Le pouvoir de l'information à votre portée sur doingbuzz.com
Faure Gnassingbé tacle sévèrement ses adversaires politiques
14/02/2020 à 17h48 par Aimé AMSON

La campagne électorale pour l’élection présidentielle du 22 février 2020 bat son plein dans le Pays. Chaque candidat utilise ses moyens pour convaincre son électorat afin d’être plébiscité. Comme d’autres candidats, le candidat du parti au pouvoir, Faure Gnassingbé tacle sévèrement ses adversaires politiques.

Pour cet homme politique, ce qui s’est passé le 19 août 2017 pour faire tomber le pouvoir de Lomé n’est qu’un acte anticonstitutionnel. Car selon lui, au Togo, pour qu’il ait une alternance, il faut passer obligatoirement par des élections et non par le soulèvement populaire.

« Je vais rappeler aux uns et autres que une élection présidentielle, c’est le moyen que nous avons choisi dans notre pays pour l’accession au pouvoir. Et dire que ceux qui entre temps, ont cru devoir sortir pour manifester causer des dégâts pour beaucoup de morts. Il faut dire aujourd’hui qu’ils se sont trompés, qu’ils nous ont trompé et surtout qu’ils nous ont fait perdre du temps », a déclaré Faure Gnassingbé devant ses militants à Kpélé.

Messi, le champion du parti Unir dans son discours indique que c’est le moment. Alors qu’il fallait attendre pour ensemble se jauger devant les militants. Mais l’opposition avait opté très top pour la manifestation.

« Parce qu’il y a eu tous ces agitations, notre réputation a été ternie les chefs d’Etats sont venus dans le pays, alors qu’il suffisait tout simplement d’attendre les échéances qui sont prévues par notre constitution », a-t-il rappelé faisant allusion aux manifestations qu’avait lancées le PNP.

RECEVEZ NOTRE NEWSLETTER ET ALERTE MAIL

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à Doingbuzz et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.

Rejoignez les 79 616 autres abonnés

Ne partez pas sans partager :

Contenu sponsorisé

DOINGBUZZ TV

Si vous êtes au Togo, on vous recommande ce site pour mieux vendre et acheter

togopapel

Vous êtes sur whatsapp, intégrez et récevez nos articles depuis nos groupes disponible sur whatsapp

🚨 DOINGBUZZ ACTUALITE
(PLEIN) DOINGBUZZ ACTUALITE(PLEIN) DOINGBUZZ ACTUALITE (PLEIN) DOINGBUZZ ACTUALITE (PLEIN) DOINGBUZZ ACTUALITE groupe emploi whatsapp doingbuzz-🇧🇯 Bénin- 🇧🇯 Bénin - 🇧🇯 Bénin -🇧🇯 Bénin-🇳🇪 Niger - 🇸🇳 Sénégal - 🇸🇳 Sénégal - 🇸🇳 Sénégal - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo 🇨🇮- Côte d'Ivoire 🇨🇮- Côte d'Ivoire 🇨🇮- Côte d'Ivoire -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun - 🇫🇷 France - 🇫🇷 France - 🇲🇱 Mali - 🇧🇫 Burkina Faso - 🇧🇫 Burkina Faso -🇬🇦 Gabon -🇬🇳 Guinéé - 🇲🇱 Mali - 🇲🇱 Mali - 🇨🇩 Congo -Pour les autres pays

NB: NE PAYEZ AUCUN FRAIS DE DOSSIERS POUR UNE OFFRE D’EMPLOI

La campagne électorale pour l’élection présidentielle du 22 février 2020 bat son plein dans le Pays. Chaque candidat utilise ses moyens pour convaincre son électorat afin d’être plébiscité. Comme d’autres candidats, le candidat du parti au pouvoir, Faure Gnassingbé tacle sévèrement ses adversaires politiques.

Pour cet homme politique, ce qui s’est passé le 19 août 2017 pour faire tomber le pouvoir de Lomé n’est qu’un acte anticonstitutionnel. Car selon lui, au Togo, pour qu’il ait une alternance, il faut passer obligatoirement par des élections et non par le soulèvement populaire.

« Je vais rappeler aux uns et autres que une élection présidentielle, c’est le moyen que nous avons choisi dans notre pays pour l’accession au pouvoir. Et dire que ceux qui entre temps, ont cru devoir sortir pour manifester causer des dégâts pour beaucoup de morts. Il faut dire aujourd’hui qu’ils se sont trompés, qu’ils nous ont trompé et surtout qu’ils nous ont fait perdre du temps », a déclaré Faure Gnassingbé devant ses militants à Kpélé.

Messi, le champion du parti Unir dans son discours indique que c’est le moment. Alors qu’il fallait attendre pour ensemble se jauger devant les militants. Mais l’opposition avait opté très top pour la manifestation.

« Parce qu’il y a eu tous ces agitations, notre réputation a été ternie les chefs d’Etats sont venus dans le pays, alors qu’il suffisait tout simplement d’attendre les échéances qui sont prévues par notre constitution », a-t-il rappelé faisant allusion aux manifestations qu’avait lancées le PNP.

RECEVEZ NOTRE NEWSLETTER ET ALERTE MAIL

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à Doingbuzz et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.

Rejoignez les 79 616 autres abonnés

Ne partez pas sans partager :

Laisser votre commentaire