En difficulté, ils ont vendu l’enfant : 250 $ prépayés

Un couple a vendu ses enfants pour qu’ils n’aient pas faim dans la ville d’Herat, en Afghanistan. L’acheteur a promis d’élever des enfants pour que son fils se marie plus tard.

Face à la pauvreté, certaines personnes cherchent désespérément à survivre.

Un couple a décidé de vendre leur petite fille pour survivre. La famille du bébé a reçu une avance de 250 $, ce qui est suffisant pour subvenir aux besoins du bébé pendant plusieurs mois. L’argent restant sera remis à la famille après avoir récupéré les enfants lorsqu’ils pourront marcher.

Le sort du peuple afghan est dû au ralentissement économique mondial causé par le covid-19. Face à cette pandémie, environ 40% des fonds étrangers couvrant le PIB ont été annulés.

Avec la deuxième arrivée des talibans, l’effondrement récent du gouvernement afghan a également apporté de l’instabilité à la population.

En galère, ils vendent leur bébé: une avance de 250 dollars remise

Selon les médias, dans les mêmes circonstances, 8 enfants de Kaboul sont morts de faim.

Ces enfants sont membres d’une famille dont le père est décédé d’un cancer et la mère a souffert d’une maladie cardiaque.

« Les enfants ont tellement faim qu’ils ne peuvent pas se dégourdir les jambes », a déclaré un missionnaire de la mosquée qui a retrouvé les corps des enfants. Chacun a trouvé sa propre façon de faire face à l’instabilité.

Dans le même contexte, un couple gabonais a décidé de baptiser leur nouveau-né Ali Bongo afin de bénéficier des faveurs du président de la République gabonaise et de sortir de la pauvreté.

--
groupe emploi whatsapp doingbuzz Cliquer ici pour les autres groupes👆

Laisser votre commentaire