Voici comment les espaces verts impactent notre santé mentale


Video player

L’urbanisation est la tendance dominante dans le monde entier et ce, depuis un certain temps déjà. Le nombre de personnes vivant en milieu urbain a quadruplé au cours des 60 dernières années dans le monde. Selon les rapports, en 2020, 52,6 % de la population totale du monde sera constituée de citadins, contre 34 % en 1960. La santé et le bien-être de ses habitants constituent peut-être l’atout le plus important d’une ville. Pourtant, la plupart des habitants des villes souffrent d’infrastructures de logement et de transport inadéquates, d’un mauvais assainissement, d’un manque de gestion des déchets, d’une dégradation de la qualité de l’air, de la pollution sonore et de l’eau, de la contamination des sols et d’un manque d’espaces verts ouverts pour faire de l’exercice, marcher, faire du vélo et mener une vie active. Par conséquent, ces villes deviennent des épicentres de maladies non transmissibles (MNT) et d’épidémies. Les personnes vivant dans ces zones sont associées à des taux plus élevés de problèmes de santé physique et mentale.

Les rapports d’Urban Design and Mental Health (UD/MH) indiquent que les personnes qui vivent en milieu urbain présentent un risque de dépression supérieur de près de 40 %, un risque de schizophrénie doublé, un risque d’anxiété supérieur de plus de 20 %, sans compter l’isolement, la solitude et le stress. Bien qu’il existe une pression justifiée pour construire plus de logements, cette pression ne devrait pas ignorer les avantages des espaces verts, non seulement pour l’esthétique ou la biodiversité, mais aussi pour une meilleure santé. Les parcs, les espaces verts et les cours d’eau sont des espaces publics importants dans la plupart des villes. Ils offrent des solutions aux effets de l’urbanisation rapide et non durable sur la santé et le bien-être.

Les espaces verts et leur importance pour la santé mentale

La pandémie actuelle a changé notre regard sur la nature et son importance pour notre bien-être. Le professeur Scott C. Brown, spécialiste de l’environnement à l’université de Miami, en Floride, a passé des années à étudier l’aménagement des villes et des banlieues ainsi que la santé et le bien-être des habitants. Selon lui, « la verdure réduit les risques de maladies liées à l’obésité, comme le diabète et l’hypertension, ainsi que les risques de dépression et même d’Alzheimer. » D’autres chercheurs ont constaté que les personnes qui vivent et ont grandi dans un espace avec moins de verdure avaient un risque accru de 55 % de développer des troubles psychiatriques tels que l’anxiété, la dépression et la toxicomanie. Les environnements verts restaurent la capacité de concentration et aident à être créatif. Il est prouvé que l’accès à la nature améliore également le sommeil, réduit les émotions négatives, accroît le bonheur, favorise les interactions sociales et offre un lieu d’activités physiques pour un mode de vie sain.

Les enfants et les espaces verts

Passer du temps dans la nature est très bénéfique pour les enfants. Avec l’évolution des temps, les enfants élevés en milieu urbain ont pris l’habitude de rester à l’intérieur. Ils n’ont accès qu’à très peu d’espaces verts et présentent donc un risque 20 % plus élevé de développer un trouble de l’anxiété et 40 % plus élevé d’être confrontés à des troubles de l’humeur. Plus d’espaces verts permettent aux enfants d’être à l’extérieur, loin de l’exposition constante aux ordinateurs, aux écrans de LED et de smartphones, et d’être physiquement actifs. Cela renforce également leur curiosité et stimule leur envie d’explorer et de découvrir leur environnement, active leurs sens, renforce leur confiance en eux, les rend moins anxieux et plus concentrés, et est extrêmement bénéfique pour leur santé physique et mentale globale.

Adultes, personnes âgées et espaces verts

Pour les adultes et les personnes âgées, les espaces verts jouent également un rôle important. Il ne fait aucun doute que la génération plus âgée croit davantage à la socialisation que la jeune génération. Faire des promenades le matin ou le soir est généralement une routine pour eux. Les liens sociaux ainsi créés lorsqu’ils sont dehors à marcher, à faire du vélo, de l’exercice ou du sport, contribuent à améliorer leur santé.

Notre mode de vie n’a cessé d’évoluer au cours des dernières années. Les lieux où nous vivons, l’environnement dans lequel nous passons notre temps changent à un rythme effréné. Dans un environnement aussi volatile, notre lien avec la nature dépend du verdissement urbain et de notre accès à celui-ci. Les parcs, les arbres, l’environnement naturel et les espaces verts sont non seulement cruciaux pour notre santé physique et mentale, mais ils sont également importants dans la lutte actuelle contre le changement climatique.

Quel est ton avis sur le site ?

View Results

loading - Voici comment les espaces verts impactent notre santé mentale Loading ...
--
groupe emploi whatsapp doingbuzz Cliquer ici pour les autres groupes👆

Laisser votre commentaire