOI

Ce français est devenu pousseur de charrette après être ruiné par une camerounaise

L’histoire parait invraisemblable ! Un français en est réduit à devoir travailler comme pousseur après avoir été ruiné par sa petite amie camerounaise qu’il a rencontré en ligne il y a 6 mois. L’homme qui avait quitté l’hexagone pour venir au Cameroun rencontrer sa « reine africaine » après seulement 2 mois d’échanges en ligne, a eu le choc de sa vie quand il s’est retrouvé totalement dépourvu.

C’est un homme blanc découvert aux abords d’un carrefour populaire de Douala avec une poussette chargée de marchandises. Après échanges, il s’est avéré que c’était un européen de nationalité française. Son nom Francis Rougier. Il raconte qu’il était venu au Cameroun pour rencontrer Brenda une « très belle fille » qu’il a rencontré sur les réseaux sociaux.

« Après deux mois d’échanges, je me suis résigné à venir la rencontrer au Cameroun avec en poche environ 100.000 euros. Au début nous logions à l’hôtel Awka, Brenda et moi.

Nous voyagions beaucoup à travers le pays. Des jours durant, je m’était décidé à l’épouser » narra-il la sueur au front.

Il poursuit : « Les jours passent et après un mois passé un hôtel, elle m’a proposée d’acheter un terrain et de construire notre propre maison. LA maison devait coûter environ 50.000 euros. Une somme que j’ai pas hésité de sortir parce que je lui faisais désormais confiance. »

Un mois plus tard, elle m’a montré une maison en construction et qu’elle avait besoin de plus d’argent pour terminer les finitions du bâtiment. Je lui ai donné et il ne me restait plus que 3 000 euros. Quelques jours après, Brenda avait disparu et ne répondait plus à mes appels. C’est ainsi que je me suis rendu compte que j’ai été berné comme un débutant ».

Alors pour rentrer j’étais résigné à faire de petits boulots pour se tirer d’affaire, payer mon billet retour et rentrer en France. »

A LIRE AUSSI Des avocats de Guillaume Soro menacent de porter plainte contre Alassane Ouattara

RECEVEZ NOTRE NEWSLETTER ET ALERTE MAIL

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à Doingbuzz et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.

Rejoignez les 71 923 autres abonnés

DOINGBUZZ TV

Ne partez pas sans partager :