Doing Buzz: Emploi, Actualité, Concours,Tech, People, Télécharger etc..
Facebook supprime abusivement des pages
18/10/2019 à 00h53 par Georges Traore

Facebook est un géant. Tout le monde le reconnait. Mais cela n’est pas une raison pour cette entreprise Tech de la Silicon Valley d’abuser de son pouvoir. Avec ces 2 milliards d’abonnés, le réseau social devrait être plus ouvert. Au deuxième trimestre 2019, on comptait plus de 2,41 milliards d'utilisateurs actifs chaque mois et 1,59 milliard d'utilisateurs actifs chaque jour dans le monde.

Néanmoins, ses abus, ses suppressions des pages ont déjà fait beaucoup de victimes et en font sans doute tout le temps sinon tous les jours. Pour un rien, une erreur de manipulation sciemment ou pas, Facebook peut supprimer une page soi-disant que les administrateurs ont enfreint aux règles. Des fois, ce n’est plus une question de mise en garde. C’est la 'dépublication' de page directe avec des explications monotones sans possibilité de faire de vrais recours en espérant se faire écouter.

En voulant trop en faire, en essayant de trop sécuriser son espace virtuel, Facebook met des entreprises en difficultés. Des administrateurs ayant été victimes de cette pratique abusive confirment ne pas connaitre les raisons de la suppression de leurs pages. Ils rassurent ne pas avoir fait des publications à caractère obscène, haineux ou autre. Et même si c’est le cas, Facebook devrait être suffisamment clair dans ses remontrances envers les administrateurs afin que ces derniers se corrigent.

Mais comment se fait-il que le réseau social sanctionne sans raison ? Nul ne saura répondre avec exactitude si ce n’est Zuckerberg et ses compagnons de tous les jours.

Déjà, en réduisant la portée des pages Facebook, le géant étrangle silencieusement les petites entreprises qui ne cherchent qu’une petite visibilité. En quoi une entreprise en quête de visibilité pour tenter de survivre encombrerait la popularité de Facebook ?

A cette étape, le réseau social devrait faire plus dans du concret en laissant de côté les abus d’autorité. Dans un environnement concurrentiel, il devrait plutôt trouver les moyens de retenir les internautes. Mais en laissant ses algorithmes malmener les promoteurs, Facebook perdra des abonnés comme chaque année. Les alternatives attendent à la porte juste pour récupérer les abonnés déçus. « Un tient vaut mieux que deux » dit-on.

 

Vivement que Facebook et son équipe se ressaisissent pour le bien de tout le monde.

coronavirus

RECEVEZ NOTRE NEWSLETTER ET ALERTE MAIL

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à Doingbuzz et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.

Rejoignez les 91 919 autres abonnés

DOINGBUZZ TV

Ne partez pas sans partager :

Vous êtes sur whatsapp, intégrez et récevez nos articles depuis nos groupes disponible sur whatsapp

🚨 DOINGBUZZ ACTUALITE
(PLEIN) DOINGBUZZ ACTUALITE (PLEIN) DOINGBUZZ ACTUALITE (PLEIN) DOINGBUZZ ACTUALITE - OFFRE D'EMPLOI - BOURSE D'ETUDES - ANNONCE -BUSINESS - GODOGODOO groupe emploi whatsapp doingbuzz -🇧🇯 Bénin- 🇧🇯 Bénin - 🇧🇯 Bénin -🇧🇯 Bénin-🇳🇪 Niger - 🇸🇳 Sénégal - 🇸🇳 Sénégal - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo 🇨🇮- Côte d'Ivoire 🇨🇮- Côte d'Ivoire 🇨🇮- Côte d'Ivoire -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun - 🇫🇷 France - 🇫🇷 France - 🇲🇱 Mali - 🇧🇫 Burkina Faso - 🇧🇫 Burkina Faso -🇬🇦 Gabon -🇬🇳 Guinéé - 🇲🇱 Mali - 🇲🇱 Mali - 🇨🇩 Congo -Pour les autres pays

NB: NE PAYEZ AUCUN FRAIS DE DOSSIERS POUR UNE OFFRE D’EMPLOI

Facebook est un géant. Tout le monde le reconnait. Mais cela n’est pas une raison pour cette entreprise Tech de la Silicon Valley d’abuser de son pouvoir. Avec ces 2 milliards d’abonnés, le réseau social devrait être plus ouvert. Au deuxième trimestre 2019, on comptait plus de 2,41 milliards d'utilisateurs actifs chaque mois et 1,59 milliard d'utilisateurs actifs chaque jour dans le monde.

Néanmoins, ses abus, ses suppressions des pages ont déjà fait beaucoup de victimes et en font sans doute tout le temps sinon tous les jours. Pour un rien, une erreur de manipulation sciemment ou pas, Facebook peut supprimer une page soi-disant que les administrateurs ont enfreint aux règles. Des fois, ce n’est plus une question de mise en garde. C’est la 'dépublication' de page directe avec des explications monotones sans possibilité de faire de vrais recours en espérant se faire écouter.

En voulant trop en faire, en essayant de trop sécuriser son espace virtuel, Facebook met des entreprises en difficultés. Des administrateurs ayant été victimes de cette pratique abusive confirment ne pas connaitre les raisons de la suppression de leurs pages. Ils rassurent ne pas avoir fait des publications à caractère obscène, haineux ou autre. Et même si c’est le cas, Facebook devrait être suffisamment clair dans ses remontrances envers les administrateurs afin que ces derniers se corrigent.

Mais comment se fait-il que le réseau social sanctionne sans raison ? Nul ne saura répondre avec exactitude si ce n’est Zuckerberg et ses compagnons de tous les jours.

Déjà, en réduisant la portée des pages Facebook, le géant étrangle silencieusement les petites entreprises qui ne cherchent qu’une petite visibilité. En quoi une entreprise en quête de visibilité pour tenter de survivre encombrerait la popularité de Facebook ?

A cette étape, le réseau social devrait faire plus dans du concret en laissant de côté les abus d’autorité. Dans un environnement concurrentiel, il devrait plutôt trouver les moyens de retenir les internautes. Mais en laissant ses algorithmes malmener les promoteurs, Facebook perdra des abonnés comme chaque année. Les alternatives attendent à la porte juste pour récupérer les abonnés déçus. « Un tient vaut mieux que deux » dit-on.

 

Vivement que Facebook et son équipe se ressaisissent pour le bien de tout le monde.

coronavirus

RECEVEZ NOTRE NEWSLETTER ET ALERTE MAIL

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à Doingbuzz et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.

Rejoignez les 91 919 autres abonnés

DOINGBUZZ TV

Ne partez pas sans partager :

Laisser votre commentaire