Doingbuzz – Le pouvoir de l'information à votre portée
Fermeture de frontières nigérianes : Le Bénin a perdu plus de 48 milliards de FCFA
25/02/2020 à 16h25 par Le Boy

Romuald Wadagni, le ministre de l’économie et des finances a évoqué les pertes économiques enregistrées par le Bénin dans la fermeture des frontières du Nigéria depuis le 20 août 2019.

Plus de six mois après la fermeture des frontières nigérianes, les autorités béninoises n’ont officiellement pas communiqué sur les pertes économiques du pays. Mais on en sait désormais sur les pertes économiques enregistrées par le Bénin dans la fermeture des frontières terrestres du Nigéria. « La part des recettes imputables à la fermeture des frontières est estimée à 48,6 milliards de FCFA, soit un peu plus de 10% des recettes brutes de la douane et moins de 5% des recettes totales de 2019 », a déclaré Romuald Wadagni dans une interview accordée au magazine panafricain Jeune Afrique.

Selon le ministre béninois de l’économie et des finances, l’impact de cette fermeture des frontières nigérianes sur l’économie béninoise est relativement « limité ». « Il faut que le Bénin ait une économie mieux préparée pour profiter de la chance d’avoir ce voisin et ne pas être un simple point de passage. C’est le sens de nos réformes », a-t-il martelé.

A en croire le ministre, le Bénin peut devenir une terre d’attache, même pour des « entreprises du Nigéria, qui doivent pouvoir produire, au Bénin, pour le marché nigérian.

Les frontières du Nigéria avec ses voisins dont le Bénin sont fermées depuis le 20 août 2019. Les autorités du Nigéria évoquent entre autres des raisons économiques (Contrebande) et sécuritaires (lutte contre le terrorisme et le trafic d’armes).

Des réunions tripartites sans succès ont eu lieu entre les Etats concernés dont le Bénin, le Niger et le Nigéria. Les démarches de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) n’ont pas fait changer la décision du voisin de l’Est (le Nigéria).

Avec Banouto

 

RECEVEZ NOTRE NEWSLETTER ET ALERTE MAIL

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à Doingbuzz et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.

Rejoignez les 83 503 autres abonnés

Ne partez pas sans partager :

Contenu sponsorisé

DOINGBUZZ TV

Partagez l'opportunité que représente la plateforme Togopapel.com autour de vous.
Le site de petites annonces 100% gratuit et togolais est un outil inclusif pour vendre et acheter partout au Togo.

togopapel
WHATSAPP:

Vous êtes sur whatsapp, intégrez et récevez nos articles depuis nos groupes disponible sur whatsapp

🚨 DOINGBUZZ ACTUALITE
(PLEIN) DOINGBUZZ ACTUALITE(PLEIN) DOINGBUZZ ACTUALITE (PLEIN) DOINGBUZZ ACTUALITE (PLEIN) DOINGBUZZ ACTUALITE .
groupe emploi whatsapp doingbuzz-🇧🇯 Bénin- 🇧🇯 Bénin - 🇧🇯 Bénin -🇧🇯 Bénin-🇳🇪 Niger - 🇸🇳 Sénégal - 🇸🇳 Sénégal - 🇸🇳 Sénégal - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo 🇨🇮- Côte d'Ivoire 🇨🇮- Côte d'Ivoire 🇨🇮- Côte d'Ivoire -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun - 🇫🇷 France - 🇫🇷 France - 🇲🇱 Mali - 🇧🇫 Burkina Faso - 🇧🇫 Burkina Faso -🇬🇦 Gabon -🇬🇳 Guinéé - 🇲🇱 Mali - 🇲🇱 Mali - 🇨🇩 Congo -Pour les autres pays

NB: NE PAYEZ AUCUN FRAIS DE DOSSIERS POUR UNE OFFRE D’EMPLOI

Romuald Wadagni, le ministre de l’économie et des finances a évoqué les pertes économiques enregistrées par le Bénin dans la fermeture des frontières du Nigéria depuis le 20 août 2019.

Plus de six mois après la fermeture des frontières nigérianes, les autorités béninoises n’ont officiellement pas communiqué sur les pertes économiques du pays. Mais on en sait désormais sur les pertes économiques enregistrées par le Bénin dans la fermeture des frontières terrestres du Nigéria. « La part des recettes imputables à la fermeture des frontières est estimée à 48,6 milliards de FCFA, soit un peu plus de 10% des recettes brutes de la douane et moins de 5% des recettes totales de 2019 », a déclaré Romuald Wadagni dans une interview accordée au magazine panafricain Jeune Afrique.

Selon le ministre béninois de l’économie et des finances, l’impact de cette fermeture des frontières nigérianes sur l’économie béninoise est relativement « limité ». « Il faut que le Bénin ait une économie mieux préparée pour profiter de la chance d’avoir ce voisin et ne pas être un simple point de passage. C’est le sens de nos réformes », a-t-il martelé.

A en croire le ministre, le Bénin peut devenir une terre d’attache, même pour des « entreprises du Nigéria, qui doivent pouvoir produire, au Bénin, pour le marché nigérian.

Les frontières du Nigéria avec ses voisins dont le Bénin sont fermées depuis le 20 août 2019. Les autorités du Nigéria évoquent entre autres des raisons économiques (Contrebande) et sécuritaires (lutte contre le terrorisme et le trafic d’armes).

Des réunions tripartites sans succès ont eu lieu entre les Etats concernés dont le Bénin, le Niger et le Nigéria. Les démarches de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) n’ont pas fait changer la décision du voisin de l’Est (le Nigéria).

Avec Banouto

 

RECEVEZ NOTRE NEWSLETTER ET ALERTE MAIL

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à Doingbuzz et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.

Rejoignez les 83 503 autres abonnés

Ne partez pas sans partager :

Laisser votre commentaire