Actualités Etats-unis

Facebook rappelle que Donald Trump est « suspendu pour une durée indéterminée »

« Trump doit être sorti sans délai de la Maison Blanche »

 

Donald Trump est toujours banni de Facebook et Instagram. Bien que les médias sociaux aient réagi à ce qui semblait être le retour du compte Facebook de l’ancien président, Facebook affirme que rien n’a changé. La firme de Mark Zuckerberg s’est prononcé pour démentir les rumeurs qui remettent le républicain sur ses plateformes.

 

Andy Stone, responsable de la communication politique pour Facebook, a répondu aux tweets mercredi en disant : « Rien concernant le statut de la présence du président Trump sur notre plateforme n’a changé. Il reste suspendu indéfiniment ».

Trump a été suspendu « indéfiniment » de Facebook et Instagram le 7 janvier, un jour après que ses partisans aient pris d’assaut le Capitole pour tenter d’annuler les résultats de l’élection de 2020. Trump a également été banni de façon permanente de Twitter et Youtube a pris des mesures similaires, invoquant un risque permanent de violence et d’incitation.

À lire aussi :   France : un enseignant de mathématiques suspendu pour avoir soutenu les Talibans sur Facebook

Lire aussi : USA : Donald Trump abandonne son blog

« Nous pensons que les risques de permettre au président de continuer à utiliser notre service pendant cette période sont tout simplement trop importants », avait alors écrit Mark Zuckerberg, PDG de Facebook.

 

Par ailleurs, L’Oversight Board de Facebook, un organe indépendant qui a le pouvoir d’annuler les décisions relatives au contenu de Facebook et de créer des précédents pour la société, a décidé début mai que la société devait réexaminer la décision dans six mois. La décision s’applique également à Instagram, propriété de Facebook, où Trump possède un compte. M. Trump compte près de 60 millions de followers sur Facebook et Instagram.

À lire aussi :   TikTok devient l’application la plus téléchargée sur mobile devant Facebook

Lire aussi : Suite au bannissement de Trump, Twitter et Facebook perdent 51,2 milliards de dollars

« Dans les six mois suivant cette décision, Facebook doit réexaminer la sanction arbitraire qu’elle a imposée le 7 janvier et décider de la sanction appropriée », a écrit le conseil dans sa décision. « Cette pénalité doit être fondée sur la gravité de la violation et la perspective d’un préjudice futur. Elle doit également être conforme aux règles de Facebook relatives aux violations graves, qui doivent, à leur tour, être claires, nécessaires et proportionnées. »

--
Publicité 3vision-group
groupe emploi whatsapp doingbuzz> Cliquer ici pour les autres groupes👆

Abonne toi à la chaine Youtube

Laisser votre commentaire