Éthiopie : le chef de l’aide humanitaire arrêté pour suspicion de corruption


Video player

Le chef de l’agence humanitaire nationale éthiopienne a été arrêté mercredi pour suspicion de corruption, a rapporté l’Ethiopian Broadcasting Corporation (EBC) qui s’est adressée à la police.

Mitiku Kassa, chef de la Commission nationale de gestion des risques de catastrophe (NDRMC), une agence gouvernementale chargée de la prévention des risques et de l’assistance aux victimes, a été « arrêté par la police fédérale aujourd’hui », a rapporté EBC.
Ancien secrétaire d’État à la gestion des risques, M. Mitiku a pris la tête du NDRMC en 2015. Il a ensuite été nommé en décembre 2019 membre du Groupe de haut niveau du Secrétaire général des Nations Unies sur le déplacement interne.
Il est « soupçonné de s’associer avec le patron de l’association Elshadai à des fins de corruption », a déclaré à EBC Tadesse Ayalewe, chef adjoint de l’unité d’enquête anti-corruption de la branche criminelle de la police fédérale.
Avant son arrestation, « le suspect était sous étroite surveillance policière », a-t-il poursuivi.
« On sait que cette association Elshadai avait reçu à plusieurs reprises de la nourriture et des vêtements au profit de personnes déplacées de diverses régions » mais a ensuite vendu cette aide pour acheter une maison au suspect », a précisé le policier.
L’Éthiopie est confrontée à une crise humanitaire majeure en raison des effets cumulés des conflits – dont celui qui a éclaté dans la région septentrionale du Tigré en novembre 2020 – et d’une sécheresse sans précédent dans plusieurs régions.
Selon l’ONU, près de 26 millions de personnes, soit un peu moins d’un quart de la population du pays, ont besoin d’aide alimentaire, dont près de cinq millions de personnes déplacées.

--
groupe emploi whatsapp doingbuzz Cliquer ici pour les autres groupes👆

Laisser votre commentaire