Actualité Politique, Économie, Sport , en France et du reste
Diplomatie : les États-Unis imposent une série de sanctions à la Russie
3Vision-Group
16/04/2021 à 06h00 par Amah Joah

Le président américain Joe Biden vient d’imposer  une série de sanctions financières contre Moscou. La Russie est punie pour des présumées cyberattaques et des ingérences dans l'élection présidentielle de 2020. Ces décisions interviennent quelques jours après que le président républicain ait émis le souhait de rencontrer l’occupant du Kremlin, Vladimir Poutine.

 

Après promesse, Joe Biden passe à l’acte. Le président américain avait promis des représailles contre la Russie accusée de cyberattaques et d’ingérences dans l'élection présidentielle de 2020. Le locataire de la Maison Blanche a donc signé un décret sanctionnant 32 entités et personnes accusées d'avoir tenté d'influencer au nom de la Russie le dernier scrutin présidentiel américain.

Lire aussi : Une photo du fils de Joe Biden quasi-nu avec des prostituées fait jaser la toile

Ces sanctions américaines visent également six (06) sociétés russes de haute technologie qui auraient soutenu des cyberattaques menées contre les États-Unis. La punition décrétée par Joe Biden s’étend également sur d’autres horizons. Les représailles interdisent également aux banques américaines d'acheter directement de la dette russe que Moscou émettra à partir du mois de juin. Le décret autorise l’expulsion de dix fonctionnaires de l'ambassade de Russie à Washington.

 

Mardi 13 avril dernier lors d’une conversation, le président des USA avait prévenu son homologue Vladimir Poutine de la prise de ces lourdes sanctions sans aller dans les détails. Maintenant qu’il a tenu à sa promesse, le Kremlin ne compte pas rester les bras croisés. Les autorités russes dénoncent l’agressivité de la Maison Blanche et promettent une réponse « inévitable ».

Lire aussi : Joe Biden : Vladimir Poutine est un « tueur sans âme »

Par ailleurs, les sanctions américaines à l’encontre de la Russie donnent un mauvais avant-goût des discussions que Joe Biden envisagent d’avoir avec son homologue russe. Selon la porte-parole du ministère russe des Affaires étrangères Maria Zakharova, le comportement du président des USA ne montre aucune volonté de normalisation des relations entre son pays et la Russie.

« Lors d'une conversation téléphonique avec le président de la Russie, @Joe Biden a exprimé son intérêt pour la normalisation des relations #RussiaUS, mais les actions de l'administration actuelle suggèrent le contraire. Les États-Unis ne sont pas prêts à accepter la réalité objective d'un monde #multipolaire », a-t-elle tweeté.

 

Avec Rfi

Vous êtes sur whatsapp,intégrez et recevez nos articles depuis nos groupes disponible sur le whatsapp

Groupe Emploi Whatsapp Doingbuzz

Cliquer ici 👆

RECEVEZ NOTRE NEWSLETTER ET ALERTE MAIL

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à Doingbuzz et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.

Rejoignez les 53 451 autres abonnés


Abonnez toi à Doingbuzz Tv sur Youtube

--

DOINGBUZZ TV

Ne partez pas sans partager :
togopapel APPLICATION MOBILE  ABONNEZ à Google news

Le président américain Joe Biden vient d’imposer  une série de sanctions financières contre Moscou. La Russie est punie pour des présumées cyberattaques et des ingérences dans l'élection présidentielle de 2020. Ces décisions interviennent quelques jours après que le président républicain ait émis le souhait de rencontrer l’occupant du Kremlin, Vladimir Poutine.

 

Après promesse, Joe Biden passe à l’acte. Le président américain avait promis des représailles contre la Russie accusée de cyberattaques et d’ingérences dans l'élection présidentielle de 2020. Le locataire de la Maison Blanche a donc signé un décret sanctionnant 32 entités et personnes accusées d'avoir tenté d'influencer au nom de la Russie le dernier scrutin présidentiel américain.

Lire aussi : Une photo du fils de Joe Biden quasi-nu avec des prostituées fait jaser la toile

Ces sanctions américaines visent également six (06) sociétés russes de haute technologie qui auraient soutenu des cyberattaques menées contre les États-Unis. La punition décrétée par Joe Biden s’étend également sur d’autres horizons. Les représailles interdisent également aux banques américaines d'acheter directement de la dette russe que Moscou émettra à partir du mois de juin. Le décret autorise l’expulsion de dix fonctionnaires de l'ambassade de Russie à Washington.

 

Mardi 13 avril dernier lors d’une conversation, le président des USA avait prévenu son homologue Vladimir Poutine de la prise de ces lourdes sanctions sans aller dans les détails. Maintenant qu’il a tenu à sa promesse, le Kremlin ne compte pas rester les bras croisés. Les autorités russes dénoncent l’agressivité de la Maison Blanche et promettent une réponse « inévitable ».

Lire aussi : Joe Biden : Vladimir Poutine est un « tueur sans âme »

Par ailleurs, les sanctions américaines à l’encontre de la Russie donnent un mauvais avant-goût des discussions que Joe Biden envisagent d’avoir avec son homologue russe. Selon la porte-parole du ministère russe des Affaires étrangères Maria Zakharova, le comportement du président des USA ne montre aucune volonté de normalisation des relations entre son pays et la Russie.

« Lors d'une conversation téléphonique avec le président de la Russie, @Joe Biden a exprimé son intérêt pour la normalisation des relations #RussiaUS, mais les actions de l'administration actuelle suggèrent le contraire. Les États-Unis ne sont pas prêts à accepter la réalité objective d'un monde #multipolaire », a-t-elle tweeté.

 

Avec Rfi

Vous êtes sur whatsapp,intégrez et recevez nos articles depuis nos groupes disponible sur le whatsapp

Groupe Emploi Whatsapp Doingbuzz

Cliquer ici 👆

RECEVEZ NOTRE NEWSLETTER ET ALERTE MAIL

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à Doingbuzz et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.

Rejoignez les 53 451 autres abonnés


Abonnez toi à Doingbuzz Tv sur Youtube

--

DOINGBUZZ TV

Ne partez pas sans partager :

Laisser votre commentaire