Doingbuzz – Le pouvoir de l'information à votre portée
Exclusivité / Bongouanou: 5 militaires arrêtés dans des “Gbaka “, 17 kalachnikov emportées
27/10/2020 à 09h02 par La redaction

Un incident de nuit impliquant des militaires du Bataillon de Sécurisation de l’Est et des populations dans la région de Bongouanou a occasionné la disparition de plusieurs armes de guerre. L’armée négocie en ce moment pour récupérer lesdites armes. Que s’est-il passé dans la nuit du 25 au 26 octobre 2020 à Bongouanou ?

Selon des sources au sein de la Maréchaussée, des militaires ivoiriens au nombre de 5, venant d’Agnibilékro circulaient dans deux ” Gbaka”, dans la nuit du 25 octobre, quant ils ont été encerclés au niveau du village de Banabo dans la sous-préfecture de Bongouanou, à 20h59.

Les populations qui dorment d’un œil dans la zone depuis les affrontements à Bongouanou ont trouvé les deux véhicules ” Massa” dans lesquels circulaient ces militaires très suspects. La tension monte rapidement et l’incident part. Car en dépit de l’arrivée de la police et de la gendarmerie sur les lieux, les populations incendient les deux véhicules.

Curieusement, alors qu’ils sont exfiltrés par leurs collègues, les 5 militaires font état de ce que dans les véhicules se trouvaient des armes de guerre. Avant qu’ils n’aient le temps de les récupérer, les gendarmes et policiers sur place constatent que lesdites armes sont aux mains des populations qui sont aussi surprises de découvrir ces ” bijoux” dans des “Massa”( minibus de transport en commun) et non dans des cargos militaires.

Au total, selon une note de la gendarmerie, ce sont 17 kalachnikov et une petite caisse métallique de munitions qui ont été emportées. Mais sur place, les gendarmes et policiers ouvrent des négociations avec les notables du villages. Ainsi, à la suite de moult discussions, seuls 6 kalachnikov sont restituées.

11 kalachnikov sont donc parties dans la nature. Cela a conduit la gendarmerie dans la zone à déconseiller “ les déplacements isolés” à ses éléments dans cette zone. Plus de vigilance et de prudence ont été aussi conseillées.

Mais que faisaient des militaires dans des véhicules de transport en commun avec une vingtaine de fusils mitrailleurs de type kalachnikov en pleine nuit ? D’après la gendarmerie, ces derniers se rendaient à Bouaké pour récupérer des hommes du Bataillon d’Artillerie Sol-Sol (BASS) qui doivent sécuriser la présidentielle du 31 octobre dans le département de Bongouanou…

Ne partez pas sans partager :

Contenu sponsorisé

Doingbuzz TV

Un outil inclusif pour vendre et acheter partout au Togo.

togopapel groupe emploi whatsapp doingbuzz-🇧🇯 Bénin- 🇧🇯 Bénin - 🇧🇯 Bénin -🇧🇯 Bénin-🇳🇪 Niger - 🇸🇳 Sénégal - 🇸🇳 Sénégal - 🇸🇳 Sénégal - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo 🇨🇮- Côte d'Ivoire 🇨🇮- Côte d'Ivoire 🇨🇮- Côte d'Ivoire -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun - 🇫🇷 France - 🇫🇷 France - 🇲🇱 Mali - 🇧🇫 Burkina Faso - 🇧🇫 Burkina Faso -🇬🇦 Gabon -🇬🇳 Guinéé - 🇲🇱 Mali - 🇲🇱 Mali - 🇨🇩 Congo -Pour les autres pays

NB: NE PAYEZ AUCUN FRAIS DE DOSSIERS POUR UNE OFFRE D’EMPLOI

Plus de news

Chris Yapi révèle une grosse faute de français du ministère de l'éducation nationale

18/11/2020

Chris Yapi...

  Le ministère de l’Education nationale, de...
Ngoné Ndiaye Gueweul offre à ses fans un «Leumbeul», le jour de son anniversaire (Video)

18/11/2020

Ngoné Ndiaye...

Ngoné Ndiaye Gueweul fête son anniversaire et...
Côte d’Ivoire : des hommes armés de machettes aident la police

18/11/2020

Côte d’Ivoire :...

Refusant  la décision du président Alassane Ouattara...
Baiser entre Amy et Majib dans la série « Karma » : Marodie Tv dérape encore

18/11/2020

Baiser entre...

Des séquences qui ne reflètent pas aux...
Chelsea : A cause d’Edouard Mendy, Kepa est obligé de chercher ailleurs

18/11/2020

Chelsea :...

Bousculé par la concurrence avec le gardien...
Aubameyang ne tarit pas d’éloges au joueur sénégalais Sadio Mané

18/11/2020

Aubameyang ne...

La star du Gabon, Aubameyang, s’est exprimée...
Burkina Faso : 12 terroristes abattus

18/11/2020

Burkina Faso...

  Le terrorisme devient de plus en...
Togo/ Communiqué du Conseil des ministres de ce 18 octobre 2020

18/11/2020

Togo/ Communiqué...

Le Conseil des Ministres réuni ce 18...
Yaoundé : voici l'histoire d'un homme criblé de balles devant sa famille

18/11/2020

Yaoundé :...

  A Yaoundé, la capitale du Cameroun,...
Ferdinand  Ayité  dévoile le vrai problème du football togolais

18/11/2020

Ferdinand  Ayité...

Ferdinand Ayité dévoile le vrai problème du...
Pour être contre un 3e mandat d’Alassane Ouattara, une fille passe 3 mois en prison

18/11/2020

Pour être...

Le choix d'Alassane Ouattara de faire un...
Instagram: le Pape François like une photo s3xy

18/11/2020

Instagram: le...

Admirez une photo séduisante et sexy n'est...
Côte d’ivoire : Hamed Bakayoko rencontre le nouvel ambassadeur de France

18/11/2020

Côte d’ivoire...

Le Premier ministre de Côte d’ivoire, Hamed...
Congo: le pays proclame encore la fin de l'épidémie d'Ebola

18/11/2020

Congo: le...

En République démocratique du Congo, les populations...
Claude Le Roy en deuil

18/11/2020

Claude Le...

Le sélectionneur de l’équipe de football du...
Ouattara sur le CNT et les “bruits” de Soro: “Tous ceux qui se font des idées sur une transition, peuvent rêver. Il n’y aura pas de transition en Côte d’Ivoire”

18/11/2020

Ouattara sur...

Chacun, au sein de l’opposition en a...
Soro toujours fâché avec le président du Ghana: ” Il viole aussi la loi”

18/11/2020

Soro toujours...

Les félicitations du président ghanéen à Alassane...
Devant ses militants/ Ouattara se moque de l’opposition: “Les Ivoiriens désobéissent à la désobéissance civile”

18/11/2020

Devant ses...

Alassane Ouattara s’est bien amusé de l’impact...
USA: après 30 ans de mariage, il divorce de sa femme à cause de Joe Biden

18/11/2020

USA: après...

Un homme de 69 ans affirme avoir...
Alassane Ouattara par rapport à une transition : « Ils peuvent toujours rêver »

18/11/2020

Alassane Ouattara par rapport...

Le président de la République ivoirienne a...

Un incident de nuit impliquant des militaires du Bataillon de Sécurisation de l’Est et des populations dans la région de Bongouanou a occasionné la disparition de plusieurs armes de guerre. L’armée négocie en ce moment pour récupérer lesdites armes. Que s’est-il passé dans la nuit du 25 au 26 octobre 2020 à Bongouanou ?

Selon des sources au sein de la Maréchaussée, des militaires ivoiriens au nombre de 5, venant d’Agnibilékro circulaient dans deux ” Gbaka”, dans la nuit du 25 octobre, quant ils ont été encerclés au niveau du village de Banabo dans la sous-préfecture de Bongouanou, à 20h59.

Les populations qui dorment d’un œil dans la zone depuis les affrontements à Bongouanou ont trouvé les deux véhicules ” Massa” dans lesquels circulaient ces militaires très suspects. La tension monte rapidement et l’incident part. Car en dépit de l’arrivée de la police et de la gendarmerie sur les lieux, les populations incendient les deux véhicules.

Curieusement, alors qu’ils sont exfiltrés par leurs collègues, les 5 militaires font état de ce que dans les véhicules se trouvaient des armes de guerre. Avant qu’ils n’aient le temps de les récupérer, les gendarmes et policiers sur place constatent que lesdites armes sont aux mains des populations qui sont aussi surprises de découvrir ces ” bijoux” dans des “Massa”( minibus de transport en commun) et non dans des cargos militaires.

Au total, selon une note de la gendarmerie, ce sont 17 kalachnikov et une petite caisse métallique de munitions qui ont été emportées. Mais sur place, les gendarmes et policiers ouvrent des négociations avec les notables du villages. Ainsi, à la suite de moult discussions, seuls 6 kalachnikov sont restituées.

11 kalachnikov sont donc parties dans la nature. Cela a conduit la gendarmerie dans la zone à déconseiller “ les déplacements isolés” à ses éléments dans cette zone. Plus de vigilance et de prudence ont été aussi conseillées.

Mais que faisaient des militaires dans des véhicules de transport en commun avec une vingtaine de fusils mitrailleurs de type kalachnikov en pleine nuit ? D’après la gendarmerie, ces derniers se rendaient à Bouaké pour récupérer des hommes du Bataillon d’Artillerie Sol-Sol (BASS) qui doivent sécuriser la présidentielle du 31 octobre dans le département de Bongouanou…

Ne partez pas sans partager :

Laisser votre commentaire