Flavour : L’artiste nigérian révèle qu’il était puceau jusqu’à ses 24 ans


Video player
Aux célébrités sportives et musicales, l’on a tendance à rattacher une vie de débauche. Si certaines de ces célébrités confirment cette pensée, d’autres font l’exception. C’est le cas de l’artiste nigérian Flavour. Contrairement à tout ce que l’on peut penser de l’artiste, il a « connu la femme » plus tard qu’on l’imagine.

Lire aussi : Créol en Côte d’Ivoire : le message du Général Makosso à l’artiste Gabonaise

Invité d’Ebuka l’un des animateurs les plus populaires en terre nigériane pour parler de sa carrière et de ses ambitions prochaines, Flavour n’a pas manqué de faire un détour vers sa vie privée. Parlant de son éducation, il affirme qu’il a reçu une éducation assez stricte. Il n’a pas grandi chez ses parents mais chez un proche de la famille chez qui beaucoup de choses étaient interdites. Ainsi, l’artiste n’avait pas le droit de toucher à l’alcool, encore moins aux femmes.

Cette éducation était tellement stricte que qu’il lui était impossible de fréquenter les femmes, jusqu’à aller consommer le fruit défendu. « J’étais puceau jusqu’à 24 ans. Rappelez-vous, je vous l’ai dit, le premier homme qui m’a accueilli était très exigeant. Pas de télévision, de radio ou de femme. Mon premier rapport sexuel était à 24 ans » confie Flavour à l’animateur.

Vous aimerez aussi : Un pasteur dévoile les 10 femmes dangereuses que les hommes doivent éviter

Comme on pouvait s’y attendre, les révélations de la belle voix nigériane ont fait couler beaucoup d’encre et de salives sur les réseaux sociaux. Beaucoup l’ont félicité pour cette patience qu’il a eue. Pour les internautes, malgré cette rude éducation, il pouvait bien enfreindre les lois et se faire dépuceler mais il a choisi de rester fidèle à l’éducation qu’il a reçue.

--
groupe emploi whatsapp doingbuzz Cliquer ici pour les autres groupes👆

Laisser votre commentaire