Doingbuzz – Le pouvoir de l'information à votre portée
Dubaï : le cheikh Mohammed a fait enlever ses filles et menacé sa femme
06/03/2020 à 20h33 par La redaction

Enlèvement, retour forcé, torture et intimidation. Ce sont là les accusations qui pèsent sur l’émir de Dubaï, le cheikh Mohammed Bin Rashid Al-Maktoum.

Suite à une affaire très médiatisée qui a débuté il y a huit mois, la justice britannique a publié jeudi un jugement d’établissement des faits (FFJ) en faveur de la princesse Haya Bint Al-Hussain qui a fui Dubaï l’année dernière, avec ses deux enfants, parce qu’elle craignait pour sa vie.

Le cheikh Mohammed avait essayé, sans succès, de garder le jugement hors du domaine public mais son appel a été rejeté après que l’affaire a été jugée d’intérêt public.

Dans une déclaration après la publication des jugements, le Cheikh Mohammed a déclaré « En tant que chef du gouvernement, je n’ai pas pu participer au processus d’enquête de la cour. Cela a conduit à la publication d’un jugement d’établissement des faits qui ne présente inévitablement qu’une seule version des faits. »

Il a insisté sur le fait qu’il s’agit d’une affaire privée. « Je demande que les médias respectent la vie privée de nos enfants et ne s’immiscent pas dans leur vie au Royaume-Uni », a-t-il déclaré.

Jeunes femmes privées de liberté

Après avoir entendu de nombreuses déclarations de témoins pendant un certain temps, le tribunal a conclu que le cheikh Mohammed était coupable de l’enlèvement et du retour forcé de deux de ses filles.

Sheikha Shamsa a fui leur maison située dans le Surrey en Grande Bretagne en 2000, mais elle a ensuite été enlevée dans le Cambridgeshire par des agents du Sheikh. Ceux-ci l’aurait injecté un sédatif avant de la renvoyée de force à Dubaï où elle reste en captivité. Une demande de la police du Cambridgeshire de se rendre à Dubaï pour enquêter sur son enlèvement a été rejetée.

Sheikha Latifa a tenté à deux reprises de fuir la famille de son père, en 2002 et 2018, mais sans succès. Après la première tentative, elle a été emprisonnée par son père à Dubaï pendant plus de trois ans. Lors de la seconde tentative, elle a été enlevée en mer au large des côtes indiennes et renvoyée de force à Dubaï, où elle est toujours assignée à résidence. Le juge a trouvé crédibles les allégations de sévices physiques graves ou torture formulées par Latifa dans une vidéo publique.

La princesse Haya de Jordanie, 45 ans, fille du feu roi Hussain et ancienne cavalière olympique, a épousé le cheikh Mohammed de Dubaï, 70 ans, en 2004, devenant ainsi la sixième et plus jeune de ses épouses. Ils ont deux enfants, âgés de 7 et 11 ans.

Au départ, elle a cru à ses explications sur ce qui était arrivé aux deux princesses, à savoir qu’elles avaient été « sauvées » et qu’elles étaient désormais en sécurité avec la famille.

Mais début 2019, la princesse Haya est devenue méfiante et a fait part de ses inquiétudes. Elle avait également entamé une liaison adultère avec son garde du corps britannique.

Une série d’intimidation par les agents du Cheikh Mohammed a commencé et le tribunal a appris qu’un pistolet avait été placé à deux reprises sur son oreiller avec le cran de sûreté enlevé. Ils avaient également menacé de la transférer dans une prison isolée dans le désert.

Le juge a statué que « le père a donc agi d’une manière qui, depuis la fin de 2018, vise à intimider et à effrayer la mère, et qu’il a engagé d’autres personnes à le faire en son nom. »

Un énorme embarras

En avril 2019, la princesse Haya s’est enfuie en Grande-Bretagne, emmenant ses deux enfants avec elle. Elle craignait pour sa vie et celles de ses enfants. En mai 2019, elle a déclaré qu’il lui avait dit : « Vous ne serez jamais en sécurité en Angleterre. »

Le tribunal a appris que le Cheikh avait utilisé ses contacts avec les médias pour générer une série d’articles négatifs sur la Princesse Haya, dont beaucoup étaient « fausses. »

Ces jugements, et les allégations constituent clairement un énorme embarras personnel pour le Cheikh Mohammed Al-Maktoum. Il n’est donc pas surprenant que son équipe juridique ait fait de son mieux pour les cacher du public.

Crédit photo : rnz

RECEVEZ NOTRE NEWSLETTER ET ALERTE MAIL

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à Doingbuzz et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.

Rejoignez les 83 505 autres abonnés

Ne partez pas sans partager :

Contenu sponsorisé

DOINGBUZZ TV

Partagez l'opportunité que représente la plateforme Togopapel.com autour de vous.
Le site de petites annonces 100% gratuit et togolais est un outil inclusif pour vendre et acheter partout au Togo.

togopapel
WHATSAPP:

Vous êtes sur whatsapp, intégrez et récevez nos articles depuis nos groupes disponible sur whatsapp

🚨 DOINGBUZZ ACTUALITE
(PLEIN) DOINGBUZZ ACTUALITE(PLEIN) DOINGBUZZ ACTUALITE (PLEIN) DOINGBUZZ ACTUALITE (PLEIN) DOINGBUZZ ACTUALITE .
groupe emploi whatsapp doingbuzz-🇧🇯 Bénin- 🇧🇯 Bénin - 🇧🇯 Bénin -🇧🇯 Bénin-🇳🇪 Niger - 🇸🇳 Sénégal - 🇸🇳 Sénégal - 🇸🇳 Sénégal - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo 🇨🇮- Côte d'Ivoire 🇨🇮- Côte d'Ivoire 🇨🇮- Côte d'Ivoire -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun - 🇫🇷 France - 🇫🇷 France - 🇲🇱 Mali - 🇧🇫 Burkina Faso - 🇧🇫 Burkina Faso -🇬🇦 Gabon -🇬🇳 Guinéé - 🇲🇱 Mali - 🇲🇱 Mali - 🇨🇩 Congo -Pour les autres pays

NB: NE PAYEZ AUCUN FRAIS DE DOSSIERS POUR UNE OFFRE D’EMPLOI

Plus de news

Drame au Bénin : Plus de 800 motos neuves calcinées

13/10/2020

Drame au...

Grosse perte pour des propriétaires d’une boutique...
Togo : un maire vient d'être destitué

12/10/2020

Togo :...

  C'est une première depuis le début...
Au chômage, malgré trois Masters ce jeune homme émeut la toile

12/10/2020

Au chômage,...

Malgré un parcours académique, très riche, Bamba...
Affi N'guessan : "Là où c'est calé, nous allons décaler"

12/10/2020

Affi N’guessan...

« Là où c'est bouclé, nous allons...
Nécrologie: Décès de l’acteur Simon Pierre Nikiema dit BRIGA

12/10/2020

Nécrologie: Décès...

« Briga » de son vrai nom Simon Pierre...
L'opposition ivoirienne appelle l'ONU au secours

12/10/2020

L’opposition ivoirienne...

  Les membres de l'opposition ivoirienne se...
Faure Gnassingbé a présidé son premier séminaire gouvernemental

12/10/2020

Faure Gnassingbé...

Faure Gnassingbé, le père de la nation...
Soumaïla Cissé, prochain Président malien ?

12/10/2020

Soumaïla Cissé,...

Six mois après son kidnapping, le leader...
Côte d'Ivoire : Hamed Bakayoko vient d'avoir son doctorat

12/10/2020

Côte d’Ivoire...

Félicitations au Premier ministre pour ce nouveau...
Murielle Ahouré nommée ambassadrice nationale de l’UNICEF

12/10/2020

Murielle Ahouré...

La championne du monde s’engage pour l’éducation...
Malcolm X : un de ses assassins révèle le motif du meurtre-Vidéo

12/10/2020

Malcolm X...

Malcolm X s’exprimait lors d’une manifestation de...
Côte d'Ivoire : Debordo Leekunfa se prononce sur la situation sociopolitique

12/10/2020

Côte d’Ivoire...

  La tension sociopolitique qui sévit en...
Côte d’ivoire: ”Nous sommes prêts à mourir pour notre pays…”, les vérités d’Amon Tanoh à Alassane Ouattara

12/10/2020

Côte d’ivoire:...

S’il y a un homme dont le...
10 choses que vous ne saviez (peut-être) pas sur Osama Ben Laden

12/10/2020

10 choses...

Cela fait quatre ans qu’une opération du...
Le Sénégal veut inscrire son traditionnel ”Thiébou dieune” au patrimoine de l’Unesco

12/10/2020

Le Sénégal...

Le dossier complet de la candidature est...
Mali : Une otage Suisse tuée par des terroristes

11/10/2020

Mali :...

Le conseiller fédéral suisse des Affaires étrangères...
Présidentielle aux USA : Akon, conseiller du candidat Brock Pierce

11/10/2020

Présidentielle aux...

L'artiste et crypto entrepreneur Akon, deux fois...
Liban : 4 morts dans  l’explosion d’un entrepôt de carburant

11/10/2020

Liban :...

Encore une explosion qui frappe le Liban....
La France fait une incroyable demande à Guillaume Soro

11/10/2020

La France...

  L'Elysée vient de remettre l'ancien président...
Singapour va payer ses citoyens pour faire des bébés

11/10/2020

Singapour va...

Singapour offre un paiement unique pour encourager...

Enlèvement, retour forcé, torture et intimidation. Ce sont là les accusations qui pèsent sur l’émir de Dubaï, le cheikh Mohammed Bin Rashid Al-Maktoum.

Suite à une affaire très médiatisée qui a débuté il y a huit mois, la justice britannique a publié jeudi un jugement d’établissement des faits (FFJ) en faveur de la princesse Haya Bint Al-Hussain qui a fui Dubaï l’année dernière, avec ses deux enfants, parce qu’elle craignait pour sa vie.

Le cheikh Mohammed avait essayé, sans succès, de garder le jugement hors du domaine public mais son appel a été rejeté après que l’affaire a été jugée d’intérêt public.

Dans une déclaration après la publication des jugements, le Cheikh Mohammed a déclaré « En tant que chef du gouvernement, je n’ai pas pu participer au processus d’enquête de la cour. Cela a conduit à la publication d’un jugement d’établissement des faits qui ne présente inévitablement qu’une seule version des faits. »

Il a insisté sur le fait qu’il s’agit d’une affaire privée. « Je demande que les médias respectent la vie privée de nos enfants et ne s’immiscent pas dans leur vie au Royaume-Uni », a-t-il déclaré.

Jeunes femmes privées de liberté

Après avoir entendu de nombreuses déclarations de témoins pendant un certain temps, le tribunal a conclu que le cheikh Mohammed était coupable de l’enlèvement et du retour forcé de deux de ses filles.

Sheikha Shamsa a fui leur maison située dans le Surrey en Grande Bretagne en 2000, mais elle a ensuite été enlevée dans le Cambridgeshire par des agents du Sheikh. Ceux-ci l’aurait injecté un sédatif avant de la renvoyée de force à Dubaï où elle reste en captivité. Une demande de la police du Cambridgeshire de se rendre à Dubaï pour enquêter sur son enlèvement a été rejetée.

Sheikha Latifa a tenté à deux reprises de fuir la famille de son père, en 2002 et 2018, mais sans succès. Après la première tentative, elle a été emprisonnée par son père à Dubaï pendant plus de trois ans. Lors de la seconde tentative, elle a été enlevée en mer au large des côtes indiennes et renvoyée de force à Dubaï, où elle est toujours assignée à résidence. Le juge a trouvé crédibles les allégations de sévices physiques graves ou torture formulées par Latifa dans une vidéo publique.

La princesse Haya de Jordanie, 45 ans, fille du feu roi Hussain et ancienne cavalière olympique, a épousé le cheikh Mohammed de Dubaï, 70 ans, en 2004, devenant ainsi la sixième et plus jeune de ses épouses. Ils ont deux enfants, âgés de 7 et 11 ans.

Au départ, elle a cru à ses explications sur ce qui était arrivé aux deux princesses, à savoir qu’elles avaient été « sauvées » et qu’elles étaient désormais en sécurité avec la famille.

Mais début 2019, la princesse Haya est devenue méfiante et a fait part de ses inquiétudes. Elle avait également entamé une liaison adultère avec son garde du corps britannique.

Une série d’intimidation par les agents du Cheikh Mohammed a commencé et le tribunal a appris qu’un pistolet avait été placé à deux reprises sur son oreiller avec le cran de sûreté enlevé. Ils avaient également menacé de la transférer dans une prison isolée dans le désert.

Le juge a statué que « le père a donc agi d’une manière qui, depuis la fin de 2018, vise à intimider et à effrayer la mère, et qu’il a engagé d’autres personnes à le faire en son nom. »

Un énorme embarras

En avril 2019, la princesse Haya s’est enfuie en Grande-Bretagne, emmenant ses deux enfants avec elle. Elle craignait pour sa vie et celles de ses enfants. En mai 2019, elle a déclaré qu’il lui avait dit : « Vous ne serez jamais en sécurité en Angleterre. »

Le tribunal a appris que le Cheikh avait utilisé ses contacts avec les médias pour générer une série d’articles négatifs sur la Princesse Haya, dont beaucoup étaient « fausses. »

Ces jugements, et les allégations constituent clairement un énorme embarras personnel pour le Cheikh Mohammed Al-Maktoum. Il n’est donc pas surprenant que son équipe juridique ait fait de son mieux pour les cacher du public.

Crédit photo : rnz

RECEVEZ NOTRE NEWSLETTER ET ALERTE MAIL

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à Doingbuzz et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.

Rejoignez les 83 505 autres abonnés

Ne partez pas sans partager :

Laisser votre commentaire