États-Unis : la Cour suprême annule le droit à l’avortement


Video player

Vendredi 24 juin 2022, la Cour suprême des États-Unis a enterré la décision emblématique Roe v. Wade, qui garantissait aux femmes américaines le droit de se faire avorter.

Dans un tournant historique, la Cour suprême ultra-conservatrice américaine a enterré une décision qui garantissait aux femmes américaines le droit à l’avortement depuis près d’un demi-siècle, mais qui n’a jamais été adoptée par la droite religieuse. « La Constitution ne fait aucune mention de l’avortement, et aucune de ses dispositions ne protège implicitement ce droit », a écrit le juge Samuel Alito pour la majorité. Roe v. Wade était « complètement infondé depuis le début » et « doit être annulé »« .

Plutôt que de rendre l’interruption de grossesse illégale, la décision ramène les États-Unis à l’emblématique décision Roe v. Wade de 1973, lorsque chaque État était libre de l’autoriser ou non. La Cour suprême a donc donné aux 50 États américains la liberté d’interdire l’avortement sur leur sol, et la moitié d’entre eux devraient l’attraper à plus ou moins long terme. Début mai, le projet de fermeture est devenu une fuite sans précédent, déclenchant des manifestations de masse à travers le pays et une vague d’indignation de la gauche. Cette décision va à contre-courant d’une tendance internationale à libéraliser l’avortement, progressant dans les pays où l’Église catholique est encore fortement présente, notamment l’Irlande, l’Argentine, le Mexique et la Colombie.

--
groupe emploi whatsapp doingbuzz Cliquer ici pour les autres groupes👆

Laisser votre commentaire