...

Ecoles coraniques : Amnesty exhorte le Sénégal à lutter contre les abus


De nombreux enfants des écoles coraniques du Sénégal sont confrontés à de multiples abus ainsi qu’à l’exploitation financière par la mendicité forcée, a accusé Amnesty International lundi.

Dans ce pays à majorité musulmane où les chefs religieux exercent une large influence sociale et politique, les enfants pauvres ont longtemps été confiés à des écoles coraniques, appelées daaras, pour leur éducation.

Amnesty a estimé dans un rapport que des dizaines de milliers d’étudiants – connus sous le nom de « talibés » – « sont obligés de mendier » dans le cadre d’un système visant à apporter un revenu aux enseignants.

Ils souffrent également de problèmes de santé tels que la malnutrition, les maladies de la peau et ont souvent « d’énormes abcès dans la bouche » dus à l’insalubrité et au manque de soins.

Les étudiants « sont également confrontés à des abus de la part de certains maîtres coraniques et de leurs assistants », a déclaré le groupe de défense des droits dans le rapport.

Les enseignants ont déclaré à Amnesty que « l’enchaînement est une pratique courante, en particulier pour les fugueurs, afin d’empêcher leur fuite ».

En janvier dernier, un élève de 10 ans est décédé des suites de ses blessures dans la ville centrale du quartier Lansar de Touba après que son professeur l’ait battu pour ne pas avoir étudié la leçon du jour.

👉Rejoindre groupe d'actualités sur Whatsapp

Bien qu’il n’y ait pas de statistiques officielles, les estimations suggèrent qu’il y a plus de 2 000 daaras avec près de 200 000 talibés.

Un nouveau projet de loi sur le statut du daara qui vise à intégrer les écoles coraniques dans le système éducatif national se heurte à une vive opposition de la part de certains maîtres coraniques qui y voient « une attaque anti-islamique », selon Amnesty.

« Un important projet de code de l’enfant reste également bloqué en raison de la pression des milieux conservateurs », a-t-il ajouté.

Lire aussi : 5 conseils cruciaux pour les entrepreneurs Fintech

« Face à la souffrance de nombreux enfants talibés, nous appelons les autorités à agir avec force en adoptant le projet de code de l’enfant et la loi portant statut des ‘daara' », a dit Seydi Gassama, directeur exécutif de la section Sénégal d’Amnesty International.

Les autorités ont lancé ces dernières années plusieurs opérations pour sauver les enfants des rues, y compris les élèves fréquentant les écoles.

Le président sénégalais Macky Sall a tenu une réunion avec des maîtres coraniques influents le mois dernier où certains ont demandé la libération de « dizaines » de collègues emprisonnés pour avoir abusé d’élèves.

 

Avec Africanews

👉 Cliquer ici pour rejoindre groupe d'actualités sur Whatsapp

Cristiano Ronaldo est-il fini?

View Results

Chargement ... Chargement ...
👉 Rejoindre le groupe Télégram d'information d'actualité
👉Rejoindre le groupe Télégram d'offre d'emploi & Bourses d'études
👉Vendez vos produits et vos services sur Togopapel
👉 3Vision-Group Agence Web:Création & Hébergment de Site internet, Appli Mobile , Community Manager , Seo Referencement`