Doingbuzz – Le pouvoir de l'information à votre portée
« En 7ans, Macky Sall a emprunté 6000 milliards » dixit Mamadou Lamine Diallo
31/10/2019 à 16h29 par Le Boy

Le leader du Mouvement Tekki, dans sa publication de la semaine dite « Questekki » continue de faire des révélations sur la gestion du Président sénégalais  Macky Sall.

 

 

« Alors que Timis Corporation s’accapare de 6000 milliards de notre gaz naturel selon la BBC, Macky Sall a depuis 7 ans emprunté environ 6000 milliards de FCFA et accumulé plus de 1000 milliards d’arriérés intérieurs », c’est le constat fait par  Mamadou Lamine Diallo, Président du mouvement Tekki dans le débat économique « Questekki » 170 du mardi 29 octobre 2019.

 

« Sur ces 6000, il y a en gros  2000 milliards d’investissements utiles (ex l’assainissement de Dalifort), 2000 milliards d’investissements mal orientés (ex Centre Abdou Diouf) et 2000 milliards évanouis dans la corruption et les flux financiers illicites », détaille le député.

 

Avant de préciser : « De guerre lasse après mes alertes et le courrier adressé à Christine Lagarde l’ex DG du FMI, Macky Sall a fini par reconnaître qu’il a accumulé des arriérés intérieurs. C’est cela le fond de son accord avec le FMI qui sera confirmé après le passage en force de la loi de finances rectificative à l’Assemblée ».

 

Toujours selon Lamine Diallo, la  gestion économique du pays a conduit à l’ajustement structurel fondé sur des projets d’investissements massifs et source de corruption notamment avec la technique des offres spontanées.

 

« Macky Sall a échoué et ses ministres collaborateurs ne s’en sortent pas avec la cacophonie de la gestion de la république. Alors il est temps de rétablir le poste de Premier Ministre.

Si l’intellectuel Senghor dans un Sénégal de 5 millions d’habitants et d’un régime de parti unique a été obligé après 7ans de créer le poste de Premier Ministre confié à Abdou Diouf en 1970, c’est parce que c’était nécessaire. Pour limiter les dégâts dans la gouvernance de notre pays, il faut avoir le courage Monsieur Macky Sall de revenir en arrière », a-t-il-conclu.

 

Ne partez pas sans partager :

Contenu sponsorisé

Doingbuzz TV

Un outil inclusif pour vendre et acheter partout au Togo.

togopapel groupe emploi whatsapp doingbuzz-🇧🇯 Bénin- 🇧🇯 Bénin - 🇧🇯 Bénin -🇧🇯 Bénin-🇳🇪 Niger - 🇸🇳 Sénégal - 🇸🇳 Sénégal - 🇸🇳 Sénégal - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo 🇨🇮- Côte d'Ivoire 🇨🇮- Côte d'Ivoire 🇨🇮- Côte d'Ivoire -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun - 🇫🇷 France - 🇫🇷 France - 🇲🇱 Mali - 🇧🇫 Burkina Faso - 🇧🇫 Burkina Faso -🇬🇦 Gabon -🇬🇳 Guinéé - 🇲🇱 Mali - 🇲🇱 Mali - 🇨🇩 Congo -Pour les autres pays

NB: NE PAYEZ AUCUN FRAIS DE DOSSIERS POUR UNE OFFRE D’EMPLOI

Le leader du Mouvement Tekki, dans sa publication de la semaine dite « Questekki » continue de faire des révélations sur la gestion du Président sénégalais  Macky Sall.

 

 

« Alors que Timis Corporation s’accapare de 6000 milliards de notre gaz naturel selon la BBC, Macky Sall a depuis 7 ans emprunté environ 6000 milliards de FCFA et accumulé plus de 1000 milliards d’arriérés intérieurs », c’est le constat fait par  Mamadou Lamine Diallo, Président du mouvement Tekki dans le débat économique « Questekki » 170 du mardi 29 octobre 2019.

 

« Sur ces 6000, il y a en gros  2000 milliards d’investissements utiles (ex l’assainissement de Dalifort), 2000 milliards d’investissements mal orientés (ex Centre Abdou Diouf) et 2000 milliards évanouis dans la corruption et les flux financiers illicites », détaille le député.

 

Avant de préciser : « De guerre lasse après mes alertes et le courrier adressé à Christine Lagarde l’ex DG du FMI, Macky Sall a fini par reconnaître qu’il a accumulé des arriérés intérieurs. C’est cela le fond de son accord avec le FMI qui sera confirmé après le passage en force de la loi de finances rectificative à l’Assemblée ».

 

Toujours selon Lamine Diallo, la  gestion économique du pays a conduit à l’ajustement structurel fondé sur des projets d’investissements massifs et source de corruption notamment avec la technique des offres spontanées.

 

« Macky Sall a échoué et ses ministres collaborateurs ne s’en sortent pas avec la cacophonie de la gestion de la république. Alors il est temps de rétablir le poste de Premier Ministre.

Si l’intellectuel Senghor dans un Sénégal de 5 millions d’habitants et d’un régime de parti unique a été obligé après 7ans de créer le poste de Premier Ministre confié à Abdou Diouf en 1970, c’est parce que c’était nécessaire. Pour limiter les dégâts dans la gouvernance de notre pays, il faut avoir le courage Monsieur Macky Sall de revenir en arrière », a-t-il-conclu.

 

Ne partez pas sans partager :

Laisser votre commentaire