Doingbuzz – Le pouvoir de l'information à votre portée
FACEBOOK SUSPEND UN GRAND GROUPE ANTI-MASQUE POUR DÉSINFORMATION
21/07/2020 à 10h12 par La redaction

 

Après Google qui a entériné le bannissement des publicités mensongères sur le Covid-19, Facebook sévit également : la firme de Mark Zuckerberg a clôturé l’un des plus grands groupes anti-masque qu’il hébergeait, pour violation de ses directives sur la désinformation. “Unmasking America!” était un groupe public qui comptait plus de 9600 membres, et s’était fait remarquer pour ses prises de position très véhéments sur des points qui vont à l’encontre du consensus scientifiques. Le sympathisants du groupe pointaient particulièrement du doigt les prétendus effets psychologiques du masque : “C’est un point d’ancrage pour la répression, l’esclavagisme, l’obéissance. Quand vous portez un masque, c’est comme si vous déclariez que tous les humains sont des menaces infectieuses dangereuses”, pouvait-on y lire.

Certes, avec ses 1600 posts quotidiens, Unmasking America! était un groupe particulièrement actif mais il ne s’agit que de la pointe de l’iceberg. Rien que sur Facebook, de nombreux autres groupes de ce genre se sont fait remarquer pour des discours similaires. Une grande partie d’entre eux sont privés, ce qui permet à leurs administrateurs de faire le tri avant d’accepter de nouveaux membres. Si ces groupes privés n’ont pas la même portée que les groupes publics, ils alimentent néanmoins ces mouvements contestataires qui participent au désastre sanitaire que traversent les États-Unis, mais aussi le reste du monde.

Les réseaux sociaux, acteurs majeurs de la lutte contre le virus

Pourtant, l’efficacité des masques pour ralentir la propagation du virus est parfaitement avérée, contrairement aux prétendus effets néfastes du masque qui sont négligeables vis-à-vis du bénéfice en termes de santé publique. C’est d’ailleurs pour cette raison que la majorité des pays les plus touchés recommandent, voire imposent le port du masque dans les espaces publics. En France, il est obligatoire dans les espaces clos depuis lundi 20 juillet. Même Donald Trump, qui a pourtant longtemps refusé de porter un masque en public, s’en est fait l’avocat sur Twitter hier soir. Certes, les raisons qui ont conduit à ce revirement semblent plus que discutables, la rhétorique reste inutilement provocatrice et ne semble pas indiquer que Donald Trump ait réellement saisi l’enjeu, mais quoi qu’il en soit, on ne peut que se féliciter que ses conseillers en communication l’aient poussé dans cette direction. “Nous sommes unis dans nos efforts pour vaincre le Virus Chinois Invisible, et de nombreuses personnes disent qu’il est patriotique de porter un masque quand la distanciation sociale n’est pas possible. Il n’y a personne qui soit plus Patriotique que moi, votre Président préféré !” a-t-il déclaré sur Twitter.

Petit à petit, Facebook continue de mettre en place différentes mesures pour endiguer le flux de désinformation qui s’est abattu sur la plateforme avec le Covid-19. En mai dernier, la compagnie a mis en place un système à base d’IA et de fact-checkers humains à cet effet. Depuis, l’entreprise a apposé de très nombreux signes d’avertissement sur des millions de posts douteux. Reste à voir si ces efforts finiront par payer, alors que certaines voix continuent de réclamer des actions plus radicales de la part des grands acteurs du web. Ce qui est sûr, c’est que tant qu’une telle partie de la population mondiale ne se sentira pas concernée par responsabilité collective, le Covid-19 pourrait bien continuer de prospérer.

RECEVEZ NOTRE NEWSLETTER ET ALERTE MAIL

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à Doingbuzz et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.

Rejoignez les 83 544 autres abonnés

Ne partez pas sans partager :

Contenu sponsorisé

DOINGBUZZ TV

Partagez l'opportunité que représente la plateforme Togopapel.com autour de vous.
Le site de petites annonces 100% gratuit et togolais est un outil inclusif pour vendre et acheter partout au Togo.

togopapel
WHATSAPP:

Vous êtes sur whatsapp, intégrez et récevez nos articles depuis nos groupes disponible sur whatsapp

🚨 DOINGBUZZ ACTUALITE
(PLEIN) DOINGBUZZ ACTUALITE(PLEIN) DOINGBUZZ ACTUALITE (PLEIN) DOINGBUZZ ACTUALITE (PLEIN) DOINGBUZZ ACTUALITE .
groupe emploi whatsapp doingbuzz-🇧🇯 Bénin- 🇧🇯 Bénin - 🇧🇯 Bénin -🇧🇯 Bénin-🇳🇪 Niger - 🇸🇳 Sénégal - 🇸🇳 Sénégal - 🇸🇳 Sénégal - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo 🇨🇮- Côte d'Ivoire 🇨🇮- Côte d'Ivoire 🇨🇮- Côte d'Ivoire -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun - 🇫🇷 France - 🇫🇷 France - 🇲🇱 Mali - 🇧🇫 Burkina Faso - 🇧🇫 Burkina Faso -🇬🇦 Gabon -🇬🇳 Guinéé - 🇲🇱 Mali - 🇲🇱 Mali - 🇨🇩 Congo -Pour les autres pays

NB: NE PAYEZ AUCUN FRAIS DE DOSSIERS POUR UNE OFFRE D’EMPLOI

 

Après Google qui a entériné le bannissement des publicités mensongères sur le Covid-19, Facebook sévit également : la firme de Mark Zuckerberg a clôturé l’un des plus grands groupes anti-masque qu’il hébergeait, pour violation de ses directives sur la désinformation. “Unmasking America!” était un groupe public qui comptait plus de 9600 membres, et s’était fait remarquer pour ses prises de position très véhéments sur des points qui vont à l’encontre du consensus scientifiques. Le sympathisants du groupe pointaient particulièrement du doigt les prétendus effets psychologiques du masque : “C’est un point d’ancrage pour la répression, l’esclavagisme, l’obéissance. Quand vous portez un masque, c’est comme si vous déclariez que tous les humains sont des menaces infectieuses dangereuses”, pouvait-on y lire.

Certes, avec ses 1600 posts quotidiens, Unmasking America! était un groupe particulièrement actif mais il ne s’agit que de la pointe de l’iceberg. Rien que sur Facebook, de nombreux autres groupes de ce genre se sont fait remarquer pour des discours similaires. Une grande partie d’entre eux sont privés, ce qui permet à leurs administrateurs de faire le tri avant d’accepter de nouveaux membres. Si ces groupes privés n’ont pas la même portée que les groupes publics, ils alimentent néanmoins ces mouvements contestataires qui participent au désastre sanitaire que traversent les États-Unis, mais aussi le reste du monde.

Les réseaux sociaux, acteurs majeurs de la lutte contre le virus

Pourtant, l’efficacité des masques pour ralentir la propagation du virus est parfaitement avérée, contrairement aux prétendus effets néfastes du masque qui sont négligeables vis-à-vis du bénéfice en termes de santé publique. C’est d’ailleurs pour cette raison que la majorité des pays les plus touchés recommandent, voire imposent le port du masque dans les espaces publics. En France, il est obligatoire dans les espaces clos depuis lundi 20 juillet. Même Donald Trump, qui a pourtant longtemps refusé de porter un masque en public, s’en est fait l’avocat sur Twitter hier soir. Certes, les raisons qui ont conduit à ce revirement semblent plus que discutables, la rhétorique reste inutilement provocatrice et ne semble pas indiquer que Donald Trump ait réellement saisi l’enjeu, mais quoi qu’il en soit, on ne peut que se féliciter que ses conseillers en communication l’aient poussé dans cette direction. “Nous sommes unis dans nos efforts pour vaincre le Virus Chinois Invisible, et de nombreuses personnes disent qu’il est patriotique de porter un masque quand la distanciation sociale n’est pas possible. Il n’y a personne qui soit plus Patriotique que moi, votre Président préféré !” a-t-il déclaré sur Twitter.

Petit à petit, Facebook continue de mettre en place différentes mesures pour endiguer le flux de désinformation qui s’est abattu sur la plateforme avec le Covid-19. En mai dernier, la compagnie a mis en place un système à base d’IA et de fact-checkers humains à cet effet. Depuis, l’entreprise a apposé de très nombreux signes d’avertissement sur des millions de posts douteux. Reste à voir si ces efforts finiront par payer, alors que certaines voix continuent de réclamer des actions plus radicales de la part des grands acteurs du web. Ce qui est sûr, c’est que tant qu’une telle partie de la population mondiale ne se sentira pas concernée par responsabilité collective, le Covid-19 pourrait bien continuer de prospérer.

RECEVEZ NOTRE NEWSLETTER ET ALERTE MAIL

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à Doingbuzz et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.

Rejoignez les 83 544 autres abonnés

Ne partez pas sans partager :

Laisser votre commentaire