Le pouvoir de l'information à votre portée sur doingbuzz.com
Elections 2020: Paul Biya trahi
15/12/2019 à 09h17 par La redaction

Comment le Rdpc a ignoré les prescriptions de son président national, notamment celle relative à la promotion de nouvelles figures.
Le renouvellement ou plutôt le rajeunissement de la classe politique devrait, au terme des investitures des candidats du Rassemblement démocratique du peuple camerounais (Rdpc) pour les législatives et municipales du 09 février 2020, rentrer immédiatement dans le livre d’or des vœux pieux du président de la République, Paul Biya.

En sa qualité de président national, il a, dans une circulaire datée du 17 novembre, clairement recommandé au secrétaire général du comité central de son parti et aux responsables des commissions de présélection et d’investiture, d’«encourager l’émergence de nouvelles figures, notamment dans les cas mettant en concurrence des camarades bénéficiant de la retraite parlementaire ».

Objectif poursuivi par l’homme du 06 novembre 1982 : « arrimer le parti aux évolutions démographiques et sociologiques de notre pays ». Dans cette logique, les députés ayant été élus trois fois (ou plus) sous la bannière du Rdpc devaient s’éclipser au profit de candidats plus jeunes et des femmes. Cette prescription était davantage valable dans les cas où il devait exister une ou des listes concurrentes à celle du candidat sortant.

Mais le constat clair qui se dégage à la suite de la publication par Elections Cameroon (Elecam) de la liste des candidats au double scrutin de février prochain est que, en dehors de quelques cooptations sur fond de règlements de comptes lors du choix de candidats à la députation, la circulaire de Paul Biya a été ostensiblement bafouée. La plupart des députés concernés par la fameuse retraite parlementaire ont été à nouveau investis et devraient, sans trop d’efforts, être réélus pour les cinq prochaines années.

Ainsi de Cavaye Yeguié Djibril, député depuis 1970 et président de l’Assemblée nationale depuis 1992 ; de Jean Bernard Ndongo Essomba, le tout-puissant président du groupe parlementaire Rdpc, élu pour la première fois en 1997. Il y a déjà passé 22 ans comme Roger Nkodo Dang, l’actuel président du Parlement panafricain, Haman Tchiouto, rapporteur de la commission des lois constitutionnelles, ou encore Hamadou Sali (Diamaré) et Isabelle Silikam Manamourou (Mayo-Danay Est), dans l’Extrême-Nord.

Promesse de campagne

Vice-président de la chambre basse du Parlement, Hi-larion Etong est député de la Haute Sanaga (Centre) depuis 1992. Il y a passé le même nombre d’années que Théophile Baoro (Adamaoua) et Jean Gonondo (Extrême-Nord). La vice-présidente de cette institution, Emilia Monjowa Lifaka, la présidente de la commission des finances et du budget, Rosette Ayayi, le questeur Kamsouloum Abba Kabir (Logone et Chari), Marie-Rose Nguini Effa (Mefou et Akono) ou encore Jean-Claude Feutheu (Ndé), qui comptaient tous trois mandats, s’en sont eux aussi tirés à bon compte.

Avec ce rajeunissement manqué de l’Assemblée nationale, le Rdpc semble s’opposer à la concrétisation de la promesse de campagne de son président national d’insérer davantage la jeunesse dans les sphères de décisions. Fraîchement réélu au terme de la présidentielle du 07 octobre 2018, Paul Biya avait demandé à ses jeunes compatriotes de ne pas perdre espoir et juré avoir compris leur aspiration profonde « à des changements qui [leur] ouvrent les portes de l’avenir et permettent [leur] plein épanouissement ». Il est vrai, lui-même aurait dû faire échec aux conservateurs en prescrivant clairement la mise à l’écart systématique des fossiles.

RECEVEZ NOTRE NEWSLETTER ET ALERTE MAIL

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à Doingbuzz et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.

Rejoignez les 71 914 autres abonnés

DOINGBUZZ TV

Ne partez pas sans partager :

Vous êtes sur whatsapp, intégrez et récevez nos articles depuis nos groupes disponible sur whatsapp

🚨 DOINGBUZZ ACTUALITE
(PLEIN) DOINGBUZZ ACTUALITE (PLEIN) DOINGBUZZ ACTUALITE (PLEIN) DOINGBUZZ ACTUALITE groupe emploi whatsapp doingbuzz-🇧🇯 Bénin- 🇧🇯 Bénin - 🇧🇯 Bénin -🇧🇯 Bénin-🇳🇪 Niger - 🇸🇳 Sénégal - 🇸🇳 Sénégal - 🇸🇳 Sénégal - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo 🇨🇮- Côte d'Ivoire 🇨🇮- Côte d'Ivoire 🇨🇮- Côte d'Ivoire -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun - 🇫🇷 France - 🇫🇷 France - 🇲🇱 Mali - 🇧🇫 Burkina Faso - 🇧🇫 Burkina Faso -🇬🇦 Gabon -🇬🇳 Guinéé - 🇲🇱 Mali - 🇲🇱 Mali - 🇨🇩 Congo -Pour les autres pays

NB: NE PAYEZ AUCUN FRAIS DE DOSSIERS POUR UNE OFFRE D’EMPLOI

Comment le Rdpc a ignoré les prescriptions de son président national, notamment celle relative à la promotion de nouvelles figures.
Le renouvellement ou plutôt le rajeunissement de la classe politique devrait, au terme des investitures des candidats du Rassemblement démocratique du peuple camerounais (Rdpc) pour les législatives et municipales du 09 février 2020, rentrer immédiatement dans le livre d’or des vœux pieux du président de la République, Paul Biya.

En sa qualité de président national, il a, dans une circulaire datée du 17 novembre, clairement recommandé au secrétaire général du comité central de son parti et aux responsables des commissions de présélection et d’investiture, d’«encourager l’émergence de nouvelles figures, notamment dans les cas mettant en concurrence des camarades bénéficiant de la retraite parlementaire ».

Objectif poursuivi par l’homme du 06 novembre 1982 : « arrimer le parti aux évolutions démographiques et sociologiques de notre pays ». Dans cette logique, les députés ayant été élus trois fois (ou plus) sous la bannière du Rdpc devaient s’éclipser au profit de candidats plus jeunes et des femmes. Cette prescription était davantage valable dans les cas où il devait exister une ou des listes concurrentes à celle du candidat sortant.

Mais le constat clair qui se dégage à la suite de la publication par Elections Cameroon (Elecam) de la liste des candidats au double scrutin de février prochain est que, en dehors de quelques cooptations sur fond de règlements de comptes lors du choix de candidats à la députation, la circulaire de Paul Biya a été ostensiblement bafouée. La plupart des députés concernés par la fameuse retraite parlementaire ont été à nouveau investis et devraient, sans trop d’efforts, être réélus pour les cinq prochaines années.

Ainsi de Cavaye Yeguié Djibril, député depuis 1970 et président de l’Assemblée nationale depuis 1992 ; de Jean Bernard Ndongo Essomba, le tout-puissant président du groupe parlementaire Rdpc, élu pour la première fois en 1997. Il y a déjà passé 22 ans comme Roger Nkodo Dang, l’actuel président du Parlement panafricain, Haman Tchiouto, rapporteur de la commission des lois constitutionnelles, ou encore Hamadou Sali (Diamaré) et Isabelle Silikam Manamourou (Mayo-Danay Est), dans l’Extrême-Nord.

Promesse de campagne

Vice-président de la chambre basse du Parlement, Hi-larion Etong est député de la Haute Sanaga (Centre) depuis 1992. Il y a passé le même nombre d’années que Théophile Baoro (Adamaoua) et Jean Gonondo (Extrême-Nord). La vice-présidente de cette institution, Emilia Monjowa Lifaka, la présidente de la commission des finances et du budget, Rosette Ayayi, le questeur Kamsouloum Abba Kabir (Logone et Chari), Marie-Rose Nguini Effa (Mefou et Akono) ou encore Jean-Claude Feutheu (Ndé), qui comptaient tous trois mandats, s’en sont eux aussi tirés à bon compte.

Avec ce rajeunissement manqué de l’Assemblée nationale, le Rdpc semble s’opposer à la concrétisation de la promesse de campagne de son président national d’insérer davantage la jeunesse dans les sphères de décisions. Fraîchement réélu au terme de la présidentielle du 07 octobre 2018, Paul Biya avait demandé à ses jeunes compatriotes de ne pas perdre espoir et juré avoir compris leur aspiration profonde « à des changements qui [leur] ouvrent les portes de l’avenir et permettent [leur] plein épanouissement ». Il est vrai, lui-même aurait dû faire échec aux conservateurs en prescrivant clairement la mise à l’écart systématique des fossiles.

RECEVEZ NOTRE NEWSLETTER ET ALERTE MAIL

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à Doingbuzz et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.

Rejoignez les 71 914 autres abonnés

DOINGBUZZ TV

Ne partez pas sans partager :